Passer au contenu principal

Couver ses rêves pour les faire éclore

  • 2,5 min de lecture

L’histoire de Caroline Fillion est inusitée à de nombreux égards. Fille de producteurs laitiers, Caroline est maintenant une productrice d’œufs dont l’entreprise est partie de zéro d’une façon peu conventionnelle.

En entrevue avec l’animatrice Darlene McBain, Caroline raconte son parcours dans le Balado de Savoir FAC, La terre et la table, une série où des producteurs échangent sur la gestion agricole et leur réalité au quotidien.

Caroline Fillion, également connue sous le nom de Caro de Fillannoeuf dans les médias sociaux, a sérieusement envisagé de faire carrière en enseignement avant de se lancer dans la production d’œufs. Sa famille a vendu la ferme laitière située au Québec, puis en 2009, Caroline a remporté une compétition organisée par la Fédération des producteurs d’œufs de consommation du Québec. Le prix gagné? Un quota à vie pour l’aider à mettre à exécution son plan d’affaires. Elle a participé trois fois au concours avant d’être sélectionnée et d’enfin pouvoir réaliser son rêve.

Des rêves, Caroline en avait plusieurs. Elle a d’abord fait construire un poulailler de 10 800 pondeuses en système conventionnel, la Ferme Hubëlie, puis quelques années plus tard, la Ferme Fillannoeuf comptant 14 000 poules en liberté. Ces deux entreprises ont suivi un autre rêve qu’elle couvait depuis longtemps : se construire une maison. Tout ça en élevant trois enfants.

Ce n’est pas toujours évident d’être une femme en agriculture, surtout quand on est seule à la barre de son navire.

Quel est son secret ? De la persévérance et une bonne dose de travail. Car il ne faut pas se le cacher, ce n’est pas toujours évident d’être une femme en agriculture, surtout quand on est seule à la barre de son navire. Caroline n’a voulu compter que sur elle-même financièrement pour mener à terme son projet d’entreprise agricole afin de ne pas endetter ses parents.

Construire une exploitation agricole à partir de rien a exigé beaucoup de travail, et Caroline a souvent fait face à de la résistance de la part d’entrepreneurs masculins. Elle explique qu’ils arrivaient pour excaver ou pour couler du béton et demandaient à parler au patron ou à son père. L’un d’eux a même déclaré que les femmes n’ont pas leur place en agriculture. Caroline raconte qu’il a changé d’avis lorsqu’elle lui a dit que c’est elle qui allait le payer à la fin de la journée.

Caroline conseille aux femmes qui débutent en agriculture d’être confiantes et de croire en elles. De plus, affirme-t-elle, les jeunes femmes devraient s’entourer de mentors, hommes ou femmes, qui leur apporteront du soutien et les encourageront dans leur cheminement dans le milieu agricole.

« Entourez-vous de bonnes personnes. Parfois, c’est difficile d’écouter les autres, mais vous devez aussi croire en vous et foncer », illustre-t-elle.

Écoutez le balado au complet pour en savoir plus sur le parcours inspirant d’une jeune membre de la relève agricole.


À suivre

Un plan d’affaires est un outil essentiel et un gage de réussite. Voici 10 éléments à inclure dans le plan d’affaires et les ressources qui vous aideront à démarrer.