Passer au contenu principal

Se complaire dans l’action : trouver un mode de vie qui nous convient

  • 17 sept. 2021

Pour Erin Kinder, une cliente de FAC, il n’y a pas deux jours pareils et c’est dans cet environnement qu’elle s’épanouit. En plus de s’occuper de la tenue de livres de la ferme familiale Kinder Farms, qu’elle exploite avec son mari Craig, Mme Kinder est également une antiquaire primée et une mère.

Comment en est-elle arrivée là?

Ses débuts

En 2006, Mme Kinder a fait ce qu’elle avait pourtant toujours voulu éviter : redéménager dans un petit village de la Saskatchewan et devenir agricultrice. Cette année-là, elle et son mari ont obtenu un prêt de FAC pour acheter une première terre agricole et commencer à produire de grandes cultures et à élever des bovins.

À l’époque, Mme Kinder travaillait pour une grande société, mais cela leur convenait mal. C’est ainsi qu’en 2014, suivant les traces de sa mère, elle a converti une grange à toit en croupe qui se trouvait sur leur propriété en boutique d’antiquités, qu’elle a appelée Kinder Surprises Antiques.

Expansion

L’expansion progressive de Kinder Farms aura nécessité des années de travail acharné, d’investissements et de décisions d’affaires stratégiques. Le couple Kinder possède environ 250 paires de vaches-veaux et produisent du canola, de l’orge, des pois, des lentilles et du blé sur plus de 4 000 acres. Mme Kinder s’occupe de la tenue de livre pendant que son mari gère les relations avec leurs partenaires et leurs fournisseurs. Ils ont également deux employés qui aident Craig à conduire l’équipement et à effectuer les travaux manuels.

« L’agriculture a énormément changé. J’ai dû trouver comment mettre mes compétences au profit de la ferme. »

Au cours des sept dernières années, Kinder Surprises Antiques a également pris de l’expansion pour devenir une entreprise primée. En 2019, Mme Kinder a remporté un prix de marketing de Tourism Saskatchewan pour son travail de développement d’entreprise. Des gens de partout se rendent à sa boutique pour voir ses vignettes sélectionnées et acheter des objets uniques. L’entreprise est devenue à la fois une source de satisfaction personnelle et de revenus intéressants.

Mme Kinder attribue son succès à son partenariat avec son mari et à ses employés. « Nos employés sont fantastiques! On dit qu’une chaîne a la force de son maillon le plus faible, et je pense que c’est bien vrai. Tout ce que je fais, nos employés peuvent le faire mieux que moi. »

Entourée d’employés fiables et consciencieux, Mme Kinder peut avoir le mode de vie qui la rend heureuse. « Je choisis de mener une vie occupée et active et je m’implique à fond dans tout ce que j’entreprends. Je ne veux pas rester sur la touche; je veux être de la partie. » Qu’elle s’affaire à effectuer la comptabilité de la ferme, à ramasser des antiquités pour sa boutique ou à aller reconduire ses enfants à leurs activités, elle s’organise pour faire preuve d’agilité et tout concilier.

Vision pour l’avenir

Pour les prochaines années, Mme Kinder entend concentrer ses efforts sur la durabilité. Kinder Farms et Kinder Surprises Antiques ont toutes les deux atteint une taille qu’elle juge satisfaisante. Elle Kinder souhaite élargir son offre d’antiquités tout en continuant d’assurer un excellent service à la clientèle, rembourser certains prêts contractés pour l’achat de terres et améliorer leur équipement agricole et leur troupeau.

Cela dit, ce qui compte le plus pour Mme Kinder, c’est le bonheur et la santé de sa famille.

C’est en sortant de sa zone de confort, en trouvant ce qui la rend heureuse et en bâtissant une vie dont elle fière qu’elle en est arrivée là où elle est aujourd’hui. Jetez un coup d’œil sur son compte Instagram.