Marché des grains : perspectives pour l’Est, prévisions pour 2017

Analyse du marché

Aperçu

  • Bonne qualité pour le blé tendre rouge d’hiver.
  • Récolte de soya, une note de surprise
  • Récolte de maïs, un peu de tout.

Bonne qualité pour le blé tendre rouge d’hiver

Le CESRW, d’une excellente qualité, a donné de meilleurs résultats que ceux attendus. La récolte totale se situant à plus de 2,2 millions de tonnes métriques (tm), les stocks de report pour l’année 2017 devraient avoisiner les 1,9 million de tm. Cette récolte devra être exportée la même année où la région du Golfe, aux États-Unis, expédiera également une importante récolte. La base1 en $ US pour avril 2017 FOB É.-U. Golfe est de + 0,60 au mieux, ce qui veut dire que les valeurs FOB navire dans les ports de l’Ontario ne peuvent dépasser + 0,10. À moins qu’un événement ne fasse changer de façon draconienne l’offre et la demande dans le monde, les valeurs de base pour le CESRW en Ontario demeureront bien négatives, avec une possibilité réelle qu’elles frappent même – 1,00/bu livré aux élévateurs régionaux, au printemps.

Dans le maïs, il est clair que des exportations devront se concrétiser à nouveau afin d’équilibrer l’offre et la demande dans l’est du pays.

Récolte de soya, une note de surprise

Les rendements obtenus devront donner une autre récolte record dans l’Est, en dépit de quelques problèmes de sécheresse localisés en Ontario. Toutefois, la qualité n’était pas aussi bonne, les niveaux de protéine et d’huile se situant sous la moyenne des trois dernières années. Cela aura un impact direct sur les prix d’exportation pour le soya de l’Est. Au moment d’écrire ce rapport, la meilleure valeur CFR (coût et fret) ARAG tournait autour de + 0,40/bu, ce qui se traduit par une valeur FOB navire Saint-Laurent de + 0,00/bu. En fin de compte, les stocks de report de l’est du Canada seront plus importants que ceux de l’an dernier, au moment où les stocks mondiaux sont à un niveau record. Pour la première moitié de 2017, on s’attend à ce que les valeurs nationales pour le soya soient de – 0,30 inférieures à celles de l’an dernier.

Récolte de maïs, un peu de tout

Le Québec finira probablement avec des rendements comparables à ceux de l’an dernier. En y ajoutant les stocks de rapport 2015/16, il s’ensuivra des stocks totaux imposants pour 2017. Il est clair que des exportations devront se concrétiser à nouveau afin d’équilibrer l’offre et la demande dans l’est du pays. Du côté du marché extérieur, les valeurs FOB navire devront se situer autour de + 0,40/bu
1 Toutes les références à la base dans cet article sont données en dollars américains ($ US).

Gino Becerra est directeur, commercialisation des grains pour la Division agricole de La Coop fédérée. Il est responsable des activités de négociation du soya au Canada et il supervise les activités de commercialisation en Ontario et dans l'ouest du Canada. Il possède plus de 25 ans d'expérience dans le commerce des commodités agricoles, et travaille depuis plus de 10 ans dans l'industrie canadienne des grains et de l'alimentation animale.

Clause de non responsabilité : Les vues et opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement la position officielle de La Coop fédérée, ni aucune de ses filiales.)

Saviez-vous que nous offrons des événements d'apprentissage sur ce genre de sujets partout au Canada? Trouvez un événement gratuit près de chez vous.