Passer au contenu principal

Les balados sur l’agriculture gagnent en popularité, avec raison

  • 5,5 min de lecture

Ensemencer, se rendre en ville pour s’approvisionner, effectuer des travaux d’entretien extérieurs ou sur une grange sont des tâches importantes et courantes à la ferme et ouvrent la voie à la multiplicité des tâches. C’est dans ce cadre qu’un nombre croissant d’agriculteurs canadiens intègrent les balados à leur quotidien. Si vous n’avez pas encore cédé à la mode des balados, il est fort probable que vous connaissez quelqu’un qui l’a fait.

L’économiste agricole Brad McCallum de Truro, en Nouvelle-Écosse, est un amateur de balados. Il voyage fréquemment à l’échelle de la province et du pays pour assister à des réunions agricoles et utilise son temps de déplacement pour apprendre.

« J’en ai eu assez de visionner les mêmes films et d’écouter la même musique en boucle, raconte M. McCallum. Je voulais consacrer mon temps à quelque chose de plus utile, alors j’ai commencé à télécharger des balados. »

Son enthousiasme envers les balados s’est poursuivi après que les réunions en personne aient cessé en raison de la pandémie de COVID-19, créant ainsi une occasion pour lui. M. McCallum, qui est directeur général à l’Agri-Commodity Management Association, voulait accroître l’engagement des membres du secteur de l’élevage en Nouvelle-Écosse et de la prestation de programmes de paiement anticipé. Il a ainsi lancé le balado Maritime AgCast (en anglais seulement) pour tenir au courant les éleveurs de bétail en leur communiquant de l’information fiable.

La popularité des balados est en hausse

Maritime AgCast fait partie du phénomène croissant des balados au pays. Dans le cadre de son rapport de 2020, l’étude sur les tendances en matière d’habitudes de consommation et d’utilisation des médias The Infinite Dial, par Edison Research et Triton Digital, indique que l’introduction en juin 2019 de forfaits de données illimités par les trois principaux opérateurs de réseaux mobiles du pays a eu une incidence importante sur la croissance de la consommation des données en ligne, ouvrant la voie à un nombre plus élevé de balados.

Selon le rapport, les auditeurs canadiens de balados âgés de 18 ans et plus écoutent six balados par semaine. L’écoute de balados au Canada, exprimée en pourcentage de la population, est actuellement égale à celle des États-Unis. Près du quart de la population au Canada a écouté un balado au cours de la dernière semaine.

Les auditeurs ne sont pas composés uniquement de jeunes. Près du quart des consommateurs de balados sont âgés de 55 ans et plus, soit l’âge moyen des agriculteurs canadiens.

Les balados couvrent divers sujets, des histoires fictives aux actualités, jusqu’aux comptes rendus historiques et occasions d’apprentissage. Si vous avez un téléphone intelligent, vous pouvez écouter une variété infinie de balados, et ce, en tout temps.

Un nouveau balado de FAC entre en scène

Dans la catégorie des occasions d’apprentissage, le balado de Savoir FAC : La terre et la table a récemment fait son entrée sur la scène des balados. Darlene McBain, directrice des relations avec l’industrie à FAC, anime ce balado mensuel lancé l’an dernier. Il met en lumière les histoires et l’expérience d’agroentrepreneurs à l’échelle du pays ainsi que les leçons apprises dans leur parcours, peu importe leur situation géographique ou secteur.

Dans le cadre de chaque épisode, d’une durée de 20 à 35 minutes, l’animatrice s’entretient avec des invités sur des sujets comme les finances, le transfert d’entreprise, les stratégies et le leadership.

Si de tels sujets peuvent être difficiles à aborder, Mme McBain aide les invités à se sentir détendus et à l’aise. 

« Ce que je veux réellement c’est de créer un espace pour que les invités se sentent suffisamment à l’aise de partager vraiment leur histoire et d’entrer dans le détail », mentionne Mme McBain. 

Elle ajoute que l’un de ses épisodes préférés est son entretien avec Vicki Brisson, une jeune étudiante universitaire dynamique ayant de solides compétences en leadership et une conception de la vie très inspirante. L’animatrice indique que l’étudiante lui a même fait part de ses cinq meilleurs ouvrages sur le leadership lors du balado.

« Elle était très inspirante », déclare Mme McBain. Elle a une excellente façon de voir la vie. »

Un autre de ses épisodes préférés a été son entrevue avec Martin Beauregard. La discussion a porté sur sa collaboration avec des intervenants extérieurs, en plus des membres de sa propre famille, et sur la façon dont il avait mis sur pied son équipe de rêve. M. Beauregard a aussi parlé de la diversification des activités agricoles et de son rôle au sein de son exploitation.

« Il avait une excellente vision, et c’était intéressant de l’entendre sur l’aspect humain entourant le fait de pouvoir collaborer avec ses enfants et leur parler affaires », révèle Mme McBain. 

Brad McCallum et Marty Seymour, directeur des relations avec l’industrie à FAC et animateur de balados en anglais, indiquent que les balados plaisent aux personnes qui ont une routine, comme se rendre en ville pour s’approvisionner ou effectuer des travaux d’entretien extérieurs ou sur une grange. C’est durant ces tâches que les personnes disposent de plus de temps pour écouter. 

« Les auditeurs n’ont pas à être hyper concentrés comme lorsqu’ils écoutent une histoire à la radio ou un livre audio », explique M. Seymour. « Le balado est un média idéal pour une personne qui accomplit de multiples tâches. La période des semences s’en vient, et je m’attends à un engagement accru. »

Vous pouvez écouter en rafale la saison 1 du balado de Savoir FAC : La terre et la table sur n’importe quelle plateforme d’écoute de balados ou à fcc.ca/balados.

Voici quatre raisons d’ajouter les balados à votre routine ou plan de perfectionnement

  1. Une écoute à votre rythme. Écoutez au fur et à mesure de la diffusion des épisodes ou faites défiler vers le haut et écoutez une série complète durant les récoltes cette année.
  2. Une facilité d’accès. Plusieurs applications d’écoute de balados existent telles Spotify, Apple Music et Audible, ce qui facilite grandement l’accès et l’écoute sur votre téléphone. Vous pouvez ainsi écouter et apprendre en tout temps.
  3. Le média parfait pour vos déplacements ou votre routine. Choisissez un épisode de même durée que la tâche que vous envisagez de faire en l’écoutant. Votre trajet jusqu’en ville dure 20 minutes? Il existe un balado pour vous accompagner.
  4. Du choix pour tous les goûts. Vous cherchez à vous divertir ou à obtenir des conseils d’affaires? Les balados répondent à vos besoins. Écoutez du vrai monde auquel vous vous identifiez ou découvrez une perspective nouvelle de quelqu’un différent de vous.
Voici quelques balados francophones populaires :

Article par : Owen Roberts