Passer au contenu principal

L’agriculture dans le nuage

  • 6 min de lecture

Grâce à un nuage numérique, c’est‑à‑dire un système dans le nuage où sont stockés les renseignements essentiels à la gestion d’une ferme, toutes les données provenant de toutes les plateformes peuvent être mises à jour simultanément.

Qu’elles servent aux fins d’une agriculture de précision ou pour satisfaire aux exigences de traçabilité de plus en plus nombreuses, les données agricoles constituent un élément crucial de la trousse d’outils des agriculteurs. Et le fait de pouvoir accéder facilement à ces renseignements à partir du bureau ou des autres bâtiments de la ferme ou encore lors d’une réunion est essentiel à la réussite en affaires.

Travailler dans le nuage

L’infonuagique donne accès à des données ou des applications sur n’importe quel appareil autorisé partout où il y a une connexion Internet.

Le nuage met les données à votre disposition, que vous utilisiez un téléphone intelligent, une tablette, un ordinateur de bureau ou même le système d’affichage d’un tracteur ou d’une moissonneuse‑batteuse. Et grâce aux applications de gestion agricole, les renseignements partagés sont mis à jour partout, simultanément.

Il existe un large éventail d’options en matière d’infonuagique pour répondre aux besoins de gestion numérique des agriculteurs.

Il existe un large éventail d’options de nuages pour satisfaire aux besoins de gestion numérique des agriculteurs. Certains sont conçus pour de grandes fermes, alors que d’autres conviennent mieux aux particuliers et aux petites exploitations. Votre budget, vos connaissances en informatique, les résultats escomptés et vos applications préférées sont des facteurs qui peuvent vous aider à faire votre choix.

Contrairement à un ordinateur de réseau unique, il existe des dispositifs de protection qui garantissent que si un ordinateur tombe en panne, d’autres sont prêts à le remplacer. Les réseaux en nuage peuvent être publics, privés ou une forme hybride des deux et peuvent être installés à l’échelle locale, du Canada ou du monde entier.

Choisir le nuage qui vous convient

Pour les particuliers et les petites fermes, les nuages publics représentent habituellement l’option la plus facile.

  • Nuages publics
    Certains services de nuages publics sont bien connus, comme pCloud, Dropbox, l’iCloud d’Apple, Google Drive ou Microsoft OneDrive. Ces services de nuages publics fonctionnent comme le prolongement d’un appareil mobile, d’un ordinateur portatif ou d’un ordinateur de bureau et offrent une quantité par défaut d’espace de stockage gratuit, ainsi que de l’espace supplémentaire moyennant des frais.
  • Nuages privés
    Une ferme ou une entreprise peut se doter d’un nuage privé en installant dans ses locaux l’infrastructure informatique nécessaire. Elle peut aussi acheter un service exclusif auprès d’un fournisseur de services en nuage. Ainsi, le nuage informatique existe, mais il n’est partagé avec personne d’autre.
  • Nuages hybrides
    Pour les agriculteurs dépourvus d’une connexion à large bande fiable, les nuages privés et hybrides offrent des solutions localisées qui ne nécessitent pas un accès Internet rapide. Ainsi, lorsque la connexion Internet n’est pas fiable, un système infonuagique hybride fonctionne localement puis sauvegarde l’information dans un nuage.

Sécuriser le nuage

Souvent, les utilisateurs peuvent être réticents à adopter cette technologie de crainte que quelqu’un d’autre puisse avoir accès aux renseignements personnels ou d’affaires stockés en ligne. Pour profiter des avantages de l’infonuagique – et pour se sentir protégé –, il est essentiel de mettre en place des pratiques sécuritaires et sécurisées de conservation des données.

La sécurité de l’information est intégrée au nuage et relève à la fois de l’utilisateur et du fournisseur de services en nuage. Il incombe aux deux d’assurer la protection des données. Cependant, la façon dont cette responsabilité est partagée dépend du type de nuage privilégié par le producteur agricole.

Il existe tout de même des pratiques courantes :

1. Nom d’utilisateur, mot de passe et double authentification

Les gens tiennent ces mesures pour acquises, et pourtant elles constituent les clés qui ouvrent ou protègent le nuage.

De bonnes pratiques relatives aux mots de passe sont essentielles. Évitez d’utiliser le même mot de passe pour des comptes différents, utilisez un mélange de lettres, de symboles et de chiffres et modifiez-le périodiquement. Et au lieu d’un simple mot, choisissez plutôt une phrase afin d’avoir un mot de passe plus long. Trouvez un bon gestionnaire de mots de passe pour vous aider à les retenir.

Par contre, les mots de passe ne suffisent pas. Une mesure supplémentaire, comme la double authentification, contribue à protéger un utilisateur si quelqu’un d’autre devine son mot de passe ou trouve le feuillet autocollant laissé sur son écran. La double authentification ajoute une deuxième couche de sécurité pour de nombreux comptes en ligne qui exigent deux types de renseignements de la part de l’utilisateur, par exemple un mot de passe ou une adresse de courriel, avant la connexion.

2. Contrôle de l’accès

Une fois son nuage mis en place, un producteur agricole voudra peut-être en partager l’accès avec son personnel, des comptables, des agronomes, des vétérinaires, des associés et des fournisseurs. Plus un agriculteur a de données stockées dans le nuage, plus il y a de possibilités de collaboration avec des conseillers agricoles qui utiliseront les données.

Il est essentiel de consigner et de contrôler toute activité qui a lieu dans la ferme numérique. Cela permet de prévenir les intrusions ou d’en détecter une si elle se produit.

3. Chiffrement

Le chiffrement, ou la traduction des données en un code lisible seulement pour les utilisateurs qui détiennent un mot de passe, joue un rôle fondamental dans la protection et la sécurisation du nuage. Idéalement, il prévient aussi les dommages, même en cas d’intrusion.

Il est important de chiffrer le lien entre la ferme et le nuage afin de protéger les données. De plus, même en cas d’accès non autorisé, un mot de passe est requis pour comprendre le sens des données chiffrées.

De nombreux fournisseurs de services en nuage et de services infonuagiques facilitent l’utilisation du chiffrement. Ils chiffrent la connexion au nuage par défaut et beaucoup d’entre eux sont prêts à chiffrer des données moyennant un supplément.

Sécurité générale

Protéger les données signifie aussi sécuriser les systèmes utilisés pour recueillir ces données et les transférer. Appliquez tous les correctifs et toutes les mises à jour de sécurité à vos ordinateurs et appareils dès qu’ils sont disponibles. Pour les agriculteurs, les correctifs de sécurité sont l’équivalent numérique de l’entretien de l’équipement.

À mesure que l’industrie agricole prend de l’expansion, l’utilisation des données dans la prise de décisions concernant les cultures et le bétail se fait plus fréquente. L’intégrité et la sécurité de ces données sont cruciales et il importe d’en avoir des copies de sauvegarde – et même des copies de ces copies de sauvegarde. C’est là qu’un nuage peut tout changer.

En conclusion

Grâce à un nuage numérique, c’est-à-dire un système dans le nuage où sont stockés les renseignements essentiels à la gestion d’une ferme, toutes les données provenant de toutes les plateformes peuvent être mises à jour simultanément. Les données recueillies par la tablette dans le tracteur sont transférées simultanément dans une application pour téléphone intelligent et l’ordinateur de bureau de la ferme. S’assurer d’avoir des mots de passe complexes, un accès contrôlé, ainsi que des correctifs et des mises à jour de sécurité sur tous les appareils est important pour protéger les données.

Article par : Jesse Hirsh