Trouvez le courage de parler à vos adolescents

Nous tenons à remercier les parents de cette famille d’agriculteurs de l’Ontario qui ont trouvé le courage de nous parler de leur fils qui a connu des problèmes de santé mentale.


Chez les adolescents, les signes de troubles mentaux sont parfois évidents; ils deviennent plus moroses, se replient davantage sur eux-mêmes. Cependant, ce n’était pas le cas pour notre fils, qui était un adolescent actif, loquace et engagé. Il travaillait fort comme le font les agriculteurs, comme le fait le reste de notre famille. Mais nous prenions toujours congé les dimanches et en soirée pour qu’il puisse faire autre chose comme se divertir et faire de l’exercice. C’était un grand garçon de 17 ans qui se transformait en jeune homme.

Quand il est mort, ce fut un choc pour tous. Le directeur de son école a dit que, de tous ses élèves, il n’aurait jamais soupçonné que notre fils avait de graves problèmes de santé mentale pouvant entraîner sa mort. Il ne montrait aucun signe avant-coureur – ni à la maison ni à l’école.

C’est pourquoi je suis contente que la santé mentale soit un sujet abordé plus fréquemment dans la communauté agricole. Il faut en parler ouvertement, et pas seulement lorsqu’un problème est évident. Nous nous sommes demandé si notre fils aurait saisi l’occasion de s’exprimer sur les problèmes qu’il vivait en silence si nous avions parlé de santé mentale à l’heure des repas. Que serait-il arrivé si, durant un souper, nous avions parlé d’une de nos connaissances qui traversait une dépression? Serait-il sorti de sa coquille pour nous en parler?

Quelqu’un qui tente de résoudre ses problèmes de santé mentale tout seul pourrait avoir besoin de ce type de coup de pouce pour parler de ce qu’il vit. Même s’il ne se confie pas immédiatement, une conversation sur le sujet pourrait lui faire prendre conscience qu’il est acceptable de parler de santé mentale. Peut-être que plus tard, il se déciderait à avoir une conversation avec un enseignant, un entraîneur ou un ami. Après la mort de mon fils, j’ai appris qu’il avait dit à un ami qu’il ne s’était pas confié à moi pour ne pas m’inquiéter. Cela m’a aidée à comprendre pourquoi il n’avait rien dit.

Les membres de la communauté agricole sont résilients et en sont fiers. Et c’est peut-être exactement pour cette raison que les personnes ayant des problèmes de santé mentale n’osent pas en parler. Elles pensent qu’admettre qu’elles ont des problèmes est un signe de faiblesse. En réalité, il faut avoir du cran pour s’exprimer. Vous êtes courageux lorsque vous vous exprimez. Parler pourrait être l’action la plus courageuse de votre vie.


Adapté par Owen Roberts