CannTrust répond à Santé Canada et identifie les membres du comité spécial

  • 22 juil. 2019

TORONTO - CannTrust Holdings a officiellement répondu à Santé Canada après que l'agence a découvert que le producteur de cannabis avait enfreint ses règlements, notamment en cultivant des plants sans permis dans sa serre ontarienne.

La société a indiqué avoir déposé une réponse, le 17 juillet, au rapport de non-conformité de l'agence fédérale, un jour avant la date limite du 18 juillet. Elle attend maintenant la réponse de Santé Canada.

CannTrust a également indiqué avoir nommé le dirigeant américain Robert Marcovitch à la présidence du comité spécial précédemment chargé d’enquêter sur la situation.

M. Marcovitch est membre du conseil d’administration de CannTrust et il a précédemment été président et chef de la direction de K2 Sports et chef de la direction de The Coleman Outdoor Company.

La société a indiqué lundi que «l'enquête et les délibérations du comité spécial étaient en cours».

Le comité «prend ces questions très au sérieux» et s'est engagé à collaborer avec Santé Canada afin de ramener CannTrust dans le chemin de la conformité, a expliqué M. Marcovitch.

«Bien que nous voulions agir le plus rapidement possible, nous sommes conscients de la nécessité cruciale d'être rigoureux», a-t-il affirmé dans un communiqué de presse. «Nous sommes déterminés à identifier les causes profondes de tous les problèmes de non-conformité, à prendre les mesures qui s'imposent pour remédier à tout problème lié à la culture de la société en matière de conformité et à rétablir la confiance envers la société.»

CannTrust a précisé que les autres membres du comité spécial étaient les administrateurs du conseil Shawna Page, Mark Dawber et John Kaden. Tous trois sont indépendants de la direction de l'entreprise.

Plus tôt en juillet, CannTrust a annoncé avoir été informé par Santé Canada qu'elle avait découvert que du cannabis avait été cultivé entre octobre 2018 et mars 2019 dans cinq salles de sa serre de Pelham, en Ontario, qui n'avaient pas encore obtenu de permis. Les permis pour ces salles ont été délivrés en avril 2019.

Santé Canada a en outre constaté que des «informations inexactes» lui avaient été fournies par les employés de l'installation.

En conséquence, l'agence fédérale a mis de côté environ 5200 kilogrammes de produits CannTrust de cette installation et le producteur autorisé a retenu volontairement 7500 kilogrammes supplémentaires de produits du cannabis, qui étaient également liés aux cinq salles.

CannTrust a interrompu volontairement, le 11 juillet, la vente et la livraison des produits du cannabis par mesure de précaution, alors que Santé Canada enquête sur ses installations de Vaughn.

Entreprise dans cette dépêche: (TSX:TRST)