Passer au contenu principal

Notions fondamentales en matière de prêt

  • 8 min de lecture

Les incontournables en affaires FAC ont été conçus pour vous permettre d’acquérir des connaissances sur des sujets essentiels de la catégorie Argent et Finance. Découvrez la série intégrale.

Que vous soyez un jeune agriculteur ou une jeune agricultrice qui prépare sa première demande de prêt, ou que vous ayez besoin de mettre à jour vos connaissances parce que votre dernière demande remonte à un certain temps, il y a toujours quelque chose de nouveau à apprendre.

Dans cet article, nous examinons certaines notions fondamentales en matière de prêt : ce dont vous avez besoin pour faire une demande de prêt, la somme nécessaire pour le versement initial et les options relatives à la durée, au taux d’intérêt et à l’amortissement du prêt en fonction de vos besoins.

Présenter une demande de prêt

Avant de rencontrer votre prêteur, vous devrez réunir vos renseignements financiers. Prenez le temps de rassembler et d’examiner tous les documents requis. Il importe que vous compreniez vos états financiers (pas seulement vos recettes et votre situation fiscale) et que vous soyez en mesure de répondre à toute question de votre prêteur pour lui montrer que vous connaissez votre entreprise. Vous trouverez ci-dessous les principaux éléments à prendre en considération.

État de la valeur nette : Ce document donne un aperçu de votre actif et de votre passif. Il montre aussi que vous êtes en mesure de gérer le prêt demandé. Vous devrez en présenter un pour chaque emprunteur, le cas échéant.

Déclarations de revenus et états financiers : Votre prêteur voudra consulter vos déclarations de revenus des dernières années ainsi que des états financiers préparés par un comptable pour les trois derniers exercices. Ces documents l’aideront à déterminer si vous avez la capacité financière de rembourser votre prêt.

Assistance d’un tiers (pour des prêts élevés) : Si votre situation est complexe ou que vous souhaitez emprunter une somme importante, il est judicieux de solliciter l’aide d’un expert comme votre comptable pour obtenir de l’aide avec la planification financière.

Outils et ratios : Une analyse des flux de trésorerie pourrait s’avérer utile, en particulier si, à certains moments de l’année, vos dépenses sont supérieures à vos revenus. Les ratios financiers permettent de déterminer la vitalité d’une entreprise, condition importante pour l’obtention d’un prêt. Des logiciels de comptabilité comme AgExpert permettent de calculer facilement les ratios financiers.

Plan d’affaires : Si vous faites vos premiers pas en agriculture, ou si vous demandez un prêt pour démarrer une entreprise qui tranche nettement avec vos activités habituelles, un plan d’affaires exhaustif pourrait être exigé.

Identification : Si vous avez un revenu d’appoint, apportez des talons de paie récents ou une confirmation d’emploi écrite de l’employeur. N’oubliez pas d’apporter une pièce d’identité avec photo émise par le gouvernement.

Versement initial

Lorsque vous sollicitez un prêt pour l’achat d’une terre, vous devez habituellement effectuer un versement initial équivalant à 25 % du prix d’achat. Comme cela peut représenter une somme importante, beaucoup choisissent de donner une autre terre en garantie au lieu d’effectuer un versement initial. Il est aussi possible de combiner ces deux options.

Les agriculteurs débutants bénéficient souvent d’un soutien familial et peuvent donner en garantie une terre appartenant à la famille au lieu d’effectuer un versement initial. La famille peut aussi apporter un soutien non financier en cosignant une demande de prêt. Le cas échéant, elle devient ainsi également responsable du prêt.

Durée, taux d’intérêt et amortissement du prêt

Durée du prêt : En règle générale, la durée du prêt doit correspondre à la durée utile du bien. Pour l’achat d’équipements neufs, la durée habituelle du prêt est de sept à dix ans; pour l’achat d’équipements d’occasion, elle est de cinq à sept ans. Pour l’achat de terres, il est possible d’obtenir un prêt d’une durée maximale de 29 ans, mais le plus souvent, les prêts sont d’une durée de 20 à 25 ans.

Taux d’intérêt : Vous pouvez choisir entre un taux variable qui fluctue, ou un taux qui reste fixe pendant une période déterminée. Remarque : un prêt de 20 ans pour l’achat de terres peut très bien être assorti d’un taux fixe de cinq à dix ans. Au bout de cette période, le taux d’intérêt est susceptible de changer. Historiquement, le taux variable est souvent inférieur au taux fixe, mais le taux fixe a l’avantage d’être plus prévisible.

Vous pouvez aussi choisir les modalités de remboursement anticipé qui répondent à vos besoins. Un prêt ouvert vous permet de rembourser n’importe quel montant par anticipation sans pénalité; dans le cas d’un prêt fermé, vous êtes pénalisé si vous remboursez plus qu’un certain pourcentage du capital au cours d’une année.

Amortissement : Les remboursements de prêt sont amortis, c’est-à-dire qu’ils sont divisés en versements annuels égaux. Toutefois, au cours des premières années, vous payez surtout des intérêts; au fil des ans, la portion des versements qui sert à rembourser le capital augmente. Le montant de l’intérêt par rapport au capital a des répercussions sur l’impôt sur le revenu parce que les intérêts payés sont déductibles alors que les paiements de capital ne le sont pas. Voici un exemple de tableau d’amortissement.

Paiement Montant Capital Intérêt Solde
        500 000,00 $
1 40 330,30 $ 15 082,94 $ 25 247,45 $ 484 917,06 $
2 40 330,30 $ 15 787,30 $ 24 543,09 $ 469 129,76 $
3 40 330,30 $ 16 580,70 $ 23 749,69 $ 452 549,06 $
*** *** *** *** ***
18 40 330,30 $ 34 778,03 $ 5 552,36 $ 74 924,37 $
19 40 330,30 $ 36 537,34 $ 3 793,05 $ 38 387,03 $
20 40 330,30 $ 38 387,03 $ 1 943,34 $ 0,00 $

Concrétisez vos idées

Maintenant que vous maîtrisez certaines notions fondamentales en matière de prêt, préparez-vous à rencontrer votre prêteur. Voici cinq outils pour partir du bon pied :