Un programme d’élimination des objets pointus et tranchants usagés aide les éleveurs de porcs à gérer les biorisques à la ferme

Des associations agricoles de l’Ontario ont créé un programme qui vise à aider les éleveurs de porcs à disposer de leurs objets pointus et tranchants usagés en toute sécurité.

Kathy Zurbrigg, coordonnatrice de la liaison avec l’industrie d’Ontario Pork, mentionne que les éleveurs disposent actuellement de peu d’options possibles afin d’éliminer leurs objets pointus et tranchants usagés de façon responsable.

Les objets pointus et tranchants, comme les aiguilles et les lames de scalpel, peuvent servir à administrer des vaccins ou des analgésiques.

Toutefois, une fois qu’ils ont servi, que peut‑on en faire?

Un véritable défi

Bon nombre de dépotoirs municipaux « n’acceptent plus les objets pointus et tranchants, et les programmes de collecte offerts par les entreprises de récupération des déchets ne sont pas adaptés à la réalité des petites fermes », fait valoir Mme Zurbrigg.

De plus, beaucoup de cliniques vétérinaires ne récupèrent pas les contenants d’objets pointus et tranchants usagés en vue de leur élimination en raison de préoccupations liées à la biosécurité.

Bruce Kelly, gestionnaire de programme de l’organisme Farm & Food Care Ontario, affirme que depuis que le virus de la diarrhée épidémique porcine a frappé l’Ontario en 2014, « on s’inquiète davantage à l’égard du matériel retourné aux cliniques vétérinaires en raison du risque de contamination croisée. » En un sens, dit‑il, les objets pointus et tranchants usagés constituent un biorisque.

En outre, les options offertes à la population, comme la possibilité de rapporter les objets pointus et tranchants usagés dans les pharmacies, ne sont pas offertes aux agriculteurs.

Ontario Pork a joué un rôle décisif en coordonnant le programme qui offre aux producteurs un moyen à la fois sécuritaire et économique de disposer de leurs objets pointus et tranchants usagés.

Dépôts de récupération

L’association a fait équipe avec Farm & Food Care Ontario et plusieurs cliniques vétérinaires spécialisées en soins porcins pour offrir le programme l’an dernier.

Les éleveurs ont eu la possibilité de déposer leurs contenants d’objets pointus et tranchants usagés, gratuitement, au congrès d’Ontario Pork, en juin 2017.

Mme Zurbrigg précise que des employés de l’association et de Farm & Food Care Ontario étaient situés dans un kiosque installé à l’extérieur. Les éleveurs pouvaient y faire un arrêt pour déposer leurs contenants d’objets pointus et tranchants usagés avant d’aller garer leur véhicule, dit‑elle.

Les coordonnateurs du programme ont aussi pris des dispositions avec une entreprise autorisée de récupération des déchets médicaux de Toronto pour qu’elle vienne chercher les contenants et les élimine de façon appropriée. Plus de 75 éleveurs ont déposé des contenants d’objets pointus et tranchants usagés.

Ontario Pork et ses commanditaires ont assumé le coût du programme, qui s’est élevé à environ 4 000 $, poursuit Mme Zurbrigg.

Élimination adéquate des objets pointus et tranchants

Mme Zurbrigg indique que les entreprises autorisées de traitement des déchets médicaux devraient incinérer les objets pointus et tranchants usagés.

« De cette façon, ils ne s’accumulent pas dans les sites d’enfouissement, et les résidus de médicaments n’aboutissent pas dans le sol ou dans l’eau souterraine. »

En conclusion

Ontario Pork envisage d’offrir à nouveau son programme de récupération des objets pointus et tranchants usagés cette année afin d’aider les éleveurs de porcs à éliminer, de façon sécuritaire et économique, les biorisques qu’ils représentent.

Article par : Susan Mann