Le respect des dates d’échéance et de la capacité d’emprunt améliore la cote de crédit

  • 07 nov. 2019

Tout le monde veut maintenir une bonne cote de crédit, et les agriculteurs peuvent prendre les moyens nécessaires pour établir leur solvabilité et éviter de voir leur cote dégringoler.

Antécédents en matière de crédit

Rien n’est plus important que d’effectuer ses paiements à temps, soulignent les experts.

« Comme elles comptent pour 35 % de la cote de solvabilité, les habitudes de paiement ont une incidence déterminante sur votre cote de crédit », dit Denise Filipchuck, conseillère en gestion des exploitations agricoles. « Il faut payer toutes les factures d’entreprise et les factures personnelles à temps pour éviter les pénalités et les comptes en souffrance. »

Les habitudes de paiement ont un effet déterminant sur la cote de crédit.

Un retard de paiement de 30 jours ou plus a une incidence négative sur la cote que vous accordent les agences d’évaluation du crédit, dit Kurt Makey, spécialiste en apprentissage sur le crédit à Financement agricole Canada.

Si jamais vous omettez d’effectuer un paiement, pas de panique; assurez‑vous simplement d’éviter que cela se reproduise.

« Du moment que je continue à effectuer mes paiements par la suite, l’impact de ce paiement omis finit par se dissiper », ajoute M. Makey.

Si vous traversez une période de difficultés financières, parlez‑en ouvertement avec vos créanciers et informez‑les de vos difficultés à respecter vos engagements avant que la situation dégénère, souligne Lance Stockbrugger, agriculteur et comptable agréé.

Utilisation du crédit

Une autre habitude risquée à éviter est d’utiliser plus de 30 % de la limite autorisée de vos comptes de crédit renouvelables, dont la forme la plus courante est la carte de crédit, conseille Mme Filipchuck.

« Comme ce facteur compte pour 30 % de votre cote de solvabilité, il importe d’être attentif à l’usage que vous faites du crédit ».

Si vous avez besoin de crédit supplémentaire, il vaut mieux demander une augmentation de la limite plutôt qu’un autre compte de crédit renouvelable ou qu’une nouvelle carte de crédit.

M. Makey met aussi en garde contre les signaux d’alarme comme les dépassements de solde.

« Il est évident que si vous avez trois comptes qui dépassent leur limite respective, quelque chose ne tourne pas rond, et cela aura une incidence sur la cote que vous accordent les agences d’évaluation du crédit. »

La planification est essentielle, ajoute M. Stockbrugger. Établissez un budget et présentez‑le à vos prêteurs afin de déterminer les situations dans lesquelles vous avez besoin de fonds.

« Laissez aussi votre créancier mettre en place des facilités de crédit afin d’avoir facilement accès à des fonds pour un achat d’immobilisation imprévu ou en cas de découvert. »

En conclusion

Il est important d’établir et de conserver une bonne cote de crédit à titre personnel et pour une exploitation agricole. Les experts financiers insistent sur l’importance d’effectuer les paiements à temps et de ne pas dépasser les limites de crédit. Si vous traversez une période de difficultés financières, parlez‑en ouvertement avec vos créanciers et informez‑les d’avance de vos problèmes.

Article par : Richard Kamchen