Le producteur de marijuana réduit sa participation dans Liberty Health Sciences

  • 05 févr. 2018

Le producteur autorisé de marijuana médicinale Aphria a signé une entente pour se défaire d'une portion de sa participation dans Liberty Health Sciences, dans le but de réduire ses investissements aux États-Unis, où le cannabis reste illégal en vertu de la loi fédérale.

L'entreprise de Leamington, en Ontario, se départit de 26,7 millions d'actions de Liberty au prix de 1,25 $ par action, soit toutes ses actions qui ne sont pas assujetties aux exigences d'entiercement du marché boursier Canadian Securities Exchange. Une fois la transaction complétée, Aphria conservera une participation de 28,1 pour cent dans Liberty.

Des membres de la famille Serruya — qui a fait une fortune en fondant la chaîne de yogourt glacé Yogen Fruz — achètent 80 pour cent des actions vendues par Aphria, tandis que Delavaco Capital met la main sur les 20 pour cent restants.

Le chef de la direction d'Aphria, Vic Neufeld, demeurera le président du conseil d'administration de Liberty et John Cervini, vice-président de l'infrastructure et de la technologie d'Aphria, restera administrateur.

«Même si je continue de croire qu'il y a une occasion d'affaires incroyable dans le marché américain du cannabis médicinal, la vente de ces actions représente l'intérêt supérieur de nos actionnaires», a expliqué M. Neufeld dans un communiqué.

M. Neufeld a ajouté que son entreprise s'était engagée à travailler de concert avec l'exploitant de la Bourse de Toronto, le Groupe TMX, qui a averti l'an dernier que les sociétés de marijuana qui détenaient des activités aux États-Unis ne se conformaient pas à ses exigences en matière d'inscription. Le Groupe TMX a précisé que la loi fédérale américaine, en vertu de laquelle le cannabis est une drogue illégale, avait préséance sur les lois des États et que les entreprises qui ne respectaient pas cette loi pouvaient être soumises à un examen relatif au maintien de l'inscription.

Plusieurs entreprises canadiennes du secteur du cannabis ont ainsi choisi d'éviter les complications en s'inscrivant à de plus petites Bourses, généralement moins allergiques au risque, comme la Canadian Securities Exchange. D'autres ont décidé de se concentrer sur des marchés autres que celui des États-Unis.

Mais en avril 2017, Aphria a annoncé le lancement d'une stratégie d'expansion aux États-Unis par l'entremise d'un investissement stratégique dans une entité qui a été rebaptisée plus tard Liberty Health Sciences. Aphria autorise aussi Liberty à vendre sa marque de cannabis médicinal en échange de redevances.

Entreprise dans cette dépêche: (TSX:APH)