Passer au contenu principal

Surveillez la trésorerie de votre entreprise

  • 7,5 min de lecture

Le budget de trésorerie est une estimation de toutes les entrées et les sorties de trésorerie prévues pour une période donnée. Le flux de trésorerie ne porte que sur la variation nette de la situation de trésorerie et non sur le résultat net ou la rentabilité. Il constitue toutefois un aspect essentiel de la gestion financière.

Quelle est la différence entre un budget et un tableau?

Le budget et le tableau sont deux choses différentes. Le budget est une prévision de ce qui va se passer. Le tableau montre ce qui s’est produit dans le passé. Voici deux scénarios illustrant pourquoi il est nécessaire d’établir un budget de trésorerie.

Scénario 1 : Vous avez besoin d’une nouvelle pièce d’équipement pour accroître votre production. Vous connaissez votre coût de production et vous avez la certitude que cet achat vous permettra d’accroître votre rentabilité et de faire progresser la situation financière de votre entreprise. Mais aurez-vous suffisamment de liquidités pour effectuer les paiements lorsqu’ils seront exigibles? Et qu’en est-il des autres dépenses qui doivent être effectuées avant que vous ne commenciez à percevoir les recettes de votre production supplémentaire? Votre prêt d’exploitation actuel est-il adéquat?

Scénario 2 : Votre entreprise aurait bien besoin d’un leader d’expérience pour diriger les Ressources humaines. Vous êtes à bout de souffle; vous et vos employés avez besoin de vous faire guider. Votre entreprise a-t-elle les moyens de prendre de l’expansion? Qu’arrivera-t-il à votre flux de trésorerie si vous ajoutez ce salarié?

Dans les deux scénarios, tout changement important dans le plan d’entreprise accroît la nécessité d’une analyse adéquate du flux de trésorerie avant de prendre une décision finale. Le plan de trésorerie est également nécessaire pour les entreprises qui ne procèdent pas nécessairement à des changements importants.

Avantages du plan et de l’analyse de la trésorerie

  • Permettent de savoir à quel moment les liquidités seront serrées afin de prévoir le manque à gagner
  • Déterminent la durée de prêt et le calendrier de remboursement qui vous conviennent le mieux
  • Facilitent la prise de décisions commerciales ou opérationnelles qui ne sont pas motivées par des contraintes liées à des liquidités insuffisantes
  • Permettent de tester différents scénarios possibles – par exemple si les taux d’intérêt augmentent ou si les ventes diminuent
  • Aident à prendre une décision quant à la location ou à l’achat d’une pièce d’équipement importante

Comprendre le flux de trésorerie fera de vous un meilleur gestionnaire

Chaque entreprise doit relever des défis qui lui sont particuliers. La compréhension de votre flux de trésorerie vous aidera à gérer plus efficacement vos activités quotidiennes et à atteindre vos objectifs à court et à long termes.

Une compréhension de votre flux de trésorerie vous permettra de gérer plus efficacement vos activités quotidiennes et atteindre vos objectifs à court et à long termes.

De nombreuses entreprises devraient calculer leur flux de trésorerie chaque mois, tandis que d’autres peuvent le faire tous les deux mois ou tous les trimestres. La fréquence sera déterminée en fonction de la volatilité et de la variation saisonnière des ventes de votre entreprise. Un budget de trésorerie est assez simple à dresser. Il s’agit de consigner vos entrées et sorties de fonds pour une période donnée, ainsi que le solde de trésorerie qui en résulte. En règle générale, il est préférable de prévoir votre flux de trésorerie un an ou plus d’avance.

Téléchargez notre Guide de planification des flux de trésorerie pour en savoir plus sur la gestion des flux de trésorerie.

Différences entre flux de trésorerie et rentabilité

Une entreprise peut connaître d’importants déficits de trésorerie tout au long de l’année et être tout de même rentable. La capacité à gérer une trésorerie saine et positive est un indicateur de rentabilité. Le flux de trésorerie exclut les éléments non monétaires comme la dépréciation, mais comprend les éléments qui réduisent les liquidités, comme les paiements de capital. Ces différences — qui sont subtiles, mais importantes — font de l’analyse des flux de trésorerie un outil très efficace pour les gestionnaires d’entreprise agricole.

Vérification et mises à jour régulières

Il est utile de comparer votre budget de trésorerie avec votre état des flux de trésorerie et de noter tout changement. Mettez à jour votre budget de trésorerie au fur et à mesure que de nouvelles données deviennent disponibles. L’exactitude du budget est tributaire des hypothèses ayant servi à le préparer. Les éléments de trésorerie, comme les remboursements de prêts et les factures de services publics sont habituellement prévisibles. Il peut y avoir de légères variations, mais vous avez une idée assez juste du montant et du moment du paiement.

