<img height="1" width="1" src="https://www.facebook.com/tr?id=806477592798641&ev=PageView&noscript=1"/>

Vous voulez en savoir plus sur votre rentabilité? Établissez vos prévisions financières.

4,5 min de lecture

Les prévisions financières, qui sont effectuées en analysant la situation financière d’une exploitation agricole et en prévoyant l’état des résultats annuel, peuvent mener à une rentabilité accrue.

L’établissement des prévisions financières, qui consiste à évaluer les résultats financiers futurs au moyen de données actuelles, peut permettre aux agriculteurs de corriger certaines idées fausses à l’égard de la rentabilité de leur exploitation, mettre en évidence la capacité de tirer profit de nouvelles occasions, et souligner la nécessité de modifier les plans de culture.

Les « inconnues connues »

« Qu’est-ce que les prévisions financières? Elles consistent à examiner l’état des résultats où figurent les profits, les pertes, les revenus et les charges en vue du prochain exercice », explique Peter Manness, agronome et conseiller en gestion agricole au cabinet MNP.

Plusieurs exploitants agricoles établissent déjà des prévisions financières, notamment pour la production de cultures, après la période de production et pour planifier la prochaine année. Cela consiste à examiner les coûts et seuils de rentabilité et aide à prendre des décisions quant aux cultures à semer l’année suivante.

Il est beaucoup moins courant de faire des analyses plus approfondies et régulières, note M. Manness. Toutefois, effectuer de telles analyses aide les exploitants agricoles à tenir compte de facteurs clés, souvent imprévisibles, qui influent sur l’année de production.

« Les choses changent, comme les prix de l’engrais ou les niveaux d’eau du fleuve Mississippi qui conditionnent le passage des navires de transport. Les exploitants agricoles doivent revérifier leurs plans pour s’assurer qu’ils demeurent pertinents. Il est important d’avoir un plan d’urgence, mais il est également important de revérifier ses calculs. »

Voici quatre conseils pour effectuer vos prévisions financières :

1. Dressez un bilan de la dernière année

Une réflexion est de mise pour comprendre réellement sa situation financière.

Commencez par effectuer une analyse après la récolte pour comparer vos résultats avec vos projections. Déterminez si les chiffres correspondent, et quels étaient les facteurs imprévisibles. N’oubliez pas de noter comment vous pouvez améliorer votre capacité d’établir des prévisions plus précises.

« Par exemple, j’avais un client qui surestimait constamment sa capacité de production de canola, tout en sous-estimant celle relative au blé. Il croyait que sa production de canola était plus rentable, alors que ce n’était pas le cas. Il n’avait jamais revérifié ces chiffres », indique M. Manness.

2. Sachez faire la distinction entre un budget et des états financiers

Un budget est idéal pour connaître les flux de trésorerie, mais il ne reflète pas la rentabilité réelle.

Si vous utilisez vos flux de trésorerie pour effectuer un versement initial sur de l’équipement, l’utilisation ou la dépréciation de l’équipement ne seront pas prises en compte. Si vos flux de trésorerie servent à rembourser un prêt pour l’achat d’une terre, vous constituerez des capitaux propres, mais cela peut également avoir une incidence sur vos flux de trésorerie. Puiser dans les flux de trésorerie pourrait influer sur la rentabilité de votre exploitation.

« Votre façon de planifier pourrait changer en sachant cela, déclare M. Manness. Cela pourrait vous amener à vous concentrer sur différents aspects. Par exemple, j’essaie peut-être de rembourser l’achat de la terre trop rapidement, ce qui exerce une pression sur mes flux de trésorerie. »

3. Utilisez l’information dont vous disposez

Commencez à établir vos prévisions financières en vous servant de toutes les informations qui sont à votre disposition.

Utilisez ces informations, estimez la date de fin d’exercice, et servez-vous-en comme point de départ. N’oubliez pas de revérifier l’information deux fois par année, faites-en une habitude.

4. Communiquez avec votre équipe

Maintenez une communication active, notamment au sein d’une équipe de direction de plus grande taille ainsi qu’auprès des conseillers d’affaires.

Les choses évoluent rapidement au sein d’une exploitation agricole; nous devons régler les enjeux financiers au fur et à mesure qu’ils se présentent, et pas seulement à la fin de l’exercice.

Laurier Poirier, spécialiste des produits de FAC, mentionne que des outils comme le logiciel AgExpert de FAC ou l’outil de prévision du cabinet MNP, Profit 360, sont conçus pour faciliter la communication entre le client et le conseiller.

« Faites le point à la mi-année ou plus d’une fois par an. Partager vos données avec vos conseillers au moyen du logiciel AgExpert leur permet de constater les problèmes et de tenir compte des éléments qui changent rapidement, comme la hausse des coûts des intrants, précise M. Poirier. Nous pouvons examiner l’information et veiller à ce que les clients obtiennent une bonne valeur pour leurs investissements. »

« Les choses évoluent rapidement au sein d’une exploitation agricole; nous devons régler les enjeux financiers au fur et à mesure qu’ils se présentent, et pas seulement à la fin de l’exercice », conclut M. Poirier.

Voici trois documents essentiels pour effectuer vos prévisions financières
1. État des résultats

Il démontre la santé financière des activités de l’exploitation agricole et la rentabilité de cette dernière. Vous devez y inclure les revenus, les charges, le revenu total, les impôts sur le revenu et le revenu net.

2. État des flux de trésorerie

Comme une évaluation des rentrées et des sorties de fonds de votre exploitation agricole, l’état des flux de trésorerie mesure la façon dont l’exploitation agricole gère sa situation de trésorerie. Vous devez y inclure vos rentrées et vos sorties de fonds ainsi que le rapprochement des flux de trésorerie.

3. Bilan

Il expose de façon détaillée ce que votre exploitation agricole détient par rapport à ce qu’elle doit. Vous devez y inclure une liste des éléments d’actif, le passif et les capitaux propres.

Besoin d’aide supplémentaire? Consultez le Guide Argent et finance ‒ L’essentiel de FAC.

Article par : Matt McIntosh

À suivre
L’utilisation de l’analyse comparative dans le cadre d’une exploitation agricole
3,5 min de lecture

Découvrez comment l’analyse comparative de votre exploitation agricole peut vous aider à ajuster vos pratiques et à être le plus efficace possible.