<img height="1" width="1" src="https://www.facebook.com/tr?id=806477592798641&ev=PageView&noscript=1"/>

La valeur des terres agricoles en 2022 a augmenté dans un contexte de la hausse des taux d’intérêt, des prix élevés des intrants et de solides recettes monétaires

14 mars 2023
5 min de lecture

L’inflation a été l’enjeu économique déterminant de 2022. La guerre en Ukraine, les difficultés liées à la chaîne d’approvisionnement, les pénuries de main-d’œuvre et la hausse des taux d’intérêt ont été des perturbateurs majeurs de la chaîne d’approvisionnement agroalimentaire. L’industrie agricole n’a pas été épargnée par l’inflation puisque les prix des intrants agricoles ont grimpé en même temps que les prix des produits de base. L’augmentation des recettes monétaires agricoles qui en a résulté et l’offre limitée de terres agricoles disponibles à la vente ont entraîné une augmentation de la valeur de ces dernières. FAC rapporte une augmentation moyenne de 12,8 % de la valeur des terres cultivées en 2022. Le présent article de blogue résume les tendances observées pour les terres cultivées. Le rapport intégral Valeur des terres agricoles de FAC comprend également les tendances de la valeur des terres irriguées et des pâturages.

Tendances provinciales

Notre analyse couvre la période du 1er janvier au 31 décembre 2022. La plus forte augmentation de la valeur moyenne des terres agricoles a été observée en Ontario, avec 19,4 % (figure 1), suivie par deux provinces de l’Atlantique, avec une hausse de 18,7 % à l’Île-du-Prince-Édouard et de 17,1 % au Nouveau-Brunswick.

L’augmentation moyenne de la valeur des terres agricoles en Saskatchewan était également supérieure à la moyenne nationale (14,2 %). La Nouvelle-Écosse, le Manitoba et le Québec ont enregistré des hausses similaires, soit respectivement de 11,6 %, 11,2 % et 11,0 %.

Enfin, l’Alberta et la Colombie-Britannique ont enregistré les augmentations moyennes relatives les plus faibles, soit respectivement de 10,0 % et 8,0 %.

Figure 1. Augmentation de la valeur moyenne des terres cultivées pour 2022
Figure 1 : Augmentation de la valeur moyenne des terres cultivées pour 2022

Source : calculs effectués par FAC

La valeur des terres agricoles est toujours liée à l’offre et à la demande
Disponibilité des terres agricoles

L’offre limitée de terres agricoles à vendre est l’un des principaux moteurs du marché des terres agricoles. Les perspectives de l’agriculture sont positives et les propriétaires de terres agricoles sont donc peu encouragés à les mettre en vente. Toute parcelle agricole voisine mise en vente peut susciter un vif intérêt auprès des acheteurs, étant donné que cela peut se produire qu’une seule fois dans une vie. La taille de l’exploitation et les économies d’échelle qui en découlent restent un facteur de rentabilité, ce qui peut faire en sorte que cette parcelle voisine s’intégrera parfaitement au plan stratégique d’un acheteur potentiel.

Comme le montre le Recensement de l’agriculture de Statistique Canada, la diminution de la superficie agricole au fil du temps est un déterminant supplémentaire de l’offre. Par exemple, l’Île-du-Prince-Édouard, le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse ont enregistré des baisses respectives de 15 %, 27 % et 29 % de la superficie agricole au cours des dix dernières années (figure 2). La diminution de la superficie agricole totale est moins importante dans les autres provinces, mais elle est tout de même perceptible partout. La disponibilité des terres agricoles est donc plus limitée, ce qui peut contribuer à la hausse des prix.

Figure 2. Diminution de la superficie agricole totale moyenne entre 2011 et 2021
Graphique montrant le figure 2 : Diminution de la superficie agricole totale moyenne entre 2011 à 2021
Recettes monétaires agricoles

Les recettes agricoles ont augmenté de 14,1 % en 2022, grâce à l’amélioration des conditions météorologiques par rapport à 2021 et à la vigueur des prix des produits de base. La demande de terres agricoles bien situées peut aider les producteurs agricoles à développer et à accroître leurs activités à un moment où la demande de produits agricoles est forte. Les prix des intrants agricoles ont enregistré de fortes hausses, tout comme les prix des produits de base, mais les marges bénéficiaires ont été favorables. La hausse des coûts d’emprunt a ralenti la demande de terres agricoles, mais elle a été compensée par des revenus plus élevés.

Acheteurs non traditionnels

La présence d’acheteurs « non traditionnels » sur le marché peut stimuler la demande globale de terres agricoles. Ces acheteurs peuvent être des particuliers, des groupes ou d’autres entités qui cherchent à acheter des terres agricoles sans avoir l’intention de les cultiver.

Il est quasi impossible de déterminer la mesure dans laquelle les acheteurs non traditionnels sont présents sur le marché des terres agricoles, car il n’existe aucune base de données à l’échelle du pays qui contient tous les renseignements pertinents. Grâce au vaste ensemble de données sur les ventes de terres cultivées que nous avons regroupées pour 2022, nous avons pu établir qu’entre 9 et 15 % des terres cultivées vendues ont été achetées par des acheteurs non traditionnels. Les producteurs et les exploitations agricoles effectuent la grande majorité des achats.

Il convient de noter qu’il n’est pas nécessaire que des transactions aient lieu pour que la présence de ces acheteurs influe sur la valeur des terres. La simple présence d’acheteurs non traditionnels sur un marché peut entraîner une plus grande concurrence dans l’achat de terres agricoles.

En conclusion

FAC fait état de hausses consécutives de la valeur moyenne des terres agricoles depuis 30 ans. Le prix des terres agricoles est près des records historiques lorsqu’on le compare au revenu agricole. Les récentes hausses des taux d’intérêt augmentent le coût de financement de l’achat de terres agricoles. Nous examinerons ces facteurs dans l’article de blogue de la semaine prochaine. Les producteurs doivent élaborer et tenir à jour un plan de gestion du risque qui tient compte des changements économiques possibles, de manière à avoir une marge de manœuvre dans leur budget en cas de fluctuation des prix des produits de base, des rendements ou des taux d’intérêt. Les conditions du marché peuvent changer rapidement, ce qui peut avoir une incidence sur la valeur des terres agricoles.

Surveiller la publication prochaine d’analyse de FAC des taux de location des terres agricoles en 2022 qui sera publiée le 11 avril 2023 et l’analyse de FAC des terres fruitières pour 2022 qui sera publiée en mai 2023.

Article par : Lyne Michaud, É.A., analyste principale, Évaluation