Un nouveau rapport explore des moyens d’améliorer la santé des sols

L’agriculture de précision repose entre autres sur l’aménagement des sols. Peu importe la mesure dans laquelle la technologie évolue, la santé des sols est indispensable au succès de l’agriculture de précision.

Dans cet esprit, l’Ontario est en train d’élaborer une stratégie pour la santé et la préservation des sols agricoles. Depuis cette semaine, des journées portes ouvertes ont lieu dans les régions rurales de l’Ontario pour présenter le document stratégique actuel, intitulé De nouveaux horizons : Ébauche de Stratégie pour la santé et la préservation des sols agricoles de l’Ontario, aux producteurs et à d’autres acteurs, et pour solliciter d’autres commentaires.

Collaboration pour la protection du sol

L’ébauche de stratégie propose des façons dont les agriculteurs, les instances gouvernementales, les organismes de conservation, les chercheurs et d’autres intervenants peuvent unir leurs forces pour « favoriser un changement fondamental quant à la façon dont nous nous occupons de nos sols », dit le ministre provincial de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales, Jeff Leal. Dans le contexte d’un climat qui change rapidement, le milieu agricole doit se concerter pour protéger les sols tout en augmentant et en soutenant la capacité de l’Ontario à produire des aliments et à générer des profits qui dépassent le secteur de la production, notamment par une meilleure qualité de l’eau et une réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Le processus d’élaboration de la stratégie a débuté en 2015, Année internationale des sols, par l’annonce de la province concernant la création d’une stratégie pour la santé des sols. Puis, l’année dernière, la province a créé un document de discussion intitulé Le maintien des sols agricoles de l’Ontario : vers une vision partagée. La dernière ébauche, élaborée en collaboration avec le secteur agricole, intègre les commentaires des agriculteurs, des participants autochtones, ainsi que d’autres groupes et intervenants.

Champs d’action

L’ébauche de stratégie aborde quatre thèmes primordiaux : l’aménagement des sols, les données sur les sols et la cartographie des sols, l’évaluation et la surveillance des sols, et les connaissances sur les sols et l’innovation. On propose des dizaines de champs d’action et de pratiques de gestion optimales (PGO), et chaque thème comporte une sous-section intitulée « Ce dont nous avons entendu parler », qui renferme des commentaires des producteurs, ainsi qu’un énoncé des principes clés.

Par exemple, sous le thème de l’aménagement des sols, les principes clés de l’amélioration de la santé des sols consistent à diversifier les cultures, à réduire au minimum la perturbation des sols, à garder le sol couvert, à laisser les plantes pousser toute l’année (notamment en plantant certaines cultures vivaces) et à développer la matière organique du sol. Comme mesure à prendre, les producteurs sont invités à établir leur plan de gestion de la santé des sols en commençant par une évaluation des risques à l’échelle de la ferme et par une analyse des PGO appropriées pour régler les problèmes propres au site.

« Nous savons tous que la santé des sols est le fondement d’un système agroalimentaire fort et durable, dit le ministre Leal. Grâce à une gestion avisée, le sol sera fertile et rempli d’organismes vivants qui sont essentiels à la culture d’aliments et d’autres produits agricoles. »

Le rapport intégral de 56 pages est offert en format PDF sur le site Web du ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario (MAAARO).

En conclusion

Des journées portes ouvertes auront lieu partout en Ontario au cours des prochaines semaines pour recueillir des commentaires sur la stratégie pour la santé et la préservation des sols. Le site Web du MAAARO offre de l’information sur la façon de participer. 

Article par : Owen Roberts