Le calendrier et le montant des autres éléments de trésorerie peuvent varier considérablement d’une année à l’autre. Vous pourriez devoir payer une grosse facture inattendue de réparation d’équipement ou assumer une dépense supplémentaire à un moment inopportun. Le prix des matières premières peut grimper en raison d’une pénurie d’équipement.

Par ailleurs, les occasions ne se présentent pas toujours au moment le plus opportun. La parcelle de terre ou l’édifice dont vous avez toujours rêvé peut être mis en vente et vous devrez réunir un versement initial en espèces. La demande pour vos produits peut monter en flèche avec un nouveau contrat, mais avez-vous l’effectif ou les ressources nécessaires pour augmenter la production?

Malgré les impondérables et les incertitudes, la planification de la trésorerie est le seul moyen d’anticiper le manque à gagner et de prendre des mesures appropriées à l’avance.

Une utilisation judicieuse des prêts d’exploitation

Il est fréquent que les entreprises aient recours aux prêts d’exploitation ou aux lignes de crédit pour combler les écarts de trésorerie prévus. À l’occasion, les fournisseurs offrent des prêts ou des options de paiement différé. Ces options peuvent être viables si le coût et l’intérêt payable sont concurrentiels. Toutefois, vous ne voulez pas d’options qui coûtent plus cher que nécessaire. Un budget de trésorerie permet de chiffrer avec précision les déficits de trésorerie et de déterminer quelles mesures conviennent le mieux.

Encore une fois, l’analyse de trésorerie ne constitue pas une mesure de la rentabilité. En revanche, si le solde de votre prêt d’exploitation ne cesse de grimper ou si vous avez éprouvé des difficultés à le renouveler, alors que votre entreprise ne prend pas d’expansion, cela pourrait indiquer des problèmes de rentabilité.

Les prêts d’exploitation ne devraient servir qu’à couvrir les charges d’exploitation (les coûts nécessaires à la fabrication des produits). L’achat d’immobilisations à l’aide des fonds d’un prêt d’exploitation pourrait entraîner des difficultés financières. Les fonds nécessaires à l’exploitation de l’entreprise sont immobilisés pour payer un actif qui « s’autofinancera » sur de multiples cycles d’exploitation.

Par conséquent, les immobilisations devraient être financées à plus long terme. Pour y parvenir, certains dirigeants d’entreprise élaborent un plan pluriannuel qui tient compte de l’équipement qu’ils devront remplacer – habituellement pour les cinq prochaines années. Souvent appelé « budget d’investissement », ce plan est adapté lorsque les circonstances changent, mais ces projections peuvent s’intégrer à votre plan de trésorerie.

Considérations liées à la commercialisation et à l’achat

Les entreprises qui fabriquent et vendent des aliments de base (comme le pain, les œufs, etc.) ont habituellement des ventes régulières et prévisibles. Pour leur part, les entreprises qui fabriquent et vendent des marchandises non essentielles jouissent d’une plus grande marge de manœuvre et peuvent essayer de planifier leurs ventes de manière à profiter des meilleurs prix possible ou d’une hausse de la demande. Les produits alimentaires embouteillés, surgelés, en conserve ou à faible consommation sont entreposés pendant des mois, voire des années. Cette pratique de conservation des stocks peut permettre d’augmenter votre rendement, mais il faut toutefois tenir compte de tous les coûts associés à l’entreposage des aliments.

Souvent, il est plus avantageux d’acheter en gros les matières premières (les ingrédients et l’emballage). Cette pratique peut toutefois avoir une incidence sur votre trésorerie, car elle nécessite une sortie de fonds qui affecte le solde de trésorerie de l’entreprise. La manière dont vous gérez vos stocks influera directement sur la trésorerie de votre entreprise.

La connaissance du délai d’écoulement des stocks, de celui du recouvrement des débiteurs (le nombre de jours pendant lesquels une facture reste impayée avant d’être réglée) et de celui des créditeurs (le nombre de jours que votre entreprise prend pour payer ses fournisseurs) peut influencer votre trésorerie.

La création de scénarios à l’aide d’un budget de trésorerie vous permet d’introduire différentes modalités de paiement et d’évaluer les effets des différentes situations sur l’encaisse dont vous disposez.

Comme le dit le vieil adage, l’argent est roi. C’est pourquoi le plan de trésorerie occupe une place si importante dans la gestion financière de toute entreprise. L’état des flux de trésorerie consigne vos antécédents. Le budget de trésorerie permet de se projeter dans l’avenir. Pour terminer, voici trois mesures que vous pouvez prendre dès aujourd’hui :

  • Élaborez un budget de trésorerie et mettez-le à jour régulièrement
  • Utilisez votre budget de trésorerie pour vous aider à prendre des décisions d’affaires
  • Consultez votre prêteur si vous avez des questions