Passer au contenu principal

Marge par catégorie vs marge bénéficiaire – connaître ces mesures permet de mieux communiquer avec vos clients

  • 3,5 min de lecture

La marge bénéficiaire et la marge par catégorie sont deux calculs importants dans l’industrie alimentaire.

Deux termes que nous entendons souvent dans l’industrie alimentaire sont la marge bénéficiaire et la marge par catégorie. Certaines personnes pensent qu’il s’agit de la même chose ou utilisent la mauvaise méthode de calcul. Soyons clairs : une marge bénéficiaire de 40 % diffère d’une marge par catégorie de 40 %.

La marge bénéficiaire

Pour calculer la marge bénéficiaire, un pourcentage d’augmentation est appliqué au coût de production. Les producteurs ou les transformateurs utilisent souvent cette méthode lorsqu’ils connaissent leur coût de production et peuvent appliquer un pourcentage de marge bénéficiaire pour couvrir d’autres coûts, tels que les frais généraux, les dépenses en marketing, les dépenses commerciales, le financement, les impôts, les frais administratifs, les coûts de distribution et le bénéfice souhaité.

Si un transformateur de produits alimentaires a un coût de production de 1,50 $ par unité et qu’il a besoin d’une marge bénéficiaire de 40 % pour couvrir ces coûts et réaliser un bénéfice, il calculera son prix de vente de la façon suivante :

Prix de vente = coût de production x (1 + % de marge bénéficiaire)

Prix de vente = 1,50 $ x (1 + 0,40)

Prix de vente = 2,10 $

Dans cet exemple, la marge bénéficiaire de 40 % donne 0,60 $ par unité.

Les transformateurs de produits alimentaires devraient toujours bien comprendre leur coût de production, notamment les coûts des ingrédients, des intrants, de la transformation, de la main-d’œuvre et de l’emballage. Chaque fois que vous fabriquez ou produisez un produit, vous devez assumer ces coûts.

Ne sous-estimez pas la marge bénéficiaire dont vous avez besoin. Chaque point de pourcentage fait augmenter votre prix de vente, mais si votre marge bénéficiaire est insuffisante, vous ne réussirez jamais. De nombreux coûts sont associés à l’exploitation d’une entreprise du secteur alimentaire. Les dépenses commerciales, les dépenses en marketing et les coûts de distribution sont souvent sous-estimés. Il vous faut comprendre l’investissement nécessaire pour vendre vos produits, et ne pas présumer que votre client commandera des palettes complètes au moment où cela vous conviendra.

Comprendre la marge par catégorie

Les détaillants utilisent la marge par catégorie (parfois appelée marge brute) et le coût de leurs marchandises pour déterminer les prix de détail.

Prenons par exemple notre prix de vente de 2,10 $ calculé par le transformateur; le détaillant appliquera la marge par catégorie de 40 % pour déterminer le prix de vente au détail.

Prix de détail = coût des marchandises vendues (CMV) / (1 - % de marge par catégorie)

Prix de détail = 2,10 $ / (1 - 0,40)

Prix de détail = 2,10 $ / (0,60)

Prix de détail = 3,50 $

Dans cet exemple, la marge par catégorie de 40 % donne 1,40 $ par unité.

Le détaillant commence par le coût des marchandises vendues, qui est le prix de vente d’un fournisseur. Les détaillants feront de leur mieux pour négocier le meilleur prix, en utilisant leur connaissance de la catégorie et du coût des autres articles de la catégorie.

Les marges par catégorie sont liées aux coûts globaux d’un commerce

La marge par catégorie est le pourcentage qu’il leur en coûte pour exploiter leur entreprise. La marge par catégorie peut être une énorme source de frustration pour les producteurs et les transformateurs. Sur l’étagère, vous voyez des détaillants qui réalisent des bénéfices excessifs. La marge par catégorie couvre les coûts d’exploitation du rayon, du magasin et de l’ensemble de l’entreprise. Les responsables des marges par catégorie sont évalués en fonction de leur capacité à atteindre ou à dépasser leur marge; il est donc difficile de les amener à réduire le pourcentage.

Il est important de comprendre les différences entre ces deux calculs. Dans notre exemple, la marge bénéficiaire de 40 % a donné 0,60 $ par unité, alors que la marge par catégorie de 40 % a permis d’obtenir 1,40 $ par unité.

Parler le même langage que les clients

La marge bénéficiaire et la marge par catégorie sont deux calculs importants dans l’industrie alimentaire. Les transformateurs doivent comprendre les deux et être en mesure de transmettre de l’information à leurs clients à propos de chaque mesure. Il est possible de renforcer votre relation avec votre client en comprenant les termes et la façon dont les responsables des marges par catégorie envisagent leurs activités.

Article par : Peter Chapman