Passer au contenu principal

Étape 5 : Planification des activités (Partie 1 de 2)

  • 6 min de lecture

Votre plan d’affaires doit s’harmoniser avec votre plan de transfert

Cette nouvelle étape du transfert vous amène à réfléchir à la place qu’occupe le plan d’affaires dans ce processus. Cette idée est peut-être difficile à vendre. Après tout, bon nombre d’exploitations prospèrent sans n’avoir jamais eu de plan. Les décisions opérationnelles se prennent d’instinct, au jour le jour, et l’expérience entre en ligne de compte. Personne ne vous a jamais demandé d’avoir un plan d’affaires, et malgré tout, la ferme est florissante. Alors, pourquoi se donner autant de peine?

Dans les cours d’initiation aux affaires, on insiste toujours sur la nécessité d’avoir un plan d’affaires, et toutes les raisons données sont valides. Mais cette série porte sur le transfert, et l’un des plus grands défis consiste à harmoniser le plan de transfert avec le plan d’affaires.

Inutile de vous sentir gêné si vous n’avez pas de plan d’affaires. Si vous avez suivi les étapes 1 à 4 de cette série, vous avez intégré une grande partie de l’information nécessaire. Pour ce qui est du transfert, concentrez-vous sur les éléments qui influent sur son déroulement.

Quelle est la pertinence d’un plan d’affaires dans le processus de transfert?

Vous avez besoin d’un plan d’affaires parce que le transfert d’une exploitation agricole est compliqué. Outre les répercussions d’ordre familial, émotionnel et financier, l’entreprise qui est au cœur du processus peut rendre le transfert complexe et ardu.

Un plan de transfert est synonyme de changement pour la famille et l’entreprise. À court terme, un plan d’affaires peut consister simplement à imiter la génération âgée. Mais en définitive, le plan d’affaires et le plan de transfert doivent tenir compte du départ à la retraite de la génération âgée et du besoin de la jeune génération de progresser.

Un plan d’affaires permet d’exposer différents points de vue sur la gestion actuelle de l’entreprise et sur la stratégie de gestion qui permettrait d’optimiser les résultats. Il est bien vrai de dire que le manque de planification est le meilleur plan pour échouer.

Votre devoir ce soir : lire l’article Dresser une liste pour ceux qui nous sont chers et commencer à rédiger la vôtre.

Pensez à toutes les choses que vous faites au cours d’une journée, d’une semaine, d’une année. Si l’imprévu se produit, y a-t-il quelqu’un qui pourrait prendre votre relève et mener la barque en attendant de trouver sa propre façon de diriger l’exploitation?

Mettez par écrit tous les mots de passe nécessaires à la gestion de l’entreprise. Donnez à votre conjointe ou votre conjoint le mot de passe de votre téléphone mobile et toutes les autres clés – physiques ou virtuelles – de la ferme. Faites-le dès aujourd’hui, et tenez un inventaire à jour.

Un mal nécessaire

La création d’un plan est une étape importante sur le chemin du transfert. Peu importe le sort qui attend la ferme – vente, changement d’orientation, changement d’échelle –, toute la famille et toute l’équipe doivent adhérer à un plan afin que se concrétisent les rêves de chacun.

Le plan de transfert vous aide, vous et votre famille, à atteindre vos buts à mesure que l’exploitation évolue en raison d’un départ à la retraite ou de changements à la structure et à la propriété de l’entreprise. Un plan d’affaires décrit brièvement la façon optimale de gérer l’entreprise. Il établit une feuille de route pour l’établissement des priorités, l’obtention de financement et la gestion de la croissance future pour faire avancer le plan de transfert.

Et vos plans d’activités et de transfert doivent s’harmoniser.

Si le plan de transfert prévoit que la génération âgée se retirera, mais continuera de tirer un revenu de la ferme, le plan d’affaires est-il prévu en conséquence? Les recettes de la ferme sont-elles suffisantes?

Les plans d’affaires précédents étaient peut-être fondés sur un revenu d’appoint, mais le plan de transfert prévoit que les parents resteront à la ferme sans participer aux travaux ou à la gestion des activités. Si ce plan prévoit que les enfants quitteront leur emploi d’appoint pour travailler à la ferme à temps plein, le plan d’affaires en tient-il compte? L’exploitation enregistre-t-elle des recettes suffisantes pour que ce scénario de transfert se concrétise?

Voilà pourquoi un plan d’affaires est essentiel à la réussite du transfert. La nécessité d’harmoniser les plans oblige les parties à avoir une conversation franche et structurée afin que l’entreprise puisse soutenir le transfert. L’un des deux plans, ou les deux devront peut-être évoluer afin que les pièces du casse-tête s’emboîtent.

Si vous n’avez pas de plan d’affaires, vous avez tout intérêt à en rédiger un. Vu le nombre d’étapes à franchir sur le chemin du transfert, le simple fait de commencer par réunir toute l’information de base est un énorme pas dans la bonne direction. Si vous avez déjà un plan d’affaires, passez-le en revue et réfléchissez aux mesures qui faciliteront l’atteinte de vos objectifs en matière de transfert de la ferme.

La structure du plan d’affaires

Il existe des modèles de plans d’affaires normalisés dont vous pouvez vous inspirer, mais dans tous les cas, l’information doit être présentée de façon concise et logique et répondre à vos besoins en matière de planification du transfert. Votre plan doit trouver écho auprès de vous-même, de votre famille et des acteurs clés de votre entreprise.

Un modèle de plan d’affaires peut se diviser en trois parties principales.

  1. Introduction : Un résumé d’une page qui fournit une description générale de l’entreprise, de ses buts et de ses objectifs.
  2. Analyse interne : Un aperçu de la façon dont l’entreprise est gérée à l’heure actuelle, compte tenu des défis et des possibilités futures.
  3. Analyse externe : Un aperçu des menaces et des débouchés qui existent sur le marché ainsi que des stratégies envisagées à cet égard.

Votre plan d’affaires doit répondre à la question « pourquoi? »

Posez-vous cette question à chaque étape du processus. Pourquoi avons-nous fixé ces buts? Pourquoi avons-nous exercé nos activités de cette façon? Pourquoi avons-nous confié ces rôles clés à ces employés?

Il est parfois plus facile de répondre à la question de savoir « quoi » qu’à la question de savoir « pourquoi ». Vous savez peut-être quels produits et services vous offrez, mais un plan d’affaires vous aidera à comprendre pourquoi vous les offrez.

Supposons que votre plan d’affaires détermine que vous êtes propriétaire de tout l’équipement utilisé à la ferme, qu’il soit beaucoup ou très peu utilisé durant la saison de croissance. Pourquoi en est-il ainsi? Vous pourriez pourtant louer l’équipement ou recourir au travail à forfait. Pourquoi n’avez-vous pas étudié ces possibilités?

La création du plan d’affaires amène l’équipe de gestion et la famille à examiner des pratiques bien ancrées et à les valider ou à les remplacer. Si la réponse à la question de savoir « pourquoi » ne vient pas facilement ou est discutable, il y a là un indice – et c’est ce qui donne toute sa valeur à votre questionnement.

Dans la première partie, nous avons expliqué ce qu’est un plan d’affaires et pourquoi c’est important. Dans la deuxième partie, nous examinerons séparément les éléments clés d’un plan d’affaires et nous vous donnerons des conseils sur le contenu de chaque partie.