La remontée du marché des grains prend fin, mais...

Analyse du marché

Aperçu

  • La saison estivale aura été jusqu’ici forte en émotions pour les prix des grains avec deux remontées
  • Pour le maïs, le soya et le blé, les nombres de jours de réserve à prévoir pour l’an prochain devraient rester encore élevés
  • La consommation de grains continue de grimper et, à défaut d’une production plus importante dans les prochaines années, l’équilibre de l’offre et de la demande commence à se rompre en faveur de prix plus élevés

La saison estivale aura été jusqu’ici forte en émotions pour les prix des grains. Après un premier soubresaut en juin, à la suite d’un printemps tardif et trop humide, les marchés se sont de nouveau emballés en juillet sous l’impulsion d’une sécheresse et de conditions trop chaudes aux États-Unis. Malheureusement, comme le veut la tendance saisonnière, il apparaît que déjà, le meilleur est derrière nous pour les prix.

Au moment d’écrire ces lignes à la mi-juillet, le Département de l’agriculture des États-Unis (USDA) a remis les pendules à l’heure en publiant son rapport du mois de juillet sur l’offre et la demande de grains : il est bien possible que les récoltes américaines déçoivent, mais les consommateurs ne manqueront pas pour autant de grains au cours de la prochaine année.

La porte s’ouvre peu à peu en vue d’une appréciation plus marquée des prix, une éventualité qui n’est certainement pas impossible au cours de la prochaine année.

Un coup d’œil aux graphiques des nombres de jours de réserve aux États-Unis et dans le monde pour le maïs, le soya et le blé nous le confirme.

 

On constate qu’autant pour le maïs que pour le soya et le blé, les nombres de jours de réserve à prévoir pour l’an prochain devraient rester encore élevés; dans la plupart des cas à des niveaux très confortables qui s’apparentent à ceux du début des années 2000. Rien qui ne justifie en ce sens de meilleurs prix pour les grains.

Heureusement, tout n’est pas aussi sombre qu’il y paraît. Bien entendu, à moins que la météo d’ici la fin juillet et en août préoccupe à nouveau, il est bien possible que nous touchions, comme chaque année, des creux à la récolte. En ce sens, le meilleur pour les prix serait bel et bien derrière nous, pour l’instant...

Un second coup d’œil aux nombres de jours de réserve nous révèle aussi que nous plafonnons et même reculons dans certains cas. C’est dire que, tranquillement, la structure du marché des grains s’appuie sur des bases plus solides. La consommation continue de grimper et, à défaut d’une production plus importante dans les prochaines années, l’équilibre de l’offre et de la demande commence à se rompre en faveur de prix plus élevés.

Concrètement, pour les prochains mois, ceci n’empêchera pas nécessairement les prix de s’effriter de nouveau. Par contre, il apparaît de plus en plus difficile d’envisager qu’ils atteignent de nouveaux creux. À l’opposé, avec un déséquilibre de l’offre et de la demande qui prend tranquillement forme, la porte s’ouvre peu à peu en vue d’une appréciation plus marquée des prix, une éventualité qui n’est certainement pas impossible au cours de la prochaine année. 

Jean-Philippe Boucher agr., MBA, est consultant en mise en marché des grains, fondateur du site Grainwiz, de l’hebdomadaire des marchés agricoles (LFMA) et co-fondateur de la Tournée des Grandes Cultures du Québec. Il est également chroniqueur et blogueur pour le Bulletin des agriculteurs, formateur et conférencier. Pour le joindre : jpboucher@grainwiz.com.

Voir aussi

Les anticipations

Les anticipations

Les anticipations

Les anticipations

Que ce soit au niveau des matières premières ou des devises, on dit des marchés à terme qu’ils sont gérés par pure anticipation.

Les spéculateurs

Les spéculateurs

Les spéculateurs

Les spéculateurs

Puisque le spéculateur ne fait ni partie de l’offre ni de la demande, pourquoi est-il pertinent d’en parler?

Perspectives agricoles des grains et oléagineux pour 2017

Perspectives agricoles des grains et oléagineux pour 2017

Perspectives agricoles des grains et oléagineux pour 2017

Perspectives agricoles des grains et oléagineux pour 2017

Analyse du forum des perspectives agricoles du USDA

Déjà en août

Déjà en août

Déjà en août

Déjà en août

L’USDA vient tout juste de publier sa première projection de rendement et sa vision est très optimiste pour la récolte de maïs ehttp://author.fcc.ca:4502/content/onlinePresence/fr.htmlt de soya.

Ajouter un commentaire
Ajouter un commentaire Fermer
caractères
Il n’y a aucun commentaire.