Passer au contenu principal

Les exportations canadiennes résistent aux perturbations des échanges commerciaux

  • 31 oct. 2018

Au cours des trois prochaines semaines, nous allons examiner les tendances mondiales des échanges commerciaux de produits agricoles et agroalimentaires, et mettre l’accent sur les principaux produits d’exportation canadiens et leurs destinations ainsi que sur le lien entre la volatilité des prix et les résultats des exportations. Ces billets puiseront dans les renseignements tirés de notre récent rapport de classement selon les échanges commerciaux intitulé Une année marquée par les perturbations commerciales et la volatilité.

Les tensions commerciales ont caractérisé les marchés agricoles en 2018 et cela est important pour un pays comme le Canada. En effet, l’agriculture canadienne dépend de l’état des marchés mondiaux pour l’exportation d’une grande partie de sa production. Même si nous sommes relativement petits – en 2017, nous nous classions en 38e position parmi les pays les plus peuplés du monde – nous produisons amplement de quoi nourrir le Canada et plus encore. C’est pour cela que nous sommes une puissance sur les marchés agricole et agroalimentaire mondiaux.

Exportations diversifiées de produits agricoles et alimentaires

Le Canada exporte toute une gamme de produits agricoles et alimentaires, pour une valeur totale qui s’est chiffrée à 46,2 milliards de dollars américains en 2017. Les oléagineux, les céréales et les viandes représentent 41 % de l’ensemble des produits agricoles et alimentaires exportés (figure 1). Pour chacune de ces trois catégories de produits, les exportations ont enregistré une croissance en 2017 : la valeur des exportations de viandes a ainsi augmenté de 6,6 % par rapport à 2016, celle des céréales de 11,6 % et celle des oléagineux de 9,4 %.

Figure 1 : Les oléagineux, les céréales et les viandes représentent une grosse part des exportations canadiennes de produits agricoles et alimentaires 

Valeur des exportations canadiennes de 2017 en milliards de dollars américains

Source : UN Comtrade

La diversité des produits d’exportation devrait aider à soutenir la performance générale de l’industrie agricole et alimentaire canadienne face aux perturbations des échanges commerciaux que l’on a connues en 2018. 

Un des premiers exportateurs de produits agricoles

Le Canada est resté au 5e rang des plus grands exportateurs de produits agricoles en 2017, rang qu’il occupe depuis 2011. Les États-Unis, la Chine, les Pays-Bas et le Brésil ont conservé leur classement mondial pour la quatrième année consécutive. Les exportations combinées des cinq premiers pays ont représenté 40 % de l’ensemble des exportations agricoles en 2017.

Au total, les exportations canadiennes de produits agricoles ont atteint 25,9 milliards de dollars américains, soit 5,2 % de l’ensemble des exportations agricoles mondiales. Ce volume correspond aussi à une augmentation de 5,0 % de la valeur des exportations agricoles par rapport à 2016.

Sur les talons des dix premiers exportateurs de produits agroalimentaires

Les exportations canadiennes de produits agroalimentaires ont atteint 20,4 milliards de dollars américains en 2017, soit 3,1 % de l’ensemble des exportations mondiales. Cela représente une croissance de 6,6 % de la valeur de nos exportations agroalimentaires par rapport à 2016. Dans ce contexte, le Canada arrive au 11e rang des plus grands pays exportateurs dans cette catégorie.

L’Allemagne, les Pays-Bas, les États-Unis, le Brésil et la France occupent les cinq premières places au classement des pays exportateurs de produits agroalimentaires et ils se sont partagé 34 % du marché en 2017. Les États-Unis sont les premiers exportateurs mondiaux de viandes et de préparations alimentaires diverses tandis que l’Allemagne est le premier exportateur mondial de produits laitiers, de produits de meunerie, de préparations à base de céréales et de cacao. La Chine est en première position au chapitre des préparations de viande et des préparations de légumes, alors que le Brésil est le champion des exportations de café et de sucre. 

La diversification des marchés d’exportation est une stratégie essentielle

La croissance économique mondiale a été revue à la baisse pour 2018 et 2019. Or, la demande mondiale en produits agricoles et alimentaires canadiens continue de croître. Nos grands marchés d’importation – États-Unis, Chine et Japon – seront toujours au cœur de notre réussite, mais la prospection de nouveaux marchés peut aider à limiter les risques et à atteindre des objectifs d’exportation ambitieux, en particulier dans l’incertitude du climat économique mondial.


Amy Carduner
Économiste agricole

Amy s’est jointe à l’équipe de l’Économie agricole de FAC en 2017 afin d’observer les tendances en agriculture et de cerner les occasions et les défis dans le secteur. Elle a grandi sur une ferme mixte familiale de la Saskatchewan, qu’elle continue de soutenir. Amy possède une maîtrise en économie appliquée et en gestion de l’Université Cornell ainsi qu’un baccalauréat en économie agricole de l’Université de la Saskatchewan.

@ACarduner