Une nouvelle usine de transformation renforce la confiance des producteurs de poulet

Les producteurs de poulet de l’Ontario, première province productrice de volaille au Canada, applaudissent la décision des Aliments Maple Leaf de construire une usine de transformation de volaille fraîche de 660 millions de dollars à London.

Les producteurs de poulet de l’Ontario estiment que la construction de la nouvelle usine de transformation de la volaille des Aliments Maple à London, en Ontario, donnera un énorme coup de pouce à leur secteur.

Ce projet renforce la confiance au sein de ce secteur, qui est déjà robuste, et aura des répercussions considérables sur le secteur agricole de la province, estiment les producteurs.

« C’est une bonne décision pour les éleveurs, pour les collectivités rurales et pour les consommateurs qui recherchent le meilleur poulet au monde », déclare Ed Benjamins, président de l’association Chicken Farmers of Ontario.

« L’agriculture est un élément important de l’économie de l’Ontario, et une nouvelle usine comme celle qui est annoncée peut avoir des répercussions à de nombreux endroits, ajoute M. Bemjamins. Grâce à cette nouvelle usine, les producteurs de poulet continueront d’avoir un bon client pour la protéine qu’ils produisent. »

Technologie de transformation de calibre mondial

L’entreprise prévoit que son usine de 640 000 pieds carrés, qui ouvrira ses portes en 2021, sera l’une des usines de transformation de volaille les plus évoluées au monde sur le plan technologique.

Cette usine sera conçue de manière à satisfaire aux normes les plus élevées en matière de durabilité, de salubrité des aliments et de bien-être animal et contribuera à stimuler la demande de poulet.

M. Benjamins indique que la priorité accordée à la responsabilité sociale, dont la manipulation et l’abattage sans cruauté, reflète l’évolution de l’industrie vers des technologies comme les quais de chargement modulaires afin de réduire le stress lié au transport et de pratiquer l’étourdissement sous atmosphère contrôlée avant la transformation.

« De nos jours, les gens se préoccupent davantage des méthodes d’élevage et des soins apportés aux volailles, observe M. Benjamins. Ils veulent qu’elles soient capturées, transportées et traitées avec le moins de cruauté possible. Les détaillants l’exigent des transformateurs, et les transformateurs s’en remettent à nous. »

L’industrie se prépare

La production de poulet en Ontario a augmenté de 5,2 % par année depuis 2014. Cette province produira environ 560 millions de kilogrammes de poulets vivants en 2018.

Une centaine de nouveaux poulaillers ont été construits en Ontario l’année dernière, à un coût moyen de 1 million de dollars chacun. Environ 40 % d’entre eux seraient dotés de quais de chargement modulaires.

M. Benjamins conseille vivement aux producteurs de continuer d’adopter ce genre de nouvelle technologie ainsi que des pratiques modernes en matière de bien-être animal et de qualité dans leurs exploitations s’ils veulent pouvoir profiter de la nouvelle usine à son ouverture.

À l’heure actuelle, environ 320 des 1 300 producteurs de poulets à griller de l’Ontario expédient leurs volailles à trois usines de transformation des Aliments Maple Leaf situées à Toronto, à Brampton et à St. Marys.

Ces usines fermeront leurs portes lorsque la nouvelle installation entrera en service. L’entreprise indique que les usines existantes sont âgées de 50 à 60 ans et que les contraintes liées à leur emplacement, à leur empreinte et à leur infrastructure limitent les occasions d’expansion et de modernisation qui permettraient de répondre à la demande croissante du marché.

Aide des gouvernements provincial et fédéral

La province de l’Ontario appuie ce projet d’usine en apportant une contribution de 34,5 millions de dollars répartie sur les cinq prochaines années. Il s’agit du plus important investissement de capitaux de l’histoire du secteur de la transformation des aliments de cette province, souligne Ernie Hardeman, ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario.

Le gouvernement fédéral apporte pour sa part une contribution de 20 millions de dollars pour la construction de la nouvelle usine.

En conclusion

Les producteurs de poulet de l’Ontario affirment que la nouvelle usine de transformation de volaille fraîche que construira les Aliments Maple Leaf à London, en Ontario, renforce la confiance au sein de leur secteur, qui est déjà robuste. La nouvelle usine sera conçue de manière à satisfaire aux normes les plus élevées en matière de durabilité, de salubrité des aliments et de bien-être animal.

Article par : Owen Roberts