Passer au contenu principal

Initiation des enfants à l’aspect financier de l’agriculture

  • 3,5 min de lecture

Prendre le temps d’initier les enfants aux notions fondamentales de la gestion financière les prépare à gérer l’entreprise agricole.

Avec les vacances scolaires et les enfants à la maison, c’est peut-être le bon moment de faire découvrir à la jeune génération un aspect différent de l’agriculture.

Prendre le temps d’initier les enfants aux notions fondamentales de la gestion financière les prépare à gérer l’entreprise agricole aussi bien dans le bureau que sur le tracteur.

Les petites tâches fournissent des occasions d’apprentissage

Tannis Axten, une productrice de céréales de Minton, en Saskatchewan, aborde d’abord la gestion financière avec ses enfants en leur demandant d’aider à concilier les reçus avec les relevés de cartes de crédit. Cela leur donne une idée de ce que coûte l’exploitation de la ferme.

« Cela permet d’engager la conversation sur les dépenses agricoles et de poser des questions », dit Mme Axten.

Ayant une fille qui s’intéresse également à la commercialisation, elle ajoute que la gestion des dépenses, comme les frais d’expédition, a contribué à montrer que la commercialisation des grains n’est « ni facile ni bon marché ».

Les programmes 4-H axés sur la gestion des grandes cultures ont également été bénéfiques. Les enfants qui participent à ces clubs louent (littéralement ou de nom) une petite parcelle de terre appartenant à leurs parents et font le suivi des coûts de production tout au long de l’année.

« Cela a été une grande révélation. Certaines années, ils ne gagnent pas d’argent, donc cela les aide vraiment à comprendre », raconte Mme Axten, en soulignant la possibilité d’en tirer des leçons de vie.

« Peu importe la tâche, il y aura toujours l’aspect commercial. Il est possible de se débrouiller. C’est juste plus facile quand on est plus jeune et qu’on n’est pas totalement engagé dans l’exploitation. »

Renforcer les notions fondamentales

Une compréhension de base des finances personnelles est également essentielle, selon Patti Durand, spécialiste du transfert d’entreprise à FAC.

« Savent-ils ce qu’est l’impôt sur le revenu? L’assurance? La cote de crédit? Nous sous-estimons l’utilité d’avoir ces conversations jeune, explique Mme Durand. Souvent, dans les exploitations agricoles, les finances personnelles et commerciales sont la même chose. Le fait d’avoir un bon sens personnel crée une bonne base. »

Discuter de finances personnelles au compte-gouttes, dit Mme Durand, peut être instructif pour les enfants et les jeunes adultes. Il peut même être utile d’expliquer la finalité d’un outil, par exemple la manière dont le crédit peut être utilisé, et comment il peut vous utiliser.

« Ce sont des compétences de vie excellentes que nous avons tendance à laisser de côté, et nous nous attendons à ce qu’ils les acquièrent par eux-mêmes », dit-elle.

Transmettre une expérience d’affaires réelle

Comme Mme Axten, Mme Durand estime qu’il est essentiel de permettre aux jeunes partenaires d’acquérir une véritable expérience commerciale. Cela signifie qu’il ne faut pas biaiser le partenariat en fournissant, par exemple, des équipements gratuits.

« L’argent n’a pas à changer de mains, mais il doit avoir une valeur. Expliquez-leur cette valeur », dit Mme Durand.

Toutefois, le monde de la finance est complexe. Dans cette optique, Mme Durand réitère les ressources telles que les cours de gestion financière et l’expertise de conseillers de confiance. Même les ressources provenant de Savoir FAC ou la chambre de commerce locale peuvent aider à transmettre des connaissances plus approfondies.

« Trouvez les endroits où vous pouvez vous adresser. Vous n’avez pas à tout savoir, mais il faut savoir où trouver les renseignements », explique Mme Durand.

Quoi qu’il en soit, elle rappelle qu’il ne faut pas oublier les discussions de haut niveau.

« Sortez les états financiers de l’exploitation agricole et parlez-en. Mettez-les en contexte. Suscitez de l’intérêt pour qu’ils puissent mieux comprendre. »

En conclusion

En discutant des notions fondamentales de la finance personnelle et en offrant de réelles occasions d’apprentissage à la ferme, on peut aider les jeunes agriculteurs à comprendre — et à s’impliquer dans — l’aspect commercial de la gestion agricole.

Commencez quand ils sont jeunes, avec des tâches comme la conciliation des reçus avec les relevés de carte de crédit, pour leur donner une idée des coûts agricoles mensuels. Au fil du temps, expliquez-leur des termes tels que l’impôt sur le revenu, l’assurance et la cote de crédit pour les aider à élargir leurs connaissances financières.

Article par : Matt McIntosh