Passer au contenu principal

Étape 8 : Aller de l’avant et continuer

  • 8 min de lecture

Le processus de transfert permet d’acquérir de précieuses compétences de chef d’entreprise

Si vous deviez combiner toutes les compétences que vous acquerrez tout au long du processus de transfert de l’exploitation agricole dans une seule description de poste, le titre serait « chef d’exploitation ou PDG ». Les habiletés que vous allez développer pendant les étapes du transfert sont similaires à celles d’un chef d’exploitation ou d’un PDG dynamique. L’apprentissage et la maîtrise de ces compétences peuvent contribuer au bon déroulement du transfert et au succès futur de l’entreprise.

Qu’est-ce qu’un PDG d’exploitation agricole?

À l’étape 6 : S’adapter au changement grâce à l’apprentissage et à la formation, nous décrivons l’agriculteur PDG comme quelqu’un qui comprend l’entreprise à un niveau très précis, mais qui peut également prendre du recul, motiver, diriger et donner une vision.

Dans le monde des entreprises non agricoles, les meilleurs chefs d’entreprise gèrent leur exploitation en gardant en tête des objectifs à moyen et à long terme. Il s’agit d’avoir une vue d’ensemble et d’élaborer une stratégie qui leur permettra d’atteindre les buts et objectifs définis. Un chef d’entreprise qui s’occupe de toute la microgestion, minute par minute, risque d’empêcher l’entreprise de progresser. Un bon chef d’entreprise peut planifier efficacement, déterminer la marche à suivre, déléguer des responsabilités et motiver les personnes qui l’entourent.

L’importance d’évoluer en tant que leader pendant le processus du transfert d’entreprise

Trois éléments sont au cœur de tout transfert de la propriété et du contrôle d’une exploitation agricole familiale, comme c’est le cas d’ailleurs pour toute autre entreprise familiale.

  1. Les besoins des membres de la famille qui ont un lien avec l’exploitation agricole et son héritage. Pour répondre avec succès aux besoins individuels de tous les membres de la famille, il est nécessaire de créer un processus qui est considéré comme juste pour toutes les parties concernées. N’oubliez pas que « juste » ne veut pas nécessairement dire « égal ». Un plan de transfert juste est structuré de façon à ce que chacun puisse faire entendre son opinion et que les décisions soient prises selon un processus défini. Le cheminement qui permettra à chacun de se sentir entendu et compris sera long et émotionnel. C’est la famille, après tout.
  2. La question de l’argent. Vous devrez peut-être parfaire vos connaissances sur les états et les ratios financiers, sur les questions techniques en matière de transaction, de structure et de droit en lien aux transferts d’entreprise ainsi que sur toutes sortes d’autres choses qui ne peuvent pas être gérées ou comprises en se fiant uniquement à votre instinct. Le processus exige que vous saisissiez bien les réalités financières et autres enjeux et que vous puissiez gérer des opinions divergentes sur la manière de procéder. La question de l’argent, qu’il y en ait beaucoup ou trop peu, suscite souvent des émotions fortes et des conflits.
  3. La question du contrôle. La propriété et le contrôle des actifs vont probablement changer de mains lors du transfert. Dans certains cas, la génération sortante pourrait résister à l’idée d’abandonner le contrôle par crainte de perdre sa raison d’être, et la jeune génération pourrait ne pas avoir les compétences requises pour prendre la relève. L’état d’esprit et les compétences d’un chef d’entreprise aident les deux générations à naviguer dans le processus.

Préparez-vous à cultiver… votre perfectionnement

Les bons chefs d’entreprise prennent le pouls des activités quotidiennes, mais ils donnent à leur équipe les moyens de fonctionner pendant qu’ils s’affairent à la gestion et à la planification de l’entreprise.

Vous allez évoluer en tant que gestionnaire et dirigeant tout au long du processus de transfert d’entreprise. Cela ne veut pas dire que vous devrez renoncer à changer un palier ou à aider les vaches à vêler. Les chefs d’entreprise agricole sont uniques en ce sens qu’ils possèdent toute l’expérience pratique et les compétences requises pour effectuer les tâches agricoles de première ligne, mais ils doivent également savoir comment gérer une entreprise et la conduire vers le succès. Les bons chefs d’entreprise prennent le pouls des activités quotidiennes, mais ils donnent à leur équipe les moyens de fonctionner pendant qu’ils s’affairent à la gestion et à la planification de l’entreprise.

Il est important de considérer le transfert d’une exploitation agricole comme un exercice de formation qui aidera la jeune génération à gérer l’entreprise à l’avenir. Les tactiques, les stratégies et les processus de réflexion que vous apprendrez tout au long du processus de transfert vous viendront en aide lorsque des difficultés surgiront après le transfert.

Permettez‑vous de croître, de faire des erreurs, d’essayer de nouvelles choses, de demander de l’aide et de continuer à apprendre. L’auto‑évaluation est essentielle à la croissance. Peut-être admettrez‑vous que vous devriez être mieux organisé et vous commencerez à utiliser une application d’agenda. Ou peut‑être réaliserez‑vous que vous devriez faire quelque chose pour apaiser votre crainte d’organiser des réunions formelles et de parler devant toute votre équipe. Pour devenir un chef d’entreprise, il est crucial d’apprendre à désigner les rôles et les responsabilités de chacun et à se désister de certaines tâches. Un style de gestion qui consiste à prendre des décisions sans réfléchir n’est peut‑être pas la meilleure approche pour une entreprise en croissance et en mutation.

