Passer au contenu principal

Les avantages d’un employé agricole polyvalent

  • 2,5 min de lecture

Affecter la bonne personne au bon poste sur la ferme peut changer la donne pour la réussite et la rentabilité d’une exploitation agricole.

« À l’impossible, nul n’est tenu », prévient Jim Soldan, conseiller agricole et président de l’institut The Family Furrow.

Il encourage les gestionnaires d’entreprises agricoles à mieux connaître leurs employés. Ainsi, ils pourront les affecter aux postes les plus susceptibles de leur plaire et favoriser leur réussite.

« Un employé qui aime ses tâches fera un bon travail », assure M. Soldan.

Flexibilité

Laisser un employé occuper le même poste indéfiniment procure l’avantage de la maîtrise qu’il acquiert, ce qui contribue à réduire le nombre d’erreurs, de pertes et d’accidents, selon Jennifer Wright, conseillère principale en ressources humaines au Conseil canadien pour les ressources humaines en agriculture.

Quand on laisse les employés essayer divers postes au fil du temps, on gagne en flexibilité.

Mais cela peut aussi créer un maillon faible, souligne M. Soldan. Outre le risque que l’employé trouve son travail ennuyant, il y a aussi celui que personne d’autre ne puisse le remplacer s’il est malade ou quitte l’entreprise, explique‑t‑il.

Quand on laisse aux employés l’occasion d’essayer divers postes, on gagne en flexibilité. On augmente aussi les probabilités que les employés demeurent engagés parce qu’ils acquièrent des compétences variées et que leurs tâches sont diversifiées.

Créer des occasions pour le personnel

Kristjan Hebert (en anglais seulement), agriculteur et conseiller en Saskatchewan, affirme que les emplois en agriculture devraient être gérés de la même façon que ceux d’autres secteurs – soit offrir des possibilités d’avancement et d’acquisition de nouvelles compétences.

« À mon avis, il ne devrait pas y avoir de différence qu’un employé travaille pour moi en agriculture, ou en ville dans un bureau », affirme M. Hebert.

Son entreprise agricole comporte trois niveaux d’opérateurs : au niveau 1, les travailleurs de soutien débutants; au niveau 2, les travailleurs formés pour certains équipements spécialisés; et au niveau 3, ceux qui ont une vaste expérience à la ferme, ont occupé divers postes et savent donc utiliser tous les équipements.

Le système semble fonctionner pour M. Hebert et son personnel. Le taux de rétention des employés de son entreprise est élevé et les travailleurs de chaque niveau savent ce qui est attendu d’eux, et comment gravir les échelons.

Planifiez les ressources humaines

Dans une entreprise agricole, avec le grand nombre de détails à régler concernant la production et les opérations, il peut être facile d’oublier l’importance d’une bonne gestion des ressources humaines, selon Mme Wright.

« Un plan en ressources humaines jette les bases nécessaires pour déterminer les talents dont vous avez besoin et pour agir de manière proactive afin de trouver les gens ayant ces compétences et habiletés », affirme‑t‑elle.

En conclusion

Bien qu’il soit tentant d’affecter en permanence un employé agricole à un poste qui lui plaît, en faisant occuper divers postes à vos employés, vous contribuez à maintenir leur niveau d’engagement, et vous leur permettez d’acquérir de nouvelles compétences et d’avancer dans votre entreprise. La polyvalence de cette approche vous assure aussi que chaque employé est formé pour remplacer quelqu’un qui est malade ou quitte l’entreprise.

Article par : Richard Kamchen