<img height="1" width="1" src="https://www.facebook.com/tr?id=806477592798641&ev=PageView&noscript=1"/>

La canneberge au bénéfice de la santé de vos animaux de compagnie

29 mai 2023

La canneberge fait désormais partie des ingrédients essentiels dans la prévention des maladies buccodentaires chez les chiens et les chats. Grâce aux recherches d’Animora, une entreprise de la Ville de Québec, le gel dentaire aux canneberges est maintenant le produit coup de cœur de plusieurs vétérinaires pour la santé buccodentaire des animaux de compagnie.

L’hygiène dentaire chez le chien et le chat est importante pour prévenir plusieurs problèmes et maladies buccodentaires tels que la mauvaise haleine et l’accumulation de la plaque dentaire. À titre préventif, une combinaison de plusieurs méthodes peut être bénéfique tels l’utilisation de nourriture et gâteries dentaires, le brossage de dents et l’utilisation d’un produit actif contre les mauvaises bactéries tel un gel dentaire.

« On pourrait croire que la canneberge est la saveur de notre gel dentaire, dit Andrée-Ann Adam, présidente et cofondatrice d’Animora, or il s’agit de l’ingrédient actif. Elle est présente dans notre produit pour ses propriétés bénéfiques pour la santé buccodentaire et non pour son goût. »

Les animaux en raffolent

Plusieurs animaux, qui auparavant fuyaient la brosse à dents, redemandent leur gel dentaire comme si c’était une gâterie. Leur routine s’est vue complètement changée, au bonheur de leurs propriétaires. L’innovation du gel dentaire repose sur l’utilisation des molécules actives de la canneberge québécoise grâce à leurs propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires.

La canneberge n’est pas utilisée pour prévenir la plaque dentaire chez l'humain puisque le pH est différent dans la bouche d'un animal.

Passion, recherche et persévérance portent fruit

Animora est une entreprise familiale qui a été fondée en 2018 par un couple passionné des animaux; Andrée-Ann Adam et Jean-Philippe Côté.

En seulement cinq ans, l’entreprise s’est taillé une place de choix en santé buccodentaire animale. Animora est recommandée dans plus de 1000 points de vente à travers le Canada, dont plus d’une centaine de cliniques vétérinaires. « On a également un dépôt de brevet provisoire qui devrait s’actualiser en dépôt de brevet officiel sous peu et près de 10 produits en recherche et développement, » mentionne le cofondateur.

Le couple d’entrepreneurs a plusieurs diplômes universitaires à son actif, soit en microbiologie, en biochimie et en pharmacie. « C’est la passion pour les animaux qui nous motive, » mentionne Jean-Philippe Côté. « Nous avions tous les deux le désir d’appliquer notre savoir scientifique à la santé animale. Notre chat avait des problèmes dentaires et de mauvaise haleine et nous voulions vraiment l’aider. Nous avons réussi! »

Un produit entièrement canadien

Ayant reçu 22 bourses totalisant plus de 260 000 $ à eux deux pour la recherche scientifique, les copropriétaires d’Animora ont su attirer l’attention de la communauté scientifique et créer un concept d’entreprise rentable. « Nous sommes très fiers d’utiliser uniquement des fournisseurs canadiens pour la fabrication de notre gel dentaire. Même le tube de plastique est fabriqué et imprimé au Québec, avec du plastique recyclé, mentionne Andrée-Ann Adam. C’est ça l’indépendance entrepreneuriale, on ne voulait pas dépendre de fournisseurs étrangers tant pour les ingrédients que pour l’emballage. »

Dépenses liées aux animaux de compagnie

Les animaux domestiques sont devenus très populaires pendant la pandémie. Les propriétaires de longue date d’animaux de compagnie ont aussi dépensé davantage pour ceux-ci. En conséquence, les ventes liées aux animaux de compagnie ont crû de 15 % en 2020. Maintenant que nous avons renoué avec nos habitudes d’avant la pandémie, la croissance des ventes liées aux animaux de compagnie a ralenti, mais elle demeure solide.

Les dépenses des ménages consacrées aux animaux de compagnie et aux aliments pour animaux de compagnie ont crû de 12 % en 2022 et affichent une croissance nettement supérieure à celle des dépenses en aliments à consommation humaine depuis 2017. Le taux de croissance des ventes sur cinq ans est de 11 % par rapport à 5 % pour les produits alimentaires. Ces chiffres ne correspondent peut-être pas aux dépenses totales des ménages parce qu’ils ne tiennent pas compte des ventes effectuées ailleurs que dans des épiceries, comme sur Amazon, à Costco et dans les animaleries.

« Comme il y a maintenant un plus grand nombre d’animaux domestiques dans les foyers, la demande pour les produits de santé animale est aussi en croissance, mentionne Laura Morissette, directrice des relations d’affaires à FAC. « C’est la première fois que FAC supporte la production d’un produit de santé animale. La canneberge utilisée dans le gel dentaire est le lien agricole qu’il nous fallait pour embarquer dans l’aventure avec Animora. »

Dites au revoir à la mauvaise haleine et bonjour au sourire en bonne santé de pitou et minou avec Animora. Le gel dentaire aux canneberges d’Animora est enregistré auprès de Santé Canada et est disponible dans la plupart des magasins d’articles pour animaux et plusieurs cliniques vétérinaires.

Tableau 1 : Dépenses des ménages liées aux animaux de compagnie
Le Tableau 1 présente les dépenses des ménages liées aux animaux de compagnie dans les épiceries seulement depuis 2020

Source : Nielsen IQ (épiceries seulement)

Figure 1 : Dépenses de consommation des ménages en animaux de compagnie et aliments pour animaux de compagnie comparativement aux aliments et services de restauration
La Figure 1 présente les dépenses de consommation des ménages en animaux de compagnie et aliments pour animaux de compagnie comparativement aux aliments et services de restauration depuis 2015

Source : Statistique Canada

Info-éclair sur la santé des animaux de compagnie
  • La maladie parodontale est la maladie infectieuse la plus répandue chez les animaux de compagnie.

  • À partir de l’âge de deux ans, près de 80 % des chiens et 70 % des chats en sont atteints.

  • La maladie parodontale peut engendrer de nombreuses maladies systémiques si elle n’est pas traitée : problèmes cardiovasculaires, troubles de la reproduction, maladies hépatiques et diabète.