<img height="1" width="1" src="https://www.facebook.com/tr?id=806477592798641&ev=PageView&noscript=1"/>

Tendances économiques 2023 : produits de boulangerie et tortillas

4 min de lecture

Ces renseignements proviennent du Rapport 2023 sur le secteur des aliments et des boissons de FAC qui présente les possibilités et les défis des secteurs de la transformation alimentaire au Canada. Pour en savoir plus, consultez l’intégralité du rapport.

Les produits de boulangerie devraient être la principale source de croissance du secteur des aliments et des boissons en 2023

FAC prévoit une hausse de 5,4 % des ventes de fabrication de produits de boulangerie et de tortillas en 2023.

Figure G.1 : Les ventes de produits de boulangerie et de tortillas devraient augmenter de 5 % en 2023
Graphique montrant les ventes de produits de boulangerie et de tortillas devraient augmenter de 5 % en 2023.

Sources : Services économiques FAC, Statistique Canada, Barchart, Moody’s Analytics

L’inflation élevée des prix à la consommation semble avoir eu peu d’incidence sur les ventes de produits de boulangerie. Les ventes du secteur devraient atteindre leur niveau le plus élevé au deuxième trimestre, car les hausses de coûts que les détaillants s’étaient gardés d’appliquer pendant la période des fêtes, entre novembre et janvier, commencent à entrer en vigueur. Nous nous attendons à ce que les augmentations des coûts des intrants et les pressions haussières sur les prix de vente se stabilisent au cours du deuxième semestre de l’année.

Les marges brutes en pourcentage des ventes devraient reculer légèrement en 2023 après une diminution considérable en 2022 (figure G.2). Nous nous attendons à ce que les marges s’améliorent plus tard au cours de l’année, une fois que les coûts des matériaux se seront stabilisés ou auront un peu diminué.

Figure G.2 : Les marges devraient diminuer légèrement en 2023
Graphique montrant les marges devraient diminuer légèrement en 2023.

Sources : Services économiques FAC, Statistique Canada

Facteur déterminant : La hausse des prix des produits de base est stimulée par le marché de l’exportation

Les ventes de produits de boulangerie et de tortillas ont progressé de 18 % sur douze mois pour s’établir à 16,3 milliards de dollars en 2022 (tableau G.1). Les ventes de biscuits et de craquelins ont augmenté de 31 % en glissement annuel, les ventes de pains et de produits de boulangerie ont grimpé de 16 %, et les ventes de pâte et de pâtes alimentaires sèches ont diminué de 8 %. La croissance des ventes de biscuits et de craquelins s’est accélérée au cours de l’année, dépassant les 40 % sur douze mois au quatrième trimestre.

Tableau G.1 : Les ventes de produits de boulangerie et de tortillas ont été stimulées par l’inflation des prix en 2022
Tableau indiquant les ventes de produits de boulangerie et de tortillas ont été stimulées par l’inflation des prix en 2022.

Source : Statistique Canada

L’industrie des services alimentaires représente un marché important pour les produits de boulangerie, ce qui a été prouvé en 2022. Les ventes des restaurants ont grimpé de 41 % en 2022 et celles des établissements de restauration rapide, de 14 %. Les taux d’inflation des prix à la consommation des produits de boulangerie comptent parmi les plus élevés de 2022, ce qui n’a pas empêché la croissance de leurs volumes de ventes, car leur prix relativement faible par calorie les rendait attrayants. Selon des données publiées par Nielsen IQ, les rayons de boulangerie des épiceries ont été les seuls rayons à avoir enregistré une croissance positive de leurs volumes en 2022.

Les volumes de ventes de biscuits, de craquelins, de pâtisseries et de certains produits de boulangerie ont tous augmenté pendant l’année. Cela constitue une victoire compte tenu du retour des clients dans les restaurants et des effets de l’inflation alimentaire élevée. Les produits alimentaires à ajouter à des recettes comme les croûtons, la chapelure de pain et la pâte à pizza ont enregistré la plus importante baisse des volumes de vente en 2022. Les ventes de pâte à pizza ont été très fortes en 2020-2021, car les consommateurs mangeaient plus souvent à la maison, ce qui fait de cette modeste baisse une surprise positive.

Les marges du secteur ont subi des pressions malgré une forte demande de la part des consommateurs. Les marges se sont détériorées en raison d’une hausse importante des coûts des matières premières (35 % en glissement annuel) et des coûts liés à la main-d’œuvre (18 % en glissement annuel). Les boulangeries ont enregistré certaines des plus importantes augmentations salariales parmi tous les secteurs de la transformation des aliments, majorant de plus de 13 % la rémunération hebdomadaire de leurs employés. Cette augmentation a découlé de la hausse des coûts liés aux heures supplémentaires, puisque les heures travaillées par employé ont augmenté. Vu l’ampleur des hausses de coûts, il était difficile de les refiler aux détaillants d’un coup, ce qui a obligé les boulangeries à en absorber une partie.

En résumé
  • Le rebond du secteur des services alimentaires et l’offre de produits essentiels sous emballage pratique de la part des boulangeries ont préparé le terrain à un solide rendement en 2023.

  • La possibilité de fournir des denrées saines et produites localement permet de se distinguer.

  • Il reste à trouver des solutions aux problèmes de recrutement de main-d’œuvre pour stimuler la productivité et la croissance.

À suivre
Tendances économiques 2023 : produits de viande

L’équipe de Services économiques FAC prévoit une hausse de 2,5 % des ventes des transformateurs canadiens de produits de viande en 2023.