Passer au contenu principal

Qui est le DT de votre ferme?

  • 4,5 min de lecture

Le monde des affaires excelle dans la création d’acronymes retentissants pour désigner les postes de direction. Le PDG, ou président-directeur général, est le grand patron. Le DPF, ou dirigeant principal des finances, est le trésorier, et le CE, ou chef de l’exploitation, est la personne qui veille au bon déroulement des activités quotidiennes et qui en informe le PDG.

Il est intéressant d’examiner qui occupe les principaux postes de direction dans votre entreprise. Si d’autres entreprises florissantes utilisent ces titres pour déterminer et attribuer différentes responsabilités, pourquoi en irait-il autrement des exploitations agricoles?

Il est facile de déterminer qui remplit les rôles de PDG ou de DPF dans la majorité des fermes. En revanche, le poste de DT, ou dirigeant de la technologie, est souvent négligé. Aucune grande entreprise ne peut se passer d’un DT, et c’est l’un des premiers postes dotés dans les entreprises technologiques en démarrage.

Description du poste de DT

Les responsabilités varient selon l’entreprise et la nature de ses activités, mais elles englobent généralement les tâches suivantes :

  • Élaborer une stratégie technologique alignée sur les objectifs commerciaux de l’entreprise.
  • Découvrir et mettre en œuvre de nouvelles technologies qui créent un avantage concurrentiel.
  • Aider le personnel à rentabiliser la technologie en abaissant les coûts, en stimulant la productivité ou en améliorant l’efficience.
  • Veiller à la bonne utilisation des technologies existantes et nouvelles et s’assurer qu’elles procurent des gains d’efficience.
  • Apporter des changements selon la rétroaction des employés et des clients afin d’optimiser l’utilisation de la technologie.
  • Communiquer la stratégie technologique aux partenaires et aux investisseurs.

Les avancées technologiques continueront de transformer la façon dont nous pratiquons l’agriculture.

Nous savons que les avancées technologiques continueront de transformer la façon dont nous pratiquons l’agriculture et menons nos vies. Mais votre exploitation agricole a-t-elle une stratégie pour explorer et adopter de nouvelles technologies? Y a-t-il une personne chargée de travailler avec les employés pour s’assurer qu’ils utilisent la technologie de façon optimale?

Que vous nommiez officiellement une personne à ce poste ou que vous ayez une entente informelle avec les membres de votre famille, quelqu’un doit assumer les responsabilités d’un DT. Dans les cas complexes, vous pourriez avoir un DT à temps plein mandaté de créer et de mettre en œuvre une stratégie complète d’agriculture de précision qui tient compte du matériel de semis, de pulvérisation et de récolte, des logiciels requis et d’un plan d’analyse des données. Ou alors, vous pourriez simplement confier à votre fille technophile la responsabilité de choisir la prochaine mise à niveau de votre téléphone intelligent et d’examiner votre forfait actuel de données mobiles.

Bien entendu, toutes les fermes n’ont pas de DT à temps plein, et il en va de même des petites entreprises et des jeunes pousses en dehors de l’industrie agricole. Quoi qu’il en soit, entre une stratégie technologique ponctuelle ou informelle et l’embauche d’un DT à temps plein, le fossé est grand. L’étape intermédiaire consiste à recourir aux services d’un conseiller technique en fonction des besoins.

Supposons qu’un producteur laitier envisage d’acquérir des robots de traite, ou qu’un serriculteur souhaite moderniser son système de chauffage et ses procédés de traitement de l’eau. Il pourrait embaucher un conseiller technique indépendant sur une base horaire pour s’assurer que tous les facteurs sont pris en compte dans le processus décisionnel. Un conseiller technique peut aussi aider les producteurs et les employés à passer en douceur aux nouvelles technologies et leur donner de la formation en cas de besoin.

Que vous recrutiez un DT ou un conseiller technique, ou que vous nommiez un de vos employés ou un membre de la famille à ce poste, sachez reconnaître les qualités essentielles :

  • Fort désir d’apprendre et de comprendre de nouvelles choses, plutôt qu’une personne qui possède déjà toutes les réponses.
  • Grande polyvalence et capacité de relever plusieurs défis à la fois.
  • Habiletés manifestes à communiquer et capacité éprouvée à rallier le reste de l’équipe. Tout le monde doit pouvoir comprendre la technologie, la façon dont elle sera utilisée, et les objectifs opérationnels qu’elle permettra d’atteindre. L’adaptation du jargon technique en termes généraux est un aspect important du travail du DT.
  • Approche centrée sur la bonne technologie. Par exemple, une technologie qui permet de réaliser des économies d’échelle et des gains d’efficience si l’exploitation est en croissance. Les compétences et la vision du DT doivent s’harmoniser avec l’orientation de la ferme.

Il vaut la peine de passer par ce processus avec les employés et les membres de la famille, même dans les exploitations composées d’une petite équipe. Le fait de connaître les attitudes de tous envers les technologies nouvelles et existantes aide à tracer une voie viable pour l’avenir. Vous aurez peut-être la surprise de découvrir qu’il y a un as de la technologie dans votre équipe. Si vous êtes le PDG de votre ferme, il vous incombe de vous assurer que quelqu’un assume les tâches et les responsabilités d’un DT.

Conseils à l’intention du nouveau DT

Nous vous proposons une façon de vous adapter à votre rôle de responsable de la stratégie technologique de votre employeur :

  1. Questionner l’ensemble des employés et des membres de la direction pour vous faire une idée de la culture de l’entreprise. L’attitude vis-à-vis de l’innovation et des technologies de pointe est-elle positive ou négative?
  2. Évaluer la réussite en demandant l’avis de l’équipe sur les points forts et les points faibles de la technologie en place. Discutez des victoires et des défaites liées aux technologies qui ont déjà été mises à l’essai.
  3. Comprendre le processus établi pour la mise en œuvre de nouvelles idées ou de nouvelles technologies. Qui participe et quel est le processus décisionnel? Que se passe-t-il lorsque des problèmes surviennent?
  4. Se montrer ouvert aux questions et aux suggestions de l’équipe concernant la technologie.
  5. Élaborer une stratégie technologique fondée sur tous les renseignements recueillis.

D’après un article de l’AgriSuccès par Peter Gredig.


Voir aussi

Que vous envisagiez une technologie révolutionnaire ou que vous tentiez simplement de choisir les options dont vous avez besoin sur un nouveau tracteur, le défi est le même : comment déterminer quelles technologies sont les plus prometteuses et les plus avantageuses?

  • 3 min de visionnement

L’expert en technologies mobiles, Peter Gredig, explique le nuage et dit pourquoi il s’avère logique de l’utiliser dans votre exploitation.