Passer au contenu principal

Étape 7 : Former une équipe de transfert solide

  • 6,5 min de lecture

Faire appel à des conseillers pour combler des lacunes en matière de connaissances

Nous avons tous déjà vu quelqu’un qui arrivait à jouer plusieurs instruments de musique en même temps avec différentes parties de son corps. C’est fascinant à regarder, principalement parce que nous voulons voir si les choses vont dégénérer, et ce n’est pas toujours la meilleure musique. Pour ce qui est de la planification et de l’exécution du transfert d’une exploitation, vous pouvez essayer d’être cette personne et de tout faire vous-même. Mais une équipe de conseillers et d’experts serait un meilleur point de comparaison en la voyant comme un orchestre duquel vous seriez le chef.

Les membres de la famille et les personnes qui sont directement concernées par le transfert représentent l’équipe de base. Vous pouvez également inclure les personnes qui vous soutiennent tout au long du processus. Si vous avez suivi chaque étape du cheminement du transfert, vous savez que des discussions continues à chacune des étapes sont nécessaires.

À mesure que vous avancez dans le processus, les réunions familiales devraient inclure des conseillers compétents pour s’assurer que les décisions sont prises avec toute l’expertise et l’expérience nécessaires.

Cette pratique ne doit pas n’inclure que la famille, mais aussi les conseillers ou experts auxquels vous faites appel pour vous aider avec les aspects du transfert qui sont en dehors de votre sphère de compétences et de connaissances. À mesure que vous avancez dans le processus, les réunions familiales devraient inclure les conseillers compétents pour s’assurer que les décisions sont prises avec toute l’expertise et l’expérience nécessaires.

Posez-vous la question suivante : préféreriez‑vous consacrer du temps et de l’énergie à faire des recherches sur les ramifications juridiques et fiscales des transferts d’actifs? Ou développer des compétences qui vous permettront de faire une sélection et de faire appel aux services du meilleur avocat et du meilleur comptable pour aider votre famille à prendre les bonnes décisions? Demandez des recommandations à des gens en qui vous avez confiance pour trouver le bon conseiller en fonction de vos besoins.

Il est important de ne pas oublier que le fait d’inclure des conseillers dans votre équipe de transfert ne signifie pas qu’il faille se retirer et déléguer la prise des décisions. Les conseillers agricoles comblent les lacunes en matière de connaissances. Ils apportent de la sagesse, de l’expérience et des qualifications. Ils offrent également un point de vue objectif parce qu’ils ne sont pas ancrés dans les activités et les relations quotidiennes de l’exploitation agricole. Mais les experts ne sont que le reflet de vos directives et de vos conseils. Un bon chef d’orchestre fait en sorte que tous les musiciens de l’orchestre jouent ensemble, en leur donnant des directives pour qu’ils jouent leurs propres partitions.

Besoin d’être convaincu? Voici ce que des conseillers peuvent apporter aux discussions

Les conseillers ajoutent de la valeur à une entreprise parce que vous pouvez accéder à tout ce qu’ils savent dans leur domaine d’expertise. Il est possible que vous deviez faire face à un problème particulier une fois engagé dans votre cheminement de transfert, mais les conseillers, eux, y sont exposés chaque jour. La plupart des agriculteurs font appel à un comptable et connaissent au moins un avocat qu’ils peuvent appeler en cas de besoin. Mais il existe d’autres personnes qui sont prêtes à vous aider à tracer la voie de votre entreprise ou à naviguer dans des eaux troubles.

Le transfert d’une exploitation agricole peut être particulièrement complexe. Les détails sont parfois négligés pendant que les grandes décisions sont prises. L’élaboration du plan peut susciter de fortes émotions, et les désaccords peuvent devenir personnels. Faire appel à un conseiller impartial peut aider à régler des différends ou, à tout le moins, à s’assurer que chacun dispose des meilleurs renseignements possible pour faciliter la décision à prendre. Les connaissances et les faits contribuent à évacuer les émotions et les réactions instinctives du processus.

Les prêteurs, les agronomes, les spécialistes de transferts d’entreprise et les spécialistes des ressources humaines ont tous quelque chose à apporter dans la bonne situation. Apprenez-en plus à propos de la manière dont les conseillers agricoles enrichissent votre plan de gestion de la ferme.

Trouver la personne qui convient

Déterminer où vous avez besoin d’aide n’est que la première étape. Trouver la bonne personne à ajouter à l’équipe et la faire participer au processus constitue la deuxième étape.

Au moment où vous faites appel à un conseiller, pensez au membre de la famille ou à l’employé qui serait la meilleure personne-ressource pour être en contact régulièrement avec lui. Tous devraient être tenus informés, mais il est logique qu’une seule personne s’occupe des communications quotidiennes pour faire avancer les choses, et ce, dans le but de les simplifier et de les organiser.

Même si vous payez un conseiller, il doit tout de même être traité comme un membre de l’équipe. En l’incluant dans les discussions familiales, cela lui permet de voir comment les membres de la famille interagissent et de savoir quelles décisions sont les plus problématiques. Il sera plus susceptible d’être utile s’il connaît la position de chacun sur les enjeux. Encouragez tout le monde à s’engager et à profiter des services du conseiller.

