Passer au contenu principal

Comment tirer le meilleur parti des événements et des conférences en ligne

  • 3,5 min de lecture

Étant donné que de nombreuses conférences en personne ont été remplacées par des conférences virtuelles, un peu de pratique peut être nécessaire pour apprendre par cette nouvelle façon de recevoir l’information.

Selon les spécialistes de l’apprentissage, en apportant quelques modifications aux façons d’apprendre d’une conférence typique, l’expérience en ligne peut être tout aussi précieuse.

« Assister à une conférence est une merveilleuse occasion d’apprendre », convient Janet Stewart, conceptrice d’expériences d’apprentissage à Ottawa.

Il existe tout de même plusieurs façons d’apprendre dans le cadre de conférences en ligne, que ce soit par le conférencier principal, les ateliers, le réseautage ou les conversations informelles, souligne Mme Stewart.

Les obstacles liés aux conférences sur place, comme les déplacements, n’existent plus lorsqu’on y assiste depuis son domicile. Il en va de même pour deux dates (ou plus) de rencontres conflictuelles. Les producteurs n’ont plus à choisir entre deux conférences qui se déroulent la même journée dans deux villes éloignées.

Au lieu de cela, ils peuvent assister aux deux événements.

Prenez soin de votre corps

Mme Stewart s’enthousiasme des possibilités.

« Je peux assister à plus de conférences et d’événements comme jamais auparavant », ajoute-t-elle, notant qu’elle a récemment participé à des événements virtuels au Kenya, en Australie, en Angleterre et au Canada, et ce, au cours de la même journée.

Toutefois, il faut avouer que cela implique de passer beaucoup de temps devant l’écran, ce qui peut être contraignant pour la vue. Cela dit, la conceptrice est bien préparée et porte des lunettes pour le travail à l’ordinateur durant la saison achalandée des conférences virtuelles.

« Regarder un écran peut entraîner de la fatigue oculaire », mentionne Elaine Froese, conseillère dans le milieu des exploitations familiales, à Boissevain, au Manitoba. « Passez un examen de la vue avant le début de cette saison de conférences afin de savoir si vous avez besoin de lunettes ou si votre prescription n’a pas changé. »

Mme Froese recommande d’autres astuces en matière de santé pour les agriculteurs qui participent à des conférences virtuelles.

Tout d’abord, dit-elle, ne restez pas stationnaire pendant toute la durée d’une conférence. Procurez-vous un bureau assis-debout et un repose-pied pour éviter d’être assis tout le temps et de demeurer dans la même position.

La même chose s’applique pour un casque d’écoute sans fil adéquat, lequel permet de libérer vos mains, vous évitant de tenir votre téléphone intelligent pendant plusieurs heures d’affilée.

Par ailleurs, Mme Froese exhorte les producteurs agricoles à rester hydratés.

« L’eau nourrit votre cerveau », ajoute la conseillère, en procurant des nutriments et en éliminant les toxines. Ainsi, l’hydratation peut également favoriser la concentration et la vivacité d’esprit.

Restez concentré

Mme Froese suggère également de désactiver les notifications électroniques pour se concentrer pleinement sur le message du conférencier en ligne. Enfin, dit-elle, évitez d’accomplir plusieurs tâches à la fois comme répondre à des courriels ou à des textos lorsque vous assistez à une conférence virtuelle.

« Les agriculteurs ont beaucoup de difficulté à ignorer leur téléphone cellulaire; ils l’utilisent tellement », explique cette dernière. « Il s’agit d’un outil complet, mais parfois il faut faire une pause du cellulaire lorsqu’il est source de distraction. »

Par ailleurs, les défis engendrés par les conférences virtuelles peuvent décourager certains producteurs à y participer. Après tout, il est plus facile de dire qu’on oublie ça et de faire autre chose.

Amélioration continue

Les participants de conférences virtuelles doivent demeurer concentrés sur un objectif d’apprentissage principal : l’amélioration continue.

Toutefois, John Jamieson, président et chef de la direction du Centre canadien pour l’intégrité des aliments (CCIA), exhorte les participants de conférences virtuelles à demeurer concentrés sur un objectif d’apprentissage principal : l’amélioration continue.

Le CCIA offre plusieurs webinaires en remplacement des événements sur place. Le plus récent porte sur une discussion, en partenariat avec le journal The Globe and Mail, sur les préoccupations en matière de sécurité alimentaire.

« Si vous êtes dans une démarche d’amélioration continue et que vous tentez d’obtenir des crédits en tant que conseiller en cultures agréé, par exemple, vous devrez prendre part à des événements de perfectionnement professionnel et d’apprentissage », indique M. Jamieson.

En conclusion

Les conférences virtuelles ouvrent la voie à la possibilité d’assister à plus d’événements d’apprentissage et de maintenir l’accent sur l’amélioration continue. Avant de prendre part à une conférence virtuelle, préparez-vous en désactivant les notifications de votre téléphone cellulaire, en portant des lunettes pour ordinateur, au besoin, ainsi qu’un casque d’écoute sans fil, concluent les experts.

Article par : Owen Roberts