Passer au contenu principal

Les outils numériques se taillent une place dans les exploitations agricoles

  • 26 juill. 2018

Selon Kleven MacDougall, céréaliculteur chevronné de la Saskatchewan, il est épuisant pour le corps et l’esprit de commander manuellement les rampes de pulvérisation lorsqu’il s’agit d’effectuer des traitements contre les maladies.

« C’est harassant », affirme M. MacDougall, qui produit du blé et du canola sur une terre de 3 800 acres avec son frère Larry à Langbank, à 180 kilomètres à l’est de Regina. « On travaille sans relâche. À la fin de la journée, on est éreinté. »

Tout a changé il y a deux ans lorsque les deux frères ont décidé d’adopter un nouvel outil agricole numérique pour l’épandage de fongicides dans leurs champs de canola.

Zone Spray, application vedette de la suite d’outils d’agriculture numérique ou de précision Field Manager de Bayer, utilise l’imagerie satellite et d’autres données pour permettre aux producteurs de contrôler, à l’échelle des champs, le moment et le lieu de la pulvérisation, ainsi que la quantité de fongicide à épandre, grâce à une technologie déjà présente dans les cabines de leurs machines.

« Cet outil facilite grandement la pulvérisation », assure M. MacDougall, l’un des quelque 300 producteurs de canola dans l’Ouest canadien qui ont commencé à utiliser l’outil dans le cadre d’un projet pilote en 2016.

Recours croissant aux outils d’agriculture de précision

Les MacDougall ne sont pas les seuls à être enchantés. Partout au Canada et dans le monde, les producteurs sont de plus en plus nombreux à adopter les différents outils d’agriculture de précision en réseau qui font l’objet de recherche et de développement pour rendre l’agriculture encore plus efficace, productive et durable. Selon un récent article publié dans FAC Express, les résultats du deuxième sondage annuel mené par Stratus Ag Research sur l’utilisation des logiciels de gestion des données agricoles dans les fermes canadiennes montrent que sur 700 fermes sondées, un peu plus de 34 % des producteurs utilisent au moins un des 20 logiciels de gestion des données agricoles offerts au Canada.

Bon nombre de ces innovations étaient exposées ces dernières semaines à deux grands événements internationaux du domaine de l’agriculture numérique, soit la conférence internationale sur l’agriculture de précision (en anglais seulement), tenue à Montréal, au Québec, et la InfoAg Conference, tenue à Saint Louis, au Missouri.

« La production agricole génère un nombre incroyable de données et de variables », dit Chris Paterson, responsable de l’agriculture numérique chez Bayer CropScience Canada. « Heure d’ensemencement, variété, type et quantité d’engrais ou de fongicide, heure d’épandage, situation météorologique, précipitations, et j’en passe. »

M. Paterson affirme que l’agriculture de précision permet de corréler l’information avec les résultats des analyses de sol, les données sur le drainage et d’autres facteurs qui influencent le rendement, ce qui aide les producteurs à prendre les bonnes décisions aux bons moments. Il est d’avis que l’agriculture numérique continuera à se tailler une place dans la réalité quotidienne de l’agriculture moderne.

Hicham Bencharki partage cet avis – jusqu’à un certain point.

« La technologie de l’agriculture de précision est en pleine évolution, mais je pense que l’adoption par les producteurs se fait encore un peu lente », souligne M. Bencharki, directeur, Produits numériques et Innovation, à la Coop fédérée.

La Coop fédérée offre trois principaux produits d’agriculture de précision : tenue de registres de champs numériques, dépistage, et une application mobile de surveillance des ravageurs durant la saison, de même que le Portail, une nouvelle interface qui permet aux producteurs de communiquer facilement avec la Coop.

Selon M. Bencharki, des producteurs de l’Est du Canada dont la superficie en culture totalise un demi-million d’acres se sont déjà inscrits au nouvel outil depuis sa mise en ligne, en février.

Il indique que l’objectif actuel de la Coop fédérée est de continuer à développer et à intégrer les outils d’agriculture de précision dans le but de créer une solution numérique unique « de bout en bout ».

« Les producteurs ont besoin de solutions conviviales et d’aide pour gérer toutes les données qu’ils accumulent », fait valoir M. Bencharki, en faisant référence à un sondage maison d’après lequel 45 % des producteurs qui recourent à l’agriculture de précision le font pour accroître leur rentabilité.

« Le besoin et le désir sont réels, mais il ne tient qu’aux entreprises comme la nôtre de fournir les outils conviviaux dont les producteurs ont besoin pour tirer pleinement profit de l’agriculture de précision. »

En conclusion

L’agriculture numérique continue de se tailler une place dans la réalité quotidienne de l’agriculture moderne. Parallèlement, les entreprises de technologie s’attachent à créer des solutions conviviales qui attiseront l’intérêt des producteurs.

Les spécialistes en technologie agricole prévoient que l’agriculture numérique continuera de se tailler une place dans la réalité quotidienne de l’agriculture moderne.

Article par : Mark Cardwell