<img height="1" width="1" src="https://www.facebook.com/tr?id=806477592798641&ev=PageView&noscript=1"/>

Comprendre les taux de location des terres agricoles au Canada : une analyse de FAC

24 avr. 2023

Financement agricole Canada (FAC) a publié une analyse du ratio location-prix des terres agricoles cultivées au Canada. Nous obtenons le ratio location-prix (ratio LP) en recoupant les taux de location au comptant et les données du Rapport sur la valeur des terres agricoles de FAC. Un ratio affichant une tendance à la baisse indique que les taux de location au comptant augmentent moins rapidement que la valeur des terres. Inversement, une hausse du ratio indique que les taux de location augmentent plus vite que la valeur des terres. Ces renseignements peuvent aider les producteurs à prendre des décisions éclairées au moment de choisir entre l’achat ou la location d’une terre.

À l’échelle nationale, le ratio location-prix s’établissait à 2,55 % en 2022, comparativement à 2,5 % en 2021. La Saskatchewan et l’Alberta ont connu une légère hausse sur douze mois, leurs ratios LP se chiffrant à 3,1 % et 2,6 % respectivement, tandis que les ratios des autres provinces ont enregistré une baisse.

« Plusieurs conditions économiques influencent le coût de la location des terres au Canada. La valeur des terres, leur disponibilité et leur qualité influent sur le prix de la location », explique Jean‑Philippe Gervais, économiste en chef à FAC.

Ratio location-prix provincial moyen de 2022 et de 2021
  2022 2021
*Colombie-Britannique n/a n/a
Alberta 2,60 % 2,20 %
Saskatchewan 3,10 % 3,00 %
Manitoba 2,40 % 2,50 %
Ontario 1,40 % 1,45 %
Québec 1,50 % 1,60 %
Nouveau-Brunswick 2,40 % 2,50 %
Nouvelle-Écosse 1,25 % 1,60 %
Île-du-Prince-Édouard 4,35 % 5,20 %
Canada 2,55 % 2,50 %

*La Colombie-Britannique n’avait pas suffisamment de données sur la location pour générer un ratio fiable.

Les taux de location au comptant et la valeur des terres agricoles fluctuent à l’échelle provinciale, ce qui crée un écart important entre les ratios minimum et maximum pour chaque province. La partie supérieure de la fourchette de ratios LP est généralement associée aux terres de la province dont la valeur à l’acre est la plus faible.

Près de 40 % des terres agricoles canadiennes sont louées. En règle générale, la location est moins chère que l’achat et plus le ratio est bas, meilleures sont les options de location. Pour les jeunes agriculteurs et les nouveaux venus, la location est perçue comme une option viable pour libérer des capitaux qui seraient autrement consacrés à l’achat de terres et qui peuvent ainsi servir à financer d’autres besoins tels que de la machinerie ou des intrants.

Un autre élément important à prendre en considération lorsqu’on doit choisir entre l’achat et la location est la nécessité de bien comprendre la relation entre les taux de location et les recettes tirées des terres cultivées. Bien que les taux de location en proportion des recettes agricoles brutes aient diminué depuis 2020, les coûts des intrants agricoles ont monté en flèche, ce qui a exercé des pressions sur le rendement. 

« Le choix entre l’achat et la location est une décision stratégique propre à chaque producteur, explique M. Gervais. Il y a beaucoup de facteurs à considérer, notamment les taux d’intérêt, les rendements, le prix des produits de base et le coût des intrants. Par ailleurs, une communication et une collaboration ouvertes entre le propriétaire foncier et le locataire assurent le maintien à long terme d’une relation de qualité. Si l’on ajoute à cela un plan de gestion du risque et une stratégie d’affaires, les producteurs ont les bases nécessaires à leur réussite. »

La compréhension du ratio location-prix peut être un outil utile pour aider les producteurs à planifier, à prendre en compte les conditions économiques dans leur région et, enfin, à prendre des décisions calculées pour leur exploitation.

En diffusant ses prévisions et ses connaissances économiques en agriculture, FAC offre une perspective et une expertise solides afin d’aider les gens qui œuvrent dans le secteur agricole et agroalimentaire à atteindre leurs objectifs. Pour obtenir plus de renseignements et d’analyses économiques, consultez la page des Services économiques FAC à l’adresse fac.ca/serviceseconomiques.

FAC est le plus important prêteur à l’industrie agricole et agroalimentaire canadienne et possède un portefeuille de prêts de première qualité de plus de 47 milliards de dollars. Nos employés ont à cœur l’avenir de l’agriculture et de l’agroalimentaire au Canada. Nous offrons des solutions de financement souples ainsi que les logiciels de gestion AgExpert, de l’information et des connaissances spécialement conçus pour l’industrie agricole et agroalimentaire. À titre de société d’État, nous versons des dividendes à notre actionnaire, et nous réinvestissons nos profits dans les secteurs et les collectivités que nous servons. Pour en savoir plus, visitez fac.ca.

-30-

Pour obtenir de plus amples renseignements ou une entrevue, veuillez communiquer avec : 

Éva Larouche
Communication d’entreprise
Financement agricole Canada
1-888-780-6647
eva.larouche@fac.ca