Passer au contenu principal

Conseils pour les fabricants de produits alimentaires – première partie : Les états financiers

  • 3 min de lecture

Une bonne compréhension de vos états financiers et de vos ratios vous aidera à prendre des décisions éclairées. Cela vous permettra également d’évaluer si votre entreprise de fabrication de produits alimentaires peut supporter une nouvelle dette.

Le solde bancaire n’indique pas si l’entreprise était rentable au dernier exercice.

Dans la première partie de cet article, nous vous expliquons les trois états financiers qui vous seront les plus utiles dans la gestion de votre entreprise. Après avoir lu cette partie, passez à la deuxième partie : Les ratios financiers.

Avant de commencer, passons en revue deux méthodes de suivi des finances : la comptabilité d’exercice et la comptabilité de caisse.

Comptabilité d’exercice vs comptabilité de caisse

Pour une analyse financière qui comprend les revenus et les dépenses, utilisez la comptabilité d’exercice plutôt que la comptabilité de caisse.

En comptabilité de caisse, vous consignez les revenus et les dépenses lorsque la somme correspondante a été reçue ou payée. Par contraste, en comptabilité d’exercice, vous consignez les revenus et les dépenses au moment de la vente ou de l’achat, et ce, même si le transfert d’argent n’a pas encore eu lieu.

La comptabilité d’exercice donne une idée plus réaliste des revenus et des dépenses et offre un portrait à long terme que la comptabilité de caisse n’offre pas.

Trois états financiers que vous devez connaître

Pour prendre des décisions éclairées, vous devez examiner les trois états financiers suivants : l’état des résultats (profit et perte), le bilan et l’état des flux de trésorerie.

1. État des résultats:

  • Sert à évaluer la rentabilité
  • Montre les revenus et les dépenses au cours d’une période donnée
  • Présente le total des ventes, le total des dépenses et le bénéfice net de l’entreprise en cours d’une période donnée
  • Les comptables préparent généralement les états des résultats selon la méthode de comptabilité d’exercice afin qu’ils soient conformes aux normes internationales d’information financière (IFRS). L’état des résultats tient compte de l’amortissement, des débiteurs, des créditeurs et des variations de stocks.

Le solde bancaire n’indique pas si l’entreprise était rentable au dernier exercice. Seul l’état des résultats peut fournir ce type d’information.

2. Bilan :

  • Brosse un portrait de la situation financière à un moment précis
  • Montre l’actif, le passif et les capitaux propres de l’entreprise
  • Actif - Passif = Capitaux propres

Le solde bancaire n’est qu’un des éléments de l’actif. Il ne fournit aucune information à propos du passif de l’entreprise.

3. État des flux de trésorerie :

  • Montre la variation nette des liquidités au cours d’une période donnée
  • Tient compte des dépenses hors caisse comme l’amortissement

L’état des flux de trésorerie montre ce qui s’est produit et il peut vous permettre d’optimiser vos budgets de trésorerie lorsque vous établissez des prévisions. À lui seul, votre solde bancaire n’est pas d’une grande utilité si vous ne tenez pas compte des revenus et des dépenses à venir.

En outre, si vous émettez des chèques ou que vous utilisez une marge de crédit d’exploitation, le suivi des flux de trésorerie n’est pas aussi simple que si vous utilisez seulement un compte bancaire. Vous devriez utiliser un bon logiciel de gestion ou, tout au moins, une feuille de calcul pour faire le suivi des flux de trésorerie.

Remarque : L’information tirée du bilan et de l’état des résultats est nécessaire pour créer l’état des flux de trésorerie. Un bon logiciel de comptabilité peut vous aider à le faire.

Êtes-vous prêt à obtenir un aperçu clair de la situation financière de votre entreprise?

Voici quatre choses que vous pouvez faire pour commencer :

  1. Rassemblez l’information provenant de vos déclarations de revenus, de vos documents financiers, de votre logiciel de comptabilité et d’autres documents.
  2. Préparez vos états financiers, mettez‑les à jour régulièrement et faites le suivi de cette information.
  3. Calculez vos ratios financiers régulièrement. Utilisez les calculateurs de ratios financiers de FAC pour faciliter le processus.
  4. Discutez avec votre conseiller financier, votre comptable ou votre prêteur de l’utilisation de ces outils pour analyser en continu la santé financière de votre entreprise.