CannTrust limoge son chef de la direction et obtient la démission du président

  • 25 juil. 2019

VAUGHAN, Ont. - Le conseil d'administration de CannTrust Holdings a mis à la porte le chef de la direction de l'entreprise dans la foulée d'une enquête menée par Santé Canada sur de prétendues activités illicites du producteur de cannabis.

L'entreprise établie à Vaughan, en Ontario, a indiqué dans un communiqué de presse qu'elle avait limogé Peter Aceto avec motifs.

Un comité extraordinaire du conseil d'administration a découvert de nouveaux renseignements au cours de sa propre enquête sur l'incapacité de l'entreprise à se conformer aux règles de Santé Canada.

Santé Canada a ouvert une enquête sur CannTrust, après avoir découvert, lors d’une inspection inopinée en juin, que le producteur cultivait du cannabis dans plusieurs pièces avant d’avoir obtenu les autorisations appropriées.

CannTrust a fait état de la découverte de Santé Canada le 8 juillet, et près de 13 000 kilogrammes de produits du cannabis liés aux cinq salles sans permis ont été mis de côté à la fois par l’organisme de réglementation et par CannTrust, sur une base volontaire, pendant que des échantillons sont soumis à des tests dans des laboratoires gouvernementaux.

Le conseil d'administration a aussi annoncé qu'il avait demandé au président de l'entreprise, Eric Paul, de démissionner, ce qu'il a fait.

C'est le président du comité extraordinaire Robert Marcovitch qui assumera l'intérim au poste de chef de la direction. Il ne siège dorénavant plus à ce comité.

Un article publié tard mardi par le Globe and Mail a cité des courriels qui laissent croire que le président de CannTrust, Eric Paul, et son chef de la direction, Peter Aceto, auraient été informés en novembre que la société cultivait du cannabis dans des salles de sa serre ontarienne qui n’avaient pas encore obtenu de permis.