Passer au contenu principal

Préparez-vous dès maintenant pour la période des impôts

  • 13 déc. 2018

La période des impôts approche, et le moment est bien choisi pour commencer à vous y préparer.

Essayez de trouver le temps de rencontrer votre comptable avant la fin de l’exercice.

« J’aime rencontrer mes clients avant la fin de leur exercice », dit Chris Annis, conseiller en fiscalité agricole du cabinet Allied Associates de London, en Ontario. « Un bilan provisoire nous permet d’examiner la situation fiscale d’une ferme en récapitulant les résultats cumulatifs et en formulant des projections concernant les transactions à effectuer jusqu’à la fin de l’exercice. »

Cela facilite la gestion des ventes à la fin de l’année financière, les producteurs ayant la possibilité de déclarer leur revenu agricole selon la méthode de la comptabilité de caisse. Cette possibilité s’offre aux particuliers et aux sociétés, souligne M. Annis.

Lorsqu’il entreprend un examen fiscal avec ses clients avant la fin de l’année civile, le président de Wheatland Accounting Services, Kelvin Shultz, examine avant tout le besoin éventuel de reporter les revenus ou de faire des achats à l’avance, les salaires versés à la famille et la gestion globale des tranches d’imposition dans lesquelles se trouvent les producteurs.

« Il s’agit de déterminer s’il est justifié de les maintenir dans la tranche d’imposition la plus basse ou, en cas de hausse, s’il est possible de les garder dans une tranche d’imposition raisonnable », explique M. Shultz de son bureau situé en Saskatchewan. « S’ils se retrouvent dans une tranche d’imposition trop élevée, nous commençons à envisager la constitution en société. »

Gestion de l’impôt à payer

Parmi les stratégies fiscales permettant de gérer l’impôt à payer, on compte le versement de salaires à la conjointe ou au conjoint ainsi qu’aux enfants, selon leur participation, ainsi que les cotisations aux régimes d’épargne-retraite, indique M. Annis.

« Nos cibles sont souvent liées aux différentes tranches d’imposition afin de gérer l’impôt sur le revenu des particuliers et les cotisations au RPC (le Régime de pensions du Canada) ou, dans le cas des pensionnés, pour garantir l’admissibilité au Supplément de revenu garanti ou éviter de rembourser les prestations de la Sécurité de la vieillesse, ajoute M. Annis. Dans le cas des sociétés, nous gérons la rémunération versée aux actionnaires sous forme de dividendes, de salaires, ou d’une combinaison des deux. »

Achats à l’avance et report du revenu

Le fait d’acheter à l’avance des semences et de l’engrais permet aux producteurs non seulement de profiter de prix réduits, mais aussi de déduire cette année les dépenses effectuées en vue du prochain exercice.

« Les producteurs ont tendance à acheter [des intrants] à l’avance et à reporter [leur revenu] d’année en année, jusqu’au jour où il devient presque impossible de maintenir leur revenu dans une tranche d’imposition raisonnable. », dit M. Shultz.

Lorsque ces stratégies ont été exploitées au maximum, la meilleure solution, selon les circonstances particulières, est peut-être la constitution en société, dit M. Shultz.

Planification

Une rencontre entre un producteur et son conseiller avant la fin de l’année civile aide aussi le conseiller à planifier la réduction ou l’accroissement des activités, selon les circonstances, de même qu’à planifier les flux de trésorerie, la budgétisation et les besoins financiers pour l’année à venir, dit M. Annis.

Un conseiller peut aussi établir des plans pour permettre aux producteurs de profiter de transferts en franchise d’impôt aux membres de la famille et pour veiller à ce que tous les comptes du gouvernement soient en règle avant la fin de l’exercice, ajoute-t-il.

En conclusion

Le fait de mettre de l’ordre dans vos finances avant la fin de l’exercice facilitera la préparation de votre prochaine déclaration de revenus et vous aidera à planifier l’année qui vient.

Article par : Richard Kamchen