<img height="1" width="1" src="https://www.facebook.com/tr?id=806477592798641&ev=PageView&noscript=1"/>

La demande reste vigoureuse pour l’équipement de récolte

11 juill. 2023
5 min de lecture

Les perspectives qui suivent font état des possibilités et des risques qui attendent les concessionnaires et les fabricants d’équipement agricole, ainsi que les intervenants de l’industrie, pour la période de la récolte de 2023.

Faits saillants
  • Alors que les fabricants honorent les précommandes, on prévoit que les ventes de moissonneuses-batteuses neuves augmenteront de 40 % en 2023.

  • Les stocks de moissonneuses-batteuses neuves se sont rétablis et devraient dépasser la moyenne sur cinq ans.

  • Les prix des moissonneuses-batteuses d’occasion pourraient reculer.

  • Forte demande d’organes de coupe et les précommandes dépassent celles de moissonneuses-batteuses.

  • Les stocks de chariots à grains demeurent restreints.

  • Les stocks de tracteurs à quatre roues motrices neufs et d’occasion devraient demeurer bas et les prix demeurer élevés.

Mise à jour sur le marché de l’équipement de récolte

Selon les Services économiques FAC, les prix des moissonneuses-batteuses d’occasion pourraient reculer à l’approche de la période de la récolte et jusqu’à la fin de l’année 2023. Au cours des deux dernières années, les contraintes de la chaîne d’approvisionnement ont entraîné des retards dans les livraisons de moissonneuses-batteuses neuves par les fabricants, ce qui s’est traduit par une diminution des ventes et des stocks de moissonneuses-batteuses neuves (Figure 1). Et compte tenu des stocks restreints, les prix ont augmenté et l’écart s’est réduit entre les moissonneuses-batteuses neuves et d’occasion en 2022.

Figure 1. Les perturbations dans la chaîne d’approvisionnement ont entraîné une hausse des prix des moissonneuses-batteuses d’occasion au Canada
Figure 1 montrant les perturbations dans la chaîne d’approvisionnement ont entraîné une hausse des prix des moissonneuses-batteuses d’occasion au Canada

Sources : Ministère de l’Agriculture de l’Alberta, Iron Solutions et calculs effectués par FAC (moissonneuse-batteuse de catégorie 7)

Les livraisons de moissonneuses-batteuses effectuées par les fabricants depuis le début de l’année ont augmenté de plus de 100 % en moyenne annuelle. Sur la base du nombre élevé de moissonneuses-batteuses neuves livrées par les fabricants aux concessionnaires (principalement des préventes), nous prévoyons que les ventes de moissonneuses-batteuses augmenteront de 40 % en 2023 (Figure 2).

Figure 2. Les fabricants ont augmenté le nombre de livraisons de moissonneuses-batteuses neuves
Figure 2 montrant les fabricants ont augmenté le nombre de livraisons de moissonneuses-batteuses neuves

Sources : AEM et calculs effectués par FAC 

Les achats et les ventes de moissonneuses-batteuses se sont intensifiés. Pour chaque nouvelle précommande honorée, de nouvelles transactions ont lieu. Nous prévoyons que les niveaux de stocks de moissonneuses-batteuses neuves seront supérieurs à la moyenne sur cinq ans jusqu’à la fin de 2023 et au début de 2024 (Figure 3). À mesure que les niveaux de stocks de moissonneuses-batteuses neuves s’améliorent, les prix des moissonneuses-batteuses d’occasion pourraient diminuer. 

Figure 3. Les stocks de moissonneuses-batteuses neuves devraient dépasser la moyenne sur 5 ans
Figure 3 montrant les stocks de moissonneuses-batteuses neuves devraient dépasser la moyenne sur 5 ans

Sources : AEM et calculs effectués par FAC 

Les contraintes de la chaîne d’approvisionnement continuent d’avoir des répercussions sur les livraisons d’organes de coupe, de chariots à grains et de tracteurs à quatre roues motrices

Les contraintes de la chaîne d’approvisionnement continuent d’avoir des répercussions sur les livraisons d’organes de coupe, de chariots à grains et de tracteurs de grande puissance. Les fabricants ont été confrontés à des retards d’approvisionnement en pièces, de sorte qu’un grand nombre de tracteurs à quatre roues motrices neufs n’ont pas été livrés à temps pour les semis du printemps. Cela a permis au marché de l’équipement d’occasion de demeurer vigoureux. D’après les concessionnaires d’équipements interrogés, la demande d’organes de coupe pour moissonneuses-batteuses demeure forte; en effet, les ventes en précommande d’organes de coupe sont actuellement supérieures à celles de moissonneuses-batteuses. 

