Comment les jeunes peuvent-ils s’y prendre pour lancer une discussion sur le transfert de la ferme?

Trois éminents experts offrent de précieux conseils aux jeunes sur la meilleure façon d’entamer une conversation au sujet du transfert de la ferme. 

John Fast
Waterloo, Ontario

Adoptez une approche entrepreneuriale

Tout transfert intergénérationnel réussi fait obligatoirement l’objet d’une opération commerciale, et j’ai constaté que les jeunes qui adoptent d’entrée de jeu une approche entrepreneuriale sont souvent pris plus au sérieux. Quelle forme cela peut-il prendre?

Concrètement, les jeunes doivent se comporter en adultes. Il est utile d’avoir une proposition financière préliminaire documentée et crédible, ainsi que de montrer que vous êtes prêt à assumer des risques et que vous ne tenez rien pour acquis.

Vous voulez qu’on vous prenne au sérieux, et la capacité de discuter de façon sensée des finances fait de vous un partenaire plus sérieux et plus intéressant aux yeux de vos parents. De fait, ceux-ci seront moins tentés de traiter la génération montante comme des enfants, qu’ils soient âgés de 21 ou 51 ans.

Le fait pour le producteur de la nouvelle génération d’élaborer son propre plan de vie peut aussi servir de tremplin pour parler sérieusement de transfert. De votre propre chef, en vous faisant peut-être aider par un mentor ou un coach, mettez par écrit une trajectoire professionnelle de cinq à dix ans.

Ensuite, invitez vos parents et les autres parties intéressées à un repas au cours duquel il est prévu que vous leur présentiez votre plan de vie. Surveillez le déroulement des conversations. L’élément important de cette stratégie est que les jeunes prennent l’initiative – en élaborant leur plan de vie et en préparant ou en payant le repas prévu à cette fin.

Merle Good
GRS Consulting, Cremona, Alberta

Faites vos recherches

La relève devrait se définir comme la continuation - et non le transfert - d’une entreprise agricole familiale. Dans cette optique, les deux générations doivent continuer à exercer communément des rôles actifs pour mener à bien la transition de l’entreprise à la prochaine génération.

Le choix des mots est important : voulez-vous être un entrepreneur agricole et devenir propriétaire ou gestionnaire d’une entreprise agricole?

Avez-vous la personnalité, possédez-vous les compétences et, plus important encore, nourrissez-vous la passion nécessaire pour y arriver? Comprenez-vous que l’agriculture est une affaire de capitaux propres et non de revenu?

Parlez-en à d’autres jeunes agriculteurs, discutez des défis connexes, puis prenez votre décision. Ne vous demandez pas ce que l’entreprise peut faire pour vous; demandez-vous ce que vous pouvez faire pour l’entreprise.

Les partenaires de la génération âgée doivent – je dis bien doivent – déterminer à quel genre d’entente ils s’attendent et le communiquer à la prochaine génération. La jeune génération doit ensuite élaborer un plan qui intègre leurs attentes et leurs objectifs, selon leurs propres besoins et leurs capacités de participer à l’entreprise. Si vous n’êtes qu’un acteur du plan de vos parents, vous resterez un employé.

Qu’en est-il de la clarté et de la securité à long terme? Les capitaux propres qui restent dans l’entreprise ne feront pas partie de l’avoir personnel des parents au moment de leur décès. Les entreprises agricoles ne peuvent se permettre d’acheter un tracteur deux fois.

Pourquoi la relève au sein des fermes familiales est-elle parfois si compliquée? Parce qu’elle est extrêmement importante!  

Pierrette Desrosiers
Psychologue, coach, conférencière
Saint-Herménégilde, Québec

Suivez ces stratégies pour faciliter la discussion :

1. SONDEZ VOTRE INTENTION ET EXPRIMEZ-LA AUX PROPRIÉTAIRES

Vous pourriez dire quelque chose comme ceci : « C’est important pour moi de prendre le temps de discuter de nos attentes, de nos visions et de nos préoccupations mutuelles. Je souhaite que l’on se donne les moyens de réussir. Qu’en pensez-vous? »

2. PRÉVOYEZ UN MOMENT ET UN ENDROIT POUR DISCUTER

Engagez-vous à investir temps et énergie. Mettez-vous d’accord sur un ordre du jour.

3. DÉTERMINEZ ET PRÉCONISEZ LES VALEURS COMMUNES

Chaque partie veut avoir une entreprise rentable et vivable, où chacune est heureuse et peut s’accomplir.

4. PROJETEZ-VOUS DANS L’AVENIR

Où chacun de vous se voit-il dans un an, dans cinq ans et dans dix ans? Comment envisagez-vous votre collaboration? Que devez-vous faire pour concrétiser cette vision?

5. ACCEPTEZ LE FAIT QU’ON NE PEUT PAS TOUT DIRE ET TOUT RÉGLER EN UNE SEULE DISCUSSION

Un transfert réussi n’est pas le fruit du hasard. Nous devons choisir de réussir notre collaboration. Il faut comprendre les motivations de chacun, les valeurs communes, la mission, la vision – et trouver un moyen de les satisfaire.

Trop de gens se sentent anxieux face à ces discussions délicates, mais tellement importantes, alors ils les évitent. Comme ces moments sont souvent chargés en émotions, il peut s’avérer important de se faire accompagner dans ce processus par un conseiller de confiance.

D’après un article de l’AgriSuccès (mars 2018)


Facilitez le transfert de votre ferme

Trouvez des ressources et des outils pour chaque étape du processus de planification

Explorer les options