La relation est une question d’équilibre. Vous ne voudriez pas vous décharger de vos responsabilités et attendre du conseiller qu’il prenne la meilleure décision sans votre avis ou vos directives. Vous ne voudriez pas non plus faire de la microgestion et diriger d’une main de fer pour prouver à tous qui est le patron. Le rôle des conseillers est de clarifier le problème qui se présente et de vous aider à évaluer vos options. C’est à vous de prendre la décision finale. Traitez vos conseillers avec bienveillance et respect, et vous profiterez au maximum des avantages de la relation.

Choisir la bonne personne

Apprendre à connaître un conseiller, lui transmettre tous les renseignements relatifs à votre exploitation, examiner la paperasse, établir la confiance et apprendre à travailler avec lui sont des choses qui prennent du temps à régler. Choisissez-le bien, puisqu’il est coûteux de faire appel à de nouveaux conseillers.

Soyez curieux lorsque vous travaillez en collaboration avec des conseillers agricoles. Posez beaucoup de questions lorsque vous les interrogez pour voir s’ils vous conviennent. Presque tous les conseillers vous offriront gratuitement la première heure, et vous devriez en profiter pour mettre la relation à l’épreuve.

Posez des questions au sujet des honoraires de votre conseiller agricole. S’agit-il d’une rémunération horaire, d’honoraires forfaitaires ou d’honoraires annuels? Demandez‑lui s’il peut s’appuyer sur une plus grande équipe pour obtenir des réponses lorsqu’il bute sur des difficultés. Toutes les questions sont permises.

Abordez l’embauche d’un conseiller comme l’embauche d’un membre du personnel. Soyez prêt pour la rencontre.

Voici cinq questions à poser avant d’embaucher un consultant agricole.

Et si cela ne fonctionne pas?

Si vous sentez que la relation avec votre conseiller ne fonctionne pas, envisagez de procéder à un changement et de chercher un nouveau conseiller. C’est dans ces moments où l’appartenance à un groupe consultatif formé de pairs peut aider. Demandez à d’autres agriculteurs dont vous savez qu’ils ont vécu une transition similaire de décrire dans quelle mesure leurs conseillers sont réceptifs à leurs demandes. Renseignez-vous sur les conseils qu’ils obtiennent à propos de questions précises. Toutefois, n’oubliez pas ceci : simplement parce qu’une approche a fonctionné pour une personne ne signifie pas que c’est la solution pour votre famille. S’il semble que votre conseiller ne réponde pas aux attentes, mettez-le au défi de trouver une meilleure façon pour vous de travailler ensemble. Si cela n’entraîne aucun changement significatif sur le plan du rendement, le moment est peut-être venu de chercher un nouveau conseiller.

Grâce à des applications de messagerie instantanée et à des conférences en ligne, il n’est pas nécessaire que vos pairs soient vos voisins. Les groupes consultatifs formés de pairs et les cercles de gestion peuvent aussi aider les agriculteurs à apprendre les uns des autres.

Soyez honnête et clair à propos de vos attentes à l’égard des conseillers. Le transfert d’une entreprise est un domaine spécialisé — il est possible que les conseillers que vous aviez pour les activités quotidiennes ne connaissent pas bien les nuances de la planification du transfert.

Par exemple, vous pourriez avoir besoin d’une équipe différente pour adapter et optimiser votre entreprise si l’exploitation passe d’un petit propriétaire unique à une société par actions ayant de multiples sources de revenus et un effectif à temps plein. Il se peut que vos conseillers agricoles actuels n’aient pas l’expérience requise. Utilisez certaines des techniques de conversation essentielles que vous avez apprises à l’étape 1 – Préparation en vue du transfert de l’exploitation et demandez au conseiller s’il peut recommander une autre personne qui pourrait prêter main-forte.

Réunions d’équipe

Il y aura un moment où il sera avantageux d’organiser une réunion d’équipe avec tous vos conseillers. Une synergie s’établit lorsque l’on rassemble un groupe de personnes intelligentes et motivées qui se penchent sur un problème complexe. Vous asseoir avec votre comptable, votre avocat et votre conseiller en transfert d’entreprise en même temps peut avoir des avantages inattendus. Il n’est pas nécessaire que cela se produise tout le temps, mais le fait de pouvoir associer un visage à un nom, de savoir qui fait quoi et de permettre à vos conseillers de se rencontrer renforce le travail d’équipe.

Accepter l’expertise des autres

Faire appel à un conseiller ou travailler en collaboration avec une équipe d’experts peut être difficile — particulièrement si vous avez l’habitude de prendre toutes les décisions vous-même. Rappelez-vous simplement que c’est la raison pour laquelle vous faites appel à leurs services en premier lieu — pour obtenir une expertise dans un domaine que vous ne connaissez pas aussi bien qu’eux.

Laissez les gens brillants travailler. Comme l’a déclaré Steve Jobs, ancien PDG d’Apple : « Il n’est pas logique d’embaucher des gens brillants et de leur dire quoi faire. Nous les embauchons pour que ce soit eux qui nous disent quoi faire. »