<img height="1" width="1" src="https://www.facebook.com/tr?id=806477592798641&ev=PageView&noscript=1"/>

Vous voulez aiguiser votre sens des affaires? Participez à un groupe de pairs

4 min de lecture

Fumi Tsukamoto avait besoin d’information et de conseils pour procéder à l’expansion de son entreprise de transformation d’aliments, c’est pourquoi elle a décidé de participer au projet des groupes de pairs de FAC qui s’adresse aux entrepreneurs du secteur des aliments et boissons transformés.

Mme Tsukamoto est copropriétaire et directrice générale d’Abokichi, une entreprise d’aliments japonais à base de plantes établie à Toronto. Dans sa quête de connaissances sur le secteur agroalimentaire et le développement de son entreprise, Mme Tsukamoto a constaté que les différentes perspectives apportées par les autres participants sont un élément clé de son expérience au sein du groupe de pairs de FAC.

« J’ai eu la chance de pouvoir échanger avec des personnes qui connaissent bien l’industrie », précise-t-elle, en parlant d’autres participants qui ont dû faire face à des difficultés importantes liées aux chaînes d’approvisionnement, notamment lorsque la guerre a provoqué une pénurie mondiale d’huile de tournesol, un ingrédient important dans les produits d’Abokichi.

« Je ne peux bâtir qu’en agissant, mais j’ai besoin d’information pour agir. On ne trouve pas d’autres points de vue par soi-même, il faut échanger avec les autres. »

En novembre 2021, FAC a formé cinq groupes de pairs du secteur des aliments et boissons transformés afin de réunir des personnes ayant des projets de croissance, d’expansion ou de diversification de leur entreprise dans un environnement en constante évolution. Les réunions étaient animées par deux spécialistes réputés de l’industrie : Peter Chapman de SKUFood et Dana McCauley du Réseau canadien d’innovation en alimentation.

L’objectif consistait à créer un forum confidentiel où les membres peuvent parler ouvertement des défis auxquels ils font face en tant que propriétaires d’entreprise, partager leur savoir et leur expertise et s’entraider afin de résoudre des problèmes et d’adopter des stratégies qui leur permettront de faire progresser leur entreprise.

Des discussions franches et sans rivalité

L’échange d’expériences et de points de vue différents est un élément important de ce programme. Kendall Litschko, directrice de programme pour les Services consultatifs de FAC, explique qu’à titre d’organisation nationale, FAC est bien positionnée pour jumeler les participants avec d’autres entrepreneurs qui sont prêts à partager leurs expériences sans être entravés par les tensions qui existent entre concurrents et que l’on retrouve souvent au sein de rencontres professionnelles à une échelle plus locale.

« Les groupes mettent l’accent sur la gestion d’entreprise et offrent l’occasion aux participants de discuter avec des pairs qui comprennent vraiment ce que signifie gérer une entreprise du secteur des aliments et boissons », indique Mme Litschko. « Les participants connaissent sans doute leurs besoins d’affaires, mais le groupe met les choses en perspective et leur donne la confiance et le soutien nécessaires pour prendre des décisions éclairées. C’est un excellent moyen d’accroître son potentiel d’affaires, de créer des liens utiles et de profiter d’une source d’écoute et de conseils afin de renforcer votre confiance. »

« Lorsqu’une personne réalise qu’elle peut faire profiter les autres de son expérience, cela compte tout autant que la rétroaction fournie par le groupe. Lorsque nous discutons de difficultés ou de choses qui se sont moins bien passées, ces échanges font aussi ressortir des occasions. »

Le mentorat transcende les différences entre les produits

Pour Fumi Tsukamoto, poser des questions générales sur la structure d’autres entreprises et leurs marges brutes a été particulièrement utile.

Taylor Chapman, co-propriétaire et partenaire exploitant de l’entreprise Good Spirit Kombucha à Regina, partage l’avis de Mme Tsukamoto, et ajoute que le fait de voir les nombreux points communs qui unissent des entreprises aussi différentes demeure son constat le plus étonnant.

« Ce n’est pas parce que quelqu’un a une entreprise de pâtés de viande que son expérience ne peut pas être pertinente pour une brasserie de kombucha végétalien », soutient Mme Chapman.

Good Spirit Kombucha a connu une forte croissance depuis l’accroissement de sa production en 2019 et elle vend maintenant ses produits à de grandes chaînes d’épiceries à l’échelle de la province. Mme Chapman espère qu’en racontant son expérience d’expansion, elle a pu fournir des conseils utiles aux autres participants, surtout vu qu’elle était la seule participante ayant un accord de distribution en vigueur avec de grandes chaînes d’épiceries.

La leçon la plus importante que Mme Chapman a tirée de son groupe, formé de propriétaires d’entreprises aux produits variés allant de pâtés de viande aux collations à base d’algues séchées, est de toujours examiner la situation dans son ensemble.

« C’est facile de perdre ses objectifs de vue, et les autres participants peuvent nous aider à nous recentrer sur l’essentiel », affirme Mme Chapman. Elle rappelle également qu’il est important de garder un esprit ouvert.

« Chaque fois que vous avez l’occasion de discuter avec vos pairs ou un mentor, vous en ressortez gagnant. C’est utile de pouvoir s’entourer d’autres personnes qui ont vécu une situation similaire à la vôtre. »

Participants recherchés

Souhaitez-vous participer à un groupe de pairs? FAC recrute activement des participants pour ses groupes qui commenceront à l’automne 2022. La participation est gratuite – inscrivez-vous maintenant! (Les groupes de pairs ne sont offerts qu’en anglais pour le moment.)

Article par : Matt McIntosh

À suivre
Le pouvoir de la réflexion créative
1,5 min de visionnement

L’animateur de la CBC, Terry O’Reilly, explique comment la pensée contre-intuitive contribue à sortir des sentiers battus et à explorer de nouvelles avenues.