Passer de gestionnaire de ferme à chef d’entreprise

  • 04 juil. 2019
  • 3 min de lecture

Sur la carte professionnelle d’un producteur agricole, le titre de « chef de la direction » signifie que le producteur voit à tout. Mais lorsqu’on décortique les fonctions du poste, un chef d’entreprise se définit sur deux volets : vision et leadership.

La vision et le leadership comportent des exigences de travail bien distinctes pour l’exploitation agricole d’un PDG. Partagez sur Twitter

Selon le premier dirigeant d’une exploitation agroalimentaire, les producteurs qui passent de gestionnaires de ferme à chefs d’entreprise ont besoin d’une vision qui montre à l’ensemble de la chaîne de valeur les éléments qui leur tiennent à cœur, et doivent exercer un leadership qui permet de concrétiser cette vision.

Court Desautels est devenu président‑directeur général du Neighbourhood Group of Companies, situé en Ontario, en 2016. Ce groupe, fondé par son père, se compose de cinq restaurants de terroir comptant 150 employés.

Comme les fils et les filles d’agriculteurs qui gravissent les échelons de la propriété, le jeune Desautels a commencé au bas de l’échelle comme plongeur dans le premier restaurant du groupe. Au fil des ans, il a occupé plus d’une demi‑douzaine de postes au sein de l’entreprise, dont celui de directeur général et de directeur des opérations, avant de devenir PDG.

Différences entre gestionnaire et chef d’entreprise

Selon M. Desautels, la plus grande différence entre un gestionnaire et un chef d’entreprise se situe au chapitre des attentes en matière de leadership.

« Les gestionnaires donnent des directives, dit M. Desautels, mais les chefs d’entreprise décident de l’orientation. Ils établissent la culture d’entreprise et montrent la voie à suivre. »

La vision et la culture du Neighbourhood Group of Companies vont au‑delà de ce que les consommateurs trouvent dans leur assiette; elles sont fondées sur des principes – durabilité de l’environnement, soutien communautaire et, peut‑être le plus important, la bienveillance envers les employés.

L’importance des employés

M. Desautels croit que les stratégies de leadership qui mettent l’accent sur l’importance des employés pour l’exploitation constituent l’essentiel de la tâche qui attend les aspirants chefs d’entreprise.

Il indique qu’un fossé sépare souvent les chefs d’entreprise et leurs employés étant donné que beaucoup ne font pas le lien entre la rentabilité et le maintien de l’effectif, la satisfaction des employés et la loyauté envers l’exploitation. La dotation en personnel est souvent considérée comme une tâche de gestion et non comme une initiative de la haute direction.

Soyez une source d’inspiration

Terry Betker, conseiller en gestion agricole de Winnipeg, indique que les leaders inspirants sauront rallier les travailleurs agricoles.

« Ils fournissent la main‑d’œuvre parce qu’ils adhèrent à la vision et au plan proposés par le leader, dit M. Betker. Les employés qui sont dirigés par un chef d’entreprise plutôt qu’un gestionnaire sont généralement plus engagés, plus productifs et attentifs aux détails, et sont prêts à consacrer des efforts pour accroître la rentabilité de la ferme. Ils sont aussi plus faciles à retenir. »

Cette adhésion se traduit aussi par un meilleur rendement, qui peut se manifester par une diminution du temps d’arrêt.

« Tous ces facteurs améliorent les résultats financiers de la ferme, dit‑il. Cela accroît la valeur actionnariale, ce qui est une des responsabilités du chef d’entreprise. »

Trouver le bonheur dans la gestion

Tous les gestionnaires ne souhaitent pas nécessairement diriger une entreprise à temps plein. M. Betker indique que cela peut se produire lorsque plusieurs associés ont un intérêt dans l’exploitation.

Dans ces situations, il suggère aux associés de tenir les rênes de l’entreprise à tour de rôle, pour des mandats de deux ans.

« Souvent, les producteurs décident de ne pas devenir chefs d’entreprise parce que leurs tâches quotidiennes, selon la description de travail, ne seront plus les mêmes, explique M. Betker. Ils passeront moins de temps au champ. »

En conclusion

Tandis que les gestionnaires de ferme dirigent une équipe d’employés, les chefs d’exploitation agricole établissent l’orientation de l’entreprise en communiquant une vision et en exerçant leur leadership. Les personnes qui sont passées de gestionnaire à directeur général recommandent aux nouveaux chefs d’entreprise de reconnaître l’importance du personnel. En effet, des employés engagés sont généralement plus productifs et sont disposés à apporter leur contribution pour accroître la rentabilité de la ferme.

Article par : Owen Roberts