Cinq moyens efficaces de mobiliser les employés pour les chefs d’exploitations agricoles

  • 18 juil. 2019
  • 2,5 min de lecture

La mobilisation des employés est un aspect crucial du leadership des nouveaux chefs d’exploitations agricoles, et elle permet aux dirigeants bien établis de revitaliser leurs effectifs.

1. Accepter l’aide des employés

« Les producteurs agricoles aiment avoir le contrôle, mais personne n’excelle dans tout, d’où l’importance de relâcher quelque peu les rênes », conseille Kevin Serfas, agriculteur de l’Alberta et vice‑président de l’association Alberta Canola.

M. Serfas affirme avoir eu du mal à trouver le temps de mener le processus d’embauche de travailleurs saisonniers, et ce, malgré l’importance de ces travailleurs pour son exploitation. La conduite d’entrevues par Internet et la nécessité de s’adapter à différents fuseaux horaires demandaient beaucoup de temps.

M. Serfas a donc confié ce mandat à un employé de longue date et digne de confiance, qui avait déjà suivi une formation en ressources humaines et était ravi d’assumer cette responsabilité supplémentaire.

« Si une tâche n’est pas votre spécialité, dit‑il, confiez‑la à quelqu’un d’autre. »

2. Aider les employés dans le besoin

Court Desautels, restaurateur de l’Ontario, offre des prêts sans intérêt de 500 $ à ses employés qui sont confrontés à des dépenses imprévues. Ils peuvent obtenir ces prêts jusqu’à trois fois par année et ont douze mois pour les rembourser.

M. Desautels indique que l’animal de compagnie d’une de ses chefs a contracté une maladie soudaine qui allait obliger son employée à s’absenter du travail pour en prendre soin, à moins d’un traitement immédiat qu’elle n’avait pas les moyens de payer.

« Cette employée joue un rôle important dans notre exploitation. Sa présence au travail est essentielle. Ce petit coup de pouce financier était un bon investissement à la fois pour elle et pour nous », affirme M. Desautels.

3. Donner de la rétroaction régulièrement

Un sondage mené auprès des employés a permis à M. Desautels d’apprendre que ceux‑ci souhaitaient avoir plus d’occasions de recevoir de la rétroaction et de rencontrer leurs gestionnaires en personne, ne serait‑ce que quelques minutes. Selon lui, la bonne vieille évaluation annuelle ou semestrielle est une pratique du passé.

« Un employé se dira : “Je travaille pour vous depuis six mois, et vous avez attendu tout ce temps pour me donner de la rétroaction?” J’essaie d’échanger avec le plus grand nombre d’employés chaque jour, ne serait‑ce que pendant cinq minutes, pour leur montrer qu’ils me tiennent à cœur et pour comprendre ce qui se passe dans tous les secteurs de l’exploitation », dit M. Desautels.

4. Cultiver la mobilisation

Terry Betker, président‑directeur général de la société Backswath Management, conseille aux chefs d’exploitations agricoles de tenir régulièrement des activités de mobilisation des employés.

Il donne l’exemple d’une ferme du Manitoba dont les employés se réunissent sans faute quatre fois par année pour participer à une séance de renforcement de l’esprit d’équipe. Cette activité comporte toujours une présentation et une mise à jour du plan annuel de la ferme.

« L’avantage est que tous les membres de l’équipe obtiennent l’heure juste en même temps, directement de l’équipe de direction, et qu’ils se sentent partie prenante de la mise en œuvre du plan », dit M. Betker.

5. Miser sur les points forts de chacun

Darren Dillenbeck, directeur national de FMC Canada, indique que l’expérience lui a enseigné à recentrer sa pensée lorsqu’il interagit avec le personnel.

« Je me suis trop souvent évertué à essayer de corriger les problèmes de rendement, alors que j’aurais mieux fait de miser sur les points forts de mes employés pour les aider à accomplir leur travail », dit M. Dillenbeck.

Il suggère aux chefs d’entreprise de laisser les employés maîtriser les aspects de leur travail qui les différencient les uns des autres.

« Il peut être difficile de déterminer clairement les points forts de chacun; cela demande des discussions fréquentes et une écoute active, mais l’avantage est que vos employés sauront qu’ils apportent une contribution essentielle à la réussite de l’équipe. »

N’hésitez pas à déléguer, aidez les employés dans le besoin, donnez de la rétroaction de façon régulière, réunissez‑vous comme équipe et misez sur les points forts de chacun. Partagez sur Twitter

En conclusion

La mobilisation des employés d’une ferme demande un effort supplémentaire de la part du chef d’entreprise. Selon des experts, le fait de trouver et d’exploiter les points forts de chacun, d’aider les employés dans le besoin et de donner de la rétroaction régulièrement permet aux employés de prendre conscience de leur juste valeur pour l’exploitation.

Article par : Owen Roberts