Passer au contenu principal

Voici pourquoi une stratégie en matière de ressources humaines vaut l’investissement

  • 4 min de lecture

À la ferme, l’un des plus grands défis avec les ressources humaines consiste à investir dans les moyens.

Sara Mann, Ph. D., doyenne par intérim et doyenne associée (études) à la Gordon S. Land School of Business and Economics de l’Université de Guelph, déclare qu’il ne fait aucun doute que l’élaboration d’une stratégie de ressources humaines à la ferme est un bon investissement.

Un investissement qui en vaut la peine

En investissant dans les ressources humaines et en y consacrant des moyens, les travailleurs seront plus motivés, plus performants au travail et plus susceptibles de rester auprès de l’employeur.

« Lorsqu’on parle de ressources humaines, l’un des plus grands défis est de convaincre les agriculteurs et les propriétaires d’exploitation qu’il vaut la peine d’investir dans les pratiques de ressources humaines », dit Mme Mann. « Lorsqu’on essaie d’évaluer la réussite ou le rendement des investissements lié à une pratique de ressources humaines, c’est très difficile à faire parce qu’il y a tellement d’autres variables déroutantes. On trouve qu’il est très difficile de prouver qu’il y a un lien direct entre les ressources humaines et le résultat net. »

Néanmoins, Mme Mann mentionne que des recherches montrent qu’en investissant dans les ressources humaines et en y consacrant des moyens, les travailleurs seront plus motivés, plus performants au travail et plus susceptibles de rester auprès de l’employeur.

Utiliser la gestion des talents

Elle encourage également les exploitants agricoles à utiliser la gestion des talents avec les employés.

« Dans tous les secteurs, nous voulons que nos employés soient motivés et engagés pour être performants au travail. Est-ce que la gestion des talents permettrait d’atteindre cet objectif? Bien sûr que oui », dit Mme Mann. « Il ne fait aucun doute que d’investir pour embaucher, attirer et sélectionner les meilleurs candidats, puis maintenir en poste les employés les plus talentueux se traduira par une augmentation de la rentabilité. »

D’après Mme Mann, ne pas faire cet investissement revient à dire qu’un agriculteur ne sera jamais « réellement en mesure de comprendre, de prévoir ou d’influencer les comportements des employés ni ne sera-t-il en mesure d’attirer, de sélectionner et de maintenir en poste les meilleurs. »

Penser aux ressources humaines d’un point de vue stratégique

Selon le travail effectué à la ferme, certains exploitants pourraient surtout chercher à réduire les coûts liés aux ressources humaines. D’autres, cependant, pourraient vouloir que l’exploitation soit reconnue dans la collectivité comme ayant un excellent plan de ressources humaines.

Mme Mann explique que, si les postes à pourvoir ne sont pas spécialisés et n’exigent pas beaucoup de formation, il ne serait peut-être pas logique d’investir beaucoup de fonds et de moyens de la ferme dans les ressources humaines. Une stratégie plus détaillée serait toutefois nécessaire pour des emplois plus complexes.

« Si vous êtes le type d’entreprise pour laquelle attirer et sélectionner les meilleurs candidats ferait réellement la différence — si vous êtes à la recherche de compétences très particulières ou si vous avez un emploi très spécialisé à pourvoir — vous devez alors établir votre marque personnelle en tant qu’employeur qui consacre de l’argent et des moyens aux ressources humaines pour essayer d’attirer et de maintenir en poste les meilleurs personnes. »

La motivation, c’est bien plus qu’une question d’argent

Mme Mann ajoute également que le maintien en poste, la satisfaction et le rendement des employés ne se résument pas toujours aux moyens pécuniaires.

« Vous pouvez faire beaucoup d’autres choses que d’offrir un salaire élevé, qui motiveront et encourageront votre employé à avoir un rendement plus élevé au travail », explique Mme Mann.

Elle mentionne que, selon des recherches, les superviseurs, gestionnaires et propriétaires sous-estimeraient souvent l’importance de la motivation intrinsèque, comme donner de la rétroaction, dire aux employés qu’ils font du bon travail et leur inculquer un sentiment d’accomplissement.

« Cela ne coûte pas un sou, mais nécessite une certaine formation pour se rendre compte que c’est une chose importante à considérer à titre de superviseur ou de gestionnaire », déclare Mme Mann. « Donner de la rétroaction de façon continue est la clé de cette approche. »

Elle déclare qu’il est également crucial de reconnaître que les employés sont motivés différemment. Certains employés sont motivés par l’argent, d’autres par des sentiments beaucoup plus intrinsèques.

« Comprendre ce qui motive chaque employé, puis adapter son approche de gestion en fonction de cela aura une incidence énorme. »

En conclusion

L’élaboration d’une stratégie de ressources humaines est un bon investissement dans l’exploitation agricole. Elle peut vous aider à attirer les meilleurs candidats et à maintenir en poste les employés qui correspondent le mieux au profil recherché par une exploitation. De plus, des recherches indiquent qu’investir dans les ressources humaines et y consacrer des moyens donnera des travailleurs qui seront motivés, plus engagés et plus performants, ce qui aura pour effet de réduire le roulement de personnel.