Passer au contenu principal

L’innovation : une notion différente pour le client et le consommateur

  • 2 min de lecture

Pour réussir dans l’industrie alimentaire, il faut satisfaire autant les clients que les consommateurs.

Dans l’industrie alimentaire, « innovation » est un mot important; il suppose habituellement la nouveauté ou l’amélioration. L’innovation suscite de l’enthousiasme et favorise la visibilité, la promotion et, en fin de compte, les ventes. Nous pensons souvent à l’innovation pour son effet sur le consommateur. Nous envisageons un nouvel emballage ou des processus novateurs pour améliorer le goût d’un produit ou le rendre meilleur pour la santé. Tous ces aspects sont importants et souvent nécessaires pour que le consommateur choisisse de mettre notre produit dans son panier.

Cependant, pour réussir dans l’industrie alimentaire, il faut satisfaire autant les clients que les consommateurs.

Lorsque vous songez à investir afin d’innover, tenez aussi compte de vos clients. Après tout, ce sont eux qui décident quels produits garder sur les tablettes et lesquels mettre en valeur par des activités de promotion et de marchandisage.

Les clients ont besoin d’idées avantageuses sur le plan des affaires

Pour vos clients, c’est-à-dire les détaillants, les grossistes et les distributeurs, l’innovation ne consiste pas en une bouteille inversée ou en un produit qui contient une quantité élevée du superfruit du jour. Ils s’intéressent aux ventes, à l’augmentation de l’achalandage et des clients fidèles dans leurs magasins, à la réduction des pertes (produits qu’ils achètent, mais qu’ils ne vendent pas), à des coûts d’exploitation plus faibles et, en fin de compte, au profit. Vos clients vous récompenseront pour ces innovations génératrices de résultats. L’innovation qui plaît aux consommateurs entraînera peut-être un plus grand nombre de ventes – ce qui n’est pas à négliger – mais vos clients veulent savoir ce que vous faites pour eux également.

Voyons quelques idées qui représentent des exemples d’innovation aux yeux des détaillants, des grossistes et des distributeurs :

  • Une durée de conservation prolongée du produit, qui permettra de réduire les pertes et d’augmenter les profits.
  • Un produit qui peut passer d’une section réfrigérée à une section à température ambiante en maintenant une longue durée de conservation. Pour un détaillant, l’espace tablette dans son magasin est beaucoup moins coûteux, offre un plus haut potentiel de marchandisage et génère des ventes supplémentaires.
  • L’introduction de capsules pour portions individuelles de café fut très novatrice pour les détaillants. Le profit par unité, par tasse de café, a considérablement augmenté grâce à cette innovation.
  • Les capsules de détergent à lessive ont eu pour effet d’empêcher les consommateurs d’utiliser moins de détergent liquide par brassée de lavage. En effet, grâce à ces capsules, c’est bien les 32 brassées de lavage annoncées que font les consommateurs, ce qui signifie que les revenus et les profits par brassée de lavage ont augmenté.
  • L’arrivée d’aromatisants à mélanger à l’eau a entraîné plus de ventes et de profits pour une catégorie de produits génériques comme l’eau embouteillée. Un espace d’étalage considérable était consacré à un produit qui générait une très faible marge. Le fait qu’une section de 8 pieds soit réservée aux aromatisants sur les tablettes des magasins d’alimentation a amélioré la rentabilité de la catégorie de l’eau embouteillée.

Tous ces changements sont perçus comme de l’innovation par les détaillants. Vos clients appuieront les idées qui augmentent la visibilité et les ventes. Il ne fait aucun doute qu’une idée doit faire écho chez les consommateurs, mais n’oubliez pas son effet sur vos clients. Ces derniers seront beaucoup plus enthousiastes devant une innovation profitable pour leur entreprise que devant une énième bouteille inversée ou un produit à teneur accrue en superfruit.

Article par : Peter Chapman