Passer au contenu principal

Optimiser et partager les solutions numériques

  • 5 min de lecture

Les solutions numériques continuent d’influencer la prise de décisions partout au monde. Ceux qui partagent leurs données avec des tiers dignes de confiance peuvent en tirer des avantages considérables pour l’avenir de leur exploitation.

Kim Inglis
Conseillère financière et gestionnaire de portefeuille, Raymond James
Kelowna (Colombie-Britannique)

Données financières

Les producteurs agricoles sont assurément les plus occupés. La gestion de leur exploitation accapare presque tout leur temps, et trouver le temps de fournir les données nécessaires à une planification financière exhaustive est presque une aberration. Je comprends cela. Or, comme l’expression le dit : « On récolte ce que l’on sème », et cela s’applique parfaitement aux finances agricoles.

Pour déterminer avec qui ils partageront leurs données, les propriétaires d’exploitations agricoles doivent prendre la relève en considération. L’époque où la ferme passait systématiquement aux mains de l’aîné de la famille est révolue. De nos jours, beaucoup de producteurs constatent que leurs enfants ont d’autres aspirations et doivent parfois chercher en dehors de la famille pour trouver un successeur éventuel et assurer l’intégration de ce dernier le plus tôt possible.

La planification est souvent très complexe et doit notamment couvrir de nombreux aspects liés aux questions successorales, aux considérations fiscales, à la gestion du risque et au transfert de l’exploitation dans son ensemble, ainsi que d’autres facteurs. Pour déterminer la stratégie requise, il faut comprendre l’agroentreprise dans son état actuel et dans l’état prévu au moment de la retraite.

La réussite de la génération sortante et celle de la prochaine génération dépendent du partage d’une grande quantité d’informations détaillées, souvent avec l’aide d’un conseiller qui doit entretenir des liens avec l’équipe de professionnels de l’exploitation. Plus il y a de données à partager, plus les plans qui en découleront seront approfondis et personnalisés.

Michelle Painchaud
Présidente-directrice générale, Painchaud Performance Group
Winnipeg (Manitoba)

Données sur le rendement des employés

Les données sur le rendement des employés sont habituellement classées dans la catégorie des ressources humaines. Leur interprétation peut révéler la différence entre une entreprise saine et florissante et un milieu de travail négatif et démotivant.

Pour recruter des employés, les exploitants agricoles se contentent souvent de publier une annonce de poste sur les médias sociaux; et s’ils sont coincés, le seul critère d’embauche devient « avoir deux bras et deux jambes ». L’embauche de mauvais candidats entraîne plus que des pertes financières. Le moral au travail se détériore rapidement et si l’employeur laisse le mécontentement couver, d’autres employés risquent de se lasser. En prenant quelques mesures proactives, les gestionnaires peuvent bâtir une équipe axée sur la mobilisation et le rendement élevé, ce qui a un effet positif sur les résultats.

Le test psychométrique est un élément clé dont les gestionnaires responsables du recrutement devraient tenir compte, car il aide à mieux comprendre les forces potentielles des candidats, l’environnement où ils réussissent le mieux et ce dont ils ont besoin pour y arriver. Les producteurs peuvent embaucher une personne sympathique et ainsi laisser filer des candidats plus compétents qui cadreraient peut-être mieux avec la culture de l’exploitation. Comme les exploitations agricoles ont de plus en plus souvent recours aux sondages sur la culture du milieu de travail et la mobilisation des employés, les données deviennent un outil indispensable pour améliorer l’entreprise en général.

Savoir quel environnement favorisera le perfectionnement d’un candidat est un atout décisif. Si vous embauchez un employé capable de prendre le taureau par les cornes, assurez-vous de toujours lui proposer des défis à sa hauteur. De la même façon, si vous embauchez un bourreau de travail, assurez-vous qu’il n’ait jamais à se tourner les pouces.

Rappelez-vous que la rétroaction est vitale pour les gestionnaires comme pour les employés. Les évaluations du rendement fournissent des données et sont d’une importance capitale pour le perfectionnement et le maintien en poste d’employés de haut calibre.

Dave Sullivan
Chef de l’exploitation de Global Ag Risk Solutions
Regina (Saskatchewan)

Données agronomiques

En agriculture, les enjeux sont élevés. Vous n’avez qu’une chance de faire pousser vos cultures : en vous fiant en grande partie à vos intuitions et en apportant quelques mises au point selon les résultats de l’an dernier. C’était le modèle au Canada pendant plus de 100 ans.

Aujourd’hui, grâce à la collecte et à l’agrégation de données agronomiques, un producteur d’une région particulière pourrait partager de l’information par l’intermédiaire d’un tiers avec 100 producteurs des environs, et avoir accès à l’équivalent de 100 ans de données de référence pertinentes. Si chaque producteur partage les données qu’il a recueillies sur dix ans, soudainement, tous peuvent profiter de l’équivalent de 1 000 ans d’apprentissage.

Certains producteurs croient que le partage des données numériques présente un risque ou qu’il peut leur causer du tort, ce qui est tout à fait légitime. Or, il est beaucoup plus probable que l’industrie utilise vos données sous forme groupée pour générer de nouvelles idées et de nouveaux produits fondés sur votre zone de sol, l’emplacement géographique ou le climat de votre région, vos besoins en macronutriments et en micronutriments, et bien d’autres encore. Afin que l’agriculture progresse, le partage des données sera nécessaire. C’est désormais un incontournable.  Le partage d’une certaine quantité de données — notamment sur les finances, les assurances, l’agronomie ou les crédits de carbone — est presque incontournable. L’avantage est qu’elles créent de nouveaux débouchés pour les exploitations ou leur indiquent des points à améliorer.

Quand vous prenez un café avec un voisin et que vous lui racontez ce que vous avez fait durant l’année, c’est un peu comme si vous téléversiez vos données dans le nuage, mais plus lentement. Vous partagez des données depuis toujours. La différence est que les technologies d’aujourd’hui peuvent vous aider à interpréter les données de façon à accroître la rentabilité de votre exploitation. Les producteurs qui acceptent d’entrer dans l’ère numérique de l’agriculture peuvent déjà témoigner de ses nombreux avantages.

D’après un article de l’AgriSuccès par Trevor Bacque.

 


À suivre

Conseils d’experts en sécurité pour protéger vos renseignements confidentiels contre les fraudeurs et les stratagèmes illégaux.