Passer au contenu principal

Des moyens faciles de protéger les données de votre ferme

  • 3 min de lecture

À mesure que les fermes prennent le virage technologique, la quantité d’information numérique ne cesse de croître, et plus que jamais, ces données précieuses doivent être protégées.

Les rançongiciels, qui constituent un problème croissant, peuvent plonger les fermes dans une situation précaire en cas d’infection d’un appareil contenant des données sensibles.

Ces logiciels malveillants peuvent prendre le contrôle des fichiers de l’ordinateur, les chiffrer et exiger une rançon, souvent sous la forme de cryptomonnaie, pour les rendre à leur propriétaire.

Selon James Phillips, analyste en cyberdéfense et offrant ses services à Financement agricole Canada, les fermes, comme plusieurs petites et moyennes entreprises, possèdent habituellement des appareils comme des téléphones cellulaires et des ordinateurs portatifs utilisés à la fois pour des raisons personnelles et professionnelles.

Mesures préventives

La protection des données sur tous les appareils commence par un bon logiciel de protection des points terminaux, prévient M. Phillips.

Pour protéger les précieuses données de votre ferme, évitez à tout prix de cliquer sur des liens inconnus dans les courriels et assurez‑vous qu’un logiciel de protection analyse les messages que vos appareils reçoivent et envoient.

« Si vous examinez les programmes antivirus et anti-programme malveillant offerts sur le marché, assurez-vous qu’ils sont à jour », dit M. Phillips. Installez‑les sur tous vos appareils, y compris les téléphones cellulaires, et veillez à ce qu’ils recherchent les rançongiciels et vous protègent contre eux.

Shawna‑Kay Thomas, spécialiste en communication du Better Business Bureau, souligne l’importance de définir des mots de passe fiables pour les outils technologiques utilisés à la ferme.

« Évitez d’utiliser votre date de naissance, votre adresse, votre nom ou ceux de vos enfants comme mots de passe, parce que ces renseignements sont accessibles au public », dit Mme Thomas.

Elle conseille d’utiliser plutôt des suites de mots, comme des paroles de chanson, qui constituent des mots de passe plus difficiles à déchiffrer. L’utilisation aléatoire de lettres majuscules et minuscules, de chiffres et de caractères spéciaux contribue aussi à renforcer vos mots de passe.

M. Phillips recommande d’éviter d’accorder de trop nombreux accès à différents comptes parce qu’en cas d’infection, le logiciel malveillant pourra présumer tous les mots de passe. Vous pouvez définir différents niveaux d’accès sur vos appareils mobiles et ordinateurs portatifs pour accroître la protection dont vous disposez.

Par ailleurs, il est sage de sauvegarder régulièrement vos fichiers, que ce soit sur un dispositif mode hors ligne ou dans le nuage.

Mesures de récupération

Lorsque le pire se produit, c’est‑à‑dire qu’un logiciel malveillant infecte votre appareil, que vos données sont cryptées, et que l’arnaqueur exige de l’argent pour vous rendre vos données, M. Phillips recommande d’éviter de payer la rançon, dans la mesure du possible.

« On trouve sur le marché des outils de chiffrement de clés qui permettent de déchiffrer vos données en premier lieu », dit‑il. Une entreprise de technologie reconnue pourrait aussi vous aider à récupérer vos données en menant une analyse poussée.

Une menace réelle

C’est souvent par le courriel que les rançongiciels réussissent à s’immiscer dans un ordinateur et à chiffrer les données.

Il faut éviter à tout prix de cliquer sur les liens inconnus dans les courriels et s’assurer qu’un logiciel de protection analyse les messages que vos appareils reçoivent et envoient.

Protection multicouches

M. Phillips indique qu’aucune technologie ne peut à elle seule assurer une protection complète des données. Une combinaison de méthodes et de procédures efficaces contribuera à renforcer la sécurité de vos données sensibles à la ferme.

En conclusion

De plus en plus, les agriculteurs utilisent des technologies comme les appareils mobiles et les ordinateurs portatifs pour stocker des données précieuses. Parallèlement, les risques pour la sécurité s’intensifient. Pour éviter les attaques par des rançongiciels, qui prennent en otage les données des utilisateurs, des experts recommandent à ceux‑ci d’installer un logiciel de protection, de définir des mots de passe fiables et de sauvegarder régulièrement leurs données.

Article par : Craig Lester