Passer au contenu principal

L’évaluation de la technologie, une compétence essentielle

  • 2,5 min de lecture

Ces dernières années, j’ai eu l’occasion de discuter de technologie avec des producteurs agricoles de l’ensemble du pays, et j’ai retenu certaines leçons d’intérêt général.

Ne soyez pas intimidé

Profiter de la technologie est d’abord et avant tout une question d’attitude. Gardez l’esprit ouvert et ne présumez pas qu’une technologie donnée dépasse vos compétences ou n’est pas à votre portée. Vous vous familiariserez petit à petit avec les nouveautés.

Fixez-vous un objectif

Qu’il s’agisse d’une application mobile à 4,99 $ ou d’un semoir à taux variable d’ensemencement à 200 000 $, la stratégie devrait être la même. Misez sur des innovations qui permettent de régler un problème existant ou qui apportent un nouvel avantage. La façon de faire a toujours été la même; la seule différence étant que de nos jours, les technologies apparaissent et évoluent encore plus vite qu’avant. Aujourd’hui, on met davantage l’accent sur les outils commandés par des logiciels que sur les baguettes de soudage.

Cherchez à comprendre la gestion requise

Les technologies efficaces sont à votre service et non l’inverse. Vous investissez dans de nombreux moniteurs de semis, de pulvérisation et de récolte qui génèrent une abondance de données et les transfèrent sans fil, mais êtes-vous préparé à calibrer les machines, à organiser et à diriger le transfert des données, à vous assurer que les données sont exactes et pertinentes, et, chose très importante, à utiliser ces données?

Quelques fois, un changement technologique majeur, comme le passage aux robots de traite, suppose une modification complète de la gestion et des responsabilités quotidiennes. Pour certains, il s’agit du principal avantage. Pour d’autres, cela représente le plus gros défi.

Créez des partenariats

Vous rencontrerez des embûches, c’est inévitable. C’est pourquoi le soutien des vendeurs, des spécialistes et d’autres producteurs peut faire la différence entre l’aboutissement de votre projet et son abandon à michemin. Ne faites pas cavalier seul.

Nouez des liens

Grâce aux médias sociaux, le monde est à notre portée. Twitter est d’une aide inestimable pour trouver d’autres agriculteurs qui partagent votre état d’esprit ou qui mènent des activités similaires aux vôtres. En utilisant la fonction de recherche et les mots-clics exacts, en en créant des listes associées à certains champs d’intérêt, vous pouvez exploiter Twitter pour extraire de l’information et trouver des personnes à suivre et avec qui communiquer. 

Avant d’acheter, il est judicieux de chercher des vidéos YouTube sur la marque et le modèle que vous envisagez. Des producteurs de partout dans le monde publient des évaluations qui exposent le pour et le contre de différents équipements et produits.

Évaluez en toute objectivité

L’avantage le plus considérable de la capacité sans cesse grandissante de recueillir des données à la ferme est que nous pouvons évaluer de nouveaux processus et outils avec un plus grand degré de certitude et de précision. Vous n’avez aucun intérêt à garder un produit qui ne livre pas la marchandise. 

Il est essentiel de réfléchir à la façon dont vous pouvez évaluer une nouvelle technologie, et ce, dès le début de votre démarche.