La communication est une compétence essentielle

Les meilleurs chefs d’entreprise sont d’excellents communicateurs. Ils savent comment entrer en contact avec les membres de leur famille qui participent à l’entreprise ainsi qu’avec les employés, les conseillers, les clients et le public. Que la communication soit écrite, verbale, ou les deux, il s’agit de formuler des messages positifs et d’émettre des directives claires. Un agriculteur peut avoir d’excellentes connaissances agricoles et financières, mais l’entreprise ne pourra pas tirer pleinement profit de toutes ces connaissances et de cette expertise s’il n’arrive pas à communiquer efficacement.

Diriger votre équipe

Vous n’êtes pas un passager, vous conduisez l’autobus, mais vous devez quand même être en mesure de bien travailler avec les autres. Embauchez des personnes brillantes et écoutez leurs conseils avant de prendre des décisions. Relisez l’étape 7 : Former une équipe de transfert solide.

Diriger votre famille

Que vous soyez de la génération montante ou que vous soyez sur le point de quitter l’exploitation agricole, vous allez guider votre famille dans une nouvelle direction et il y aura des défis à relever. Il y aura des moments chargés d’émotions et d’opinions divergentes sur la manière de procéder. La plupart des gens craignent les conflits et cherchent à les éviter. Les dirigeants et les chefs d’entreprise savent que la pire chose à faire est de fuir les conflits. Au fil du temps, l’énergie d’un conflit non résolu augmente et les choses se détériorent. Les possibilités de résoudre le conflit de manière créative diminuent avec le temps. Les experts disent que 80 % des échecs d’entreprises familiales sont attribuables à des dynamiques familiales qui ont été ignorées. Certaines familles parviennent à trouver un terrain d’entente grâce à l’aide d’un conseiller, officiel ou non, qui facilite les discussions sur les décisions controversées.

Pensez davantage à reconnaître et à gérer les conflits et à orienter l’équipe tout au long du processus. Tout le monde a besoin de se sentir écouté. La tâche du chef d’entreprise est d’instaurer un processus décisionnel qui fait l’unanimité et qui peut mener à la résolution des problèmes. Tenez‑vous‑en au processus. Faites preuve de discipline. Dans la mesure du possible, essayez de retrancher les émotions de la discussion. Souvent, la plus grande difficulté d’un chef d’entreprise est de gérer le conflit tout en continuant de participer aux conversations.

Maîtriser l’art de gérer les conflits ne consiste pas à diriger d’une main de fer ou à être un patron autoritaire. Des cours sont offerts pour aider les gens à communiquer efficacement tout en gérant les désaccords et les conflits. Il n’est pas donné à tous de savoir gérer les conflits, même avec une formation et de l’expérience. Il est préférable d’obtenir de l’aide d’un médiateur professionnel que de se battre pour s’en sortir seul.

Une communication plus ouverte et plus productive est l’un des moyens les plus importants de contribuer à la santé de votre entreprise. Les efforts que vous devrez déployer pour y arriver en valent la peine.

Comment gérer une conversation stressante

Communiquer avec la famille peut être particulièrement difficile, et le transfert d’une exploitation agricole consiste à régler les questions d’ordre familial.

La prochaine fois que vous serez confronté à une conversation stressante, suivez les conseils suivants :

1. Demandez un temps d’arrêt

Lorsque les gens sont stressés ou anxieux, ils perdent leur capacité de s’exprimer, de réfléchir et d’écouter. Alors, si vous sentez que votre pression artérielle monte ou que vous commencez à transpirer à cause de la peur, demandez un temps d’arrêt afin que vous puissiez vous calmer et reprendre vos esprits.

2. Préparez‑vous

Si vous savez que vous aurez quelque chose de difficile à dire à votre prochaine réunion, rédigez un scénario à l’avance. Essayez non seulement d’exprimer clairement votre point de vue, mais également de considérer celui des autres personnes présentes et de tenir compte de leurs intérêts. Insistez sur votre désir d’en arriver à un plan satisfaisant pour toutes les parties concernées.

3. Pratiquez‑vous

Sollicitez l’aide d’un tiers pour rédiger votre scénario, puis exercez-vous à le lire devant lui. Repérez les parties qui risquent d’être mal interprétées et modifiez‑les.

4. Déterminez le bon moment et le bon endroit

Choisissez soigneusement le bon moment et le bon endroit pour entamer la conversation. Adoptez une attitude posée lorsque vous vous présentez à la réunion et établissez une ambiance propice à des discussions constructives.

Visionnez la vidéo Comment aborder une conversation difficile.


Certains considèrent le transfert de l’exploitation agricole comme une étape à franchir qui sera vite oubliée. Mais c’est en réalité un processus continu qui peut aussi bien être une démarche de transition personnelle et professionnelle. Avec le bon état d’esprit, votre croissance en tant que dirigeant et chef d’entreprise peut être la partie la plus stimulante et la plus durable du processus de transfert de l’exploitation agricole.