Certains concessionnaires indiquent que les stocks de tracteurs à quatre roues motrices d’occasion demeurent restreints. Les livraisons de tracteurs de grande puissance à quatre roues motrices effectuées par les fabricants devraient augmenter tout au long des mois d’été, entraînant un regain d’activité commerciale pour les concessionnaires ainsi qu’une intensification des ventes aux enchères et des ventes entre exploitations. Malgré l’augmentation des ventes durant l’été, nous prévoyons que les stocks de tracteurs à quatre roues motrices neufs demeureront limités jusqu’en 2024 (Figure 4), ce qui maintiendra les prix des tracteurs à quatre roues motrices à des niveaux élevés.

Figure 4. Les stocks de tracteurs neufs à quatre roues motrices devraient demeurer restreints
Figure 4 montrant les stocks de tracteurs neufs à quatre roues motrices devraient demeurer restreints

Sources : AEM et calculs effectués par FAC 

Tendances macroéconomiques à surveiller
  • Les taux d’intérêt accrus

  • La hausse du dollar canadien

La valeur du dollar canadien et les taux d’intérêt sont deux variables macroéconomiques qui ont un effet direct sur le marché de l’équipement agricole.

Les Services économiques FAC s’attendent à ce que le taux du financement à un jour de la Banque du Canada atteigne bientôt un sommet, avant de baisser pendant la deuxième moitié de 2024. Nous prévoyons que les taux fixes diminueront durant la deuxième moitié de 2023 et au début de 2024, à mesure que les taux des obligations commenceront à diminuer et que la croissance économique et l’inflation ralentiront.

Les Services économiques FAC prévoient que le dollar canadien oscillera entre 0,74 $ et 0,76 $ pour le reste de l’année 2023 et qu’il s’établira en moyenne à 0,77 $ en 2024. La valeur du huard a des répercussions sur les marchés des équipements neufs et d’occasion. Un dollar canadien en hausse contrebalancera les prix accrus de l’équipement neuf importé des États-Unis, mais cela peut aussi contraindre les concessionnaires à rajuster leurs prix de vente en dollars US. Pour obtenir de plus amples renseignements sur les taux d’intérêt et la valeur du dollar canadien, jetez un coup d’œil à notre aperçu de la situation macroéconomique trimestrielle.

En conclusion 

À l’approche de la période de la récolte, une baisse des prix des moissonneuses-batteuses d’occasion est à prévoir. La bonne nouvelle est que les stocks de moissonneuses-batteuses pourraient augmenter avec le rétablissement des livraisons, et la demande d’équipement de récolte devrait demeurer vigoureuse compte tenu de la rentabilité positive attendue dans le secteur des céréales et des oléagineux. La gestion des précommandes et la surveillance des valeurs de reprise restent essentielles pour s’y retrouver sur les marchés des équipements neufs et d’occasion.

x.com/AndersonLeigh3
Leigh Anderson

Économiste principal

Fort de son expérience dans les marchés agricoles et la gestion du risque, Leigh Anderson est économiste principal à FAC. Il est spécialisé dans la surveillance et l’examen du portefeuille de FAC et de la santé de l’industrie, et il livre des analyses sur les risques liés à l’industrie. En plus de faire des présentations sur l’agriculture et l’économie, Leigh participe régulièrement au blogue des Services économiques de FAC.

Leigh est entré en fonction à FAC en 2015 au sein de l’équipe des Services économiques. Il œuvrait auparavant auprès de la Direction des politiques du ministère de l’Agriculture de la Saskatchewan. Il est titulaire d’une maîtrise en économie agricole de l’Université de la Saskatchewan.