Passer au contenu principal

Comment établir des partenariats fructueux avec les enfants qui reviennent travailler à la ferme

  • 4 min de lecture

Les enfants qui reviennent travailler à l’exploitation familiale après avoir poursuivi des études supérieures ou une autre carrière ont souvent de nouvelles idées et perspectives. Ils ont aussi des espoirs et des attentes, tout comme la génération précédente.

Pour certaines familles d’agriculteurs, une planification réaliste et une communication franche sont cruciales pour concrétiser ces attentes. C’est une condition essentielle pour converger vers les résultats les plus avantageux pour l’exploitation agricole et les parties prenantes.

Consignez vos objectifs

Pour Lauren Maurer et son mari Ryan, des agriculteurs de Grenfell, en Saskatchewan, intégrer la prochaine génération à l’entreprise agricole commence par l'élaboration d'une feuille de calcul. C’est là où le couple consigne les objectifs de chacune des parties et ce qu’elles se voient faire à la ferme au cours des prochaines années.

Cet outil visuel de base sert de point de départ aux discussions afin de déterminer la façon d'atteindre les objectifs et s'ils sont réalistes.

« C’est une façon de communiquer et de lui permettre de s'impliquer, affirme Mme Maurer au sujet de leur fille (l’une des trois enfants du couple) qui gère maintenant la plupart des dossiers financiers de l’exploitation agricole. »

Avec la feuille de calcul, Mme Maurer utilise un code de couleurs (rouge, jaune ou vert). Les idées qui semblent réalisables obtiennent la couleur verte, alors que celles qui nécessitent plus de travail obtiennent la couleur jaune.

Pour les cas où les objectifs de la génération montante ne sont pas perçus comme étant réalistes ou ne sont pas appuyés par la génération précédente, au lieu d’attribuer la couleur rouge, la famille organise une table ronde pour déterminer si ses membres peuvent trouver un terrain d’entente.

Demandez-vous quelle est la raison d’être de votre entreprise

À la base, toutes les parties doivent s’entendre sur la raison d’être de l’exploitation agricole.

Selon Mme Maurer, lorsque les enfants apportent de nouvelles idées, celles-ci sont plus susceptibles d'être acceptées si elles sont accompagnées de chiffres et bien expliquées. En d’autres mots, faites vos calculs et établissez un plan pluriannuel.

Essentiellement, Mme Maurer est d’avis que toutes les parties doivent s’entendre sur la raison d’être de l’entreprise agricole – surtout parce que les objectifs concrets peuvent changer, et c’est souvent le cas. S’il est impossible de trouver un terrain d’entente, une communication franche permet aussi de s’assurer une solution exempte de problèmes.

« Plus nombreuses sont les parties prenantes, plus les visions peuvent diverger. Il est important que tous s’entendent sur une même vision, affirme-t-elle. Si nous allons dans des directions opposées, il est probablement préférable de nous séparer. Mais si nous pouvons trouver une synergie, pourquoi ne pas le faire? »

Entourez-vous de conseillers et gardez un esprit ouvert

Encourager la prochaine génération à apprendre constamment et à maintenir les liens avec une équipe de conseillers fiables est l’une des multiples stratégies employées par Garnet Martin, un agriculteur de Watrous, en Saskatchewan.

Invité dans un épisode du balado de Savoir FAC : La terre et la table (entrevue en anglais seulement) traitant du transfert d’entreprise, M. Martin décrit l’importance de rappeler aux membres de la famille qui reviennent à l’entreprise qu’ils ne doivent pas s’attendre à tout savoir et à tout faire. Le choix des bonnes personnes peut vous aider à faire face aux périodes difficiles et à prendre de meilleures décisions d’affaires.

« Entourez-vous de personnes bien informées qui ont réussi, et comprenez que vous avez beaucoup à apprendre. Et je ne dis pas ça par méchanceté à l’égard des jeunes. Mais il arrive parfois qu’on se dise “Je sais comment faire ceci – ce sera facile.” Eh bien, non, ce ne le sera pas », affirme M. Martin.

« Il vous faut d’abord apprendre. Mettez sur pied une équipe vraiment compétente dans tous les domaines où vous voulez apprendre. »

Comme Mme Maurer, M. Martin est d’avis qu’une étape cruciale de son expérience de transfert d’entreprise a été de parler franchement des attentes de chaque partie.

« Nous avons examiné les objectifs, les attentes et les préoccupations de chacun, et nous n’avons pas pu tout couler dans le béton et obtenir une carte claire du déroulement des étapes. Mais nous avions une très bonne idée du rôle de chacun, et tout le monde était partant pour le transfert. »

En conclusion

Réintégrer les membres de la plus jeune génération à l’entreprise agricole peut parfois s’avérer délicat. La ligne entre adopter de nouvelles idées et connaissances et modérer son enthousiasme peut être mince. Pour considérer les idées de façon réaliste, il peut être utile de créer une feuille de calcul comportant les objectifs et la vision des membres de la famille sur leur rôle dans l’entreprise agricole au cours des prochaines années. Effectuer des recherches, réfléchir et établir des plans pour les nouveaux concepts peut aussi être utile.

Article par : Matt McIntosh