Passer au contenu principal

Achat ou location d’équipement agricole – découvrez quelle est la meilleure option pour vous

  • 3,5 min de lecture

Après les terres, l’équipement agricole est le plus gros investissement. Mais est-ce mieux d’acheter ou de louer?

Selon l’agriculteur et comptable émérite Lance Stockbrugger, les producteurs devraient bien soupeser leurs options avant de décider comment investir dans l’équipement agricole.

L’achat donne un sentiment de sécurité

La plupart des agriculteurs canadiens préfèrent encore acheter leur équipement plutôt que de le louer, affirme M. Stockbrugger, parce que c’est ce à quoi ils sont accoutumés. L’achat de l’équipement leur donne un sentiment de sécurité, sachant qu’ils en seront propriétaires pendant longtemps et qu’ils éviteront tout risque de mauvaise surprise en lien avec un contrat de location.

Après les terres, l’équipement agricole est le plus gros investissement. Mais est-ce mieux d’acheter ou de louer?

En comparaison, la location est un modèle d’entreprise relativement nouveau qui est habituellement assorti de conditions. Ces conditions sont évidemment stipulées dans le contrat de location. Toutefois, les possibilités de complications — par exemple, si le locataire souhaite utiliser l’équipement pendant une période plus longue que celle spécifiée dans le contrat — font hésiter certains producteurs.

Comment décider

Il y a plusieurs facteurs à considérer dans la décision de louer ou d’acheter. En voici quelques-uns :

  • La location peut être moins chère et plus simple que l’achat puisque les paiements de location sont souvent moins élevés que les paiements de prêt.
  • « La location est très avantageuse au point de vue des flux de trésorerie. C’est une façon plus facile ou moins coûteuse d’accéder à un nouvel équipement », explique M. Stockbrugger.

  • Certains équipements sont utilisés à maintes reprises dans le courant de la saison pour des travaux qui doivent être effectués à des moments bien précis. Les traitements pesticides, par exemple, ne peuvent généralement pas attendre. Lorsqu’on dispose de peu de marge de manœuvre quant au moment d’effectuer une tâche, il peut être important de disposer d’équipement assorti d’une garantie et d’un soutien technique, et dans de tels cas, la location est souvent la meilleure option.
  • « Si vous avez l’intention de changer régulièrement d’équipement et que la garantie et le soutien du concessionnaire sont importants pour vous ou si vous savez que vous allez remplacer l’équipement dans quelques années, la location vous permettra de condenser vos paiements et d’utiliser l’équipement pendant cette période », poursuit M. Stockbrugger.

  • Si vous louez de l’équipement de façon répétitive, vous devrez effectuer des paiements mensuels à perpétuité. Si vous achetez l’équipement, vos paiements mensuels cesseront lorsque vous l’aurez entièrement payé.
  • Tenez compte des coûts d’entretien, de remise en état et de réparation dans votre décision de louer ou d’acheter. Les réparations d’équipement loué doivent souvent être effectuées par le concessionnaire, ce qui peut aller à l’encontre d’une tradition bien établie à la ferme.
  • Considérez tous les coûts. « Un contrat de location est simplement un contrat de financement », souligne M. Stockbrugger. « Le contrat de location comprend des frais d’intérêt; vous devriez donc connaître le taux d’intérêt applicable. »

Approche hybride

Dans l’ensemble, une fois que les avantages et les inconvénients ont été considérés, M. Stockbrugger précise que les agriculteurs peuvent opter pour une approche hybride qui consiste à louer certains équipements et à en acheter d’autres.

C’est d’ailleurs ce qu’il fait lui-même. Il achète tous ses équipements, à l’exception de son pulvérisateur, qu’il loue. Comme cet équipement nécessite beaucoup d’entretien et qu’il l’utilise à maintes reprises pendant la saison, il apprécie la fiabilité d’un équipement loué qu’il peut remplacer après quelques années d’utilisation.

En conclusion

L’équipement constitue la plus grande dépense des agriculteurs, après les terres. Le choix d’acheter ou de louer son équipement est une décision majeure qui devait être basée sur plusieurs facteurs, y compris les flux de trésorerie de l’exploitation, la nécessité d’obtenir du soutien immédiat en cas de bris et les coûts d’entretien et de réparation. Il est crucial que les agriculteurs tiennent compte de tous ces facteurs – et autres – avant de prendre la décision d’acheter ou de louer. Utilisez les calculateurs de FAC pour les paiements de prêt et de crédit-bail pour éclairer vos décisions.

Article par : Matt McIntosh