Passer au contenu principal

Vaudriez-vous moins que vos vaches?

Connaissez-vous un producteur qui, voulant obtenir un rendement optimal de ses vaches, aurait l’idée de donner à ses meilleures bêtes le foin fauché à la fin de la saison et laissé sous la pluie? Qui utiliserait la même huile à moteur dans son tracteur durant toute une saison?

Dans le même ordre d’idée, si vous n’ajoutiez pas d’engrais à vos champs, oseriez-vous espérer une récolte abondante chaque année?

N’oubliez pas que si vous ne faites pas l’entretien de votre moteur, un bon jour, il tombera en panne et la pièce de rechange pourrait être en rupture de stock, ou le concessionnaire pourrait avoir fermé boutique.

C’est pourtant ainsi que certains producteurs traitent leur corps. Durant les périodes de pointe, ils consomment uniquement des boissons sucrées, de la caféine et des aliments gras que l’on trouve dans les chaînes de restauration rapide.

Certains producteurs ne dorment pas assez. Beaucoup ne sont pas en forme et trouvent que l’entraînement physique est une perte de temps.

Au bout du compte, il semble que la prévention du stress soit importante pour leurs vaches, mais pas pour eux.

Et ils veulent tout de même obtenir de bons résultats et vivre en santé le plus longtemps possible.

Eh bien, chers producteurs, sachez que vous êtes en quelque sorte comme vos vaches, vos porcs, vos champs et vos tracteurs. Vous ne pourrez pas continuer d’utiliser le maximum de votre potentiel physique et psychologique si vous vous maltraitez. C’est un simple fait.


Article par Pierrette Desrosiers © 2018

© Pierrette Desrosiers, 2018. Tous droits réservés.