Sa passion pour la machinerie le conduit dans l’Ouest – pour mieux revenir

Comme de nombreux enfants d’agriculteurs, Gerrit Pastink a grandi parmi l’équipement agricole, dans la grande ferme laitière de sa famille, Henria Holsteins, près de Conn, en Ontario.

Cependant, Gerrit ne se contentait pas de vivre parmi la machinerie; il voulait en comprendre les secrets et les rouages.

Sa passion pour la machinerie s’est amplifiée durant l’adolescence, ce qui l’a conduit à faire un stage de travail coopératif chez un concessionnaire d’équipements agricoles situé près de la ferme, Robert’s Farm Equipment, au cours de sa dernière année de secondaire.

Dès lors, sa passion pour l’équipement agricole ne l’a plus quitté. C’est ce qui l’a conduit à s’inscrire à un programme de technique en machinerie agricole de deux ans au Olds College, en Alberta. Maintenant âgé de 19 ans, il en est à sa dernière année.

« J’ai choisi l’Olds College parce qu’aucun établissement d’enseignement de l’Ontario n’offre ce genre de formation spécialisée, explique Gerrit. Ce programme était chaudement recommandé par les mécaniciens que j’ai rencontrés durant mon stage chez Robert’s. Ils étaient impressionnés par la diversité et la pertinence de ce programme. »

Gerrit Pastink a choisi l'@Olds College pour son programme axé sur la pratique en matière de matériel de travail au sol, d'épandage et de récolte ainsi que de tracteurs. #RelèveMachinerie Partagez sur Twitter

Les parents de Gerrit, Henk et Maria Pastink, ont soutenu sa décision de se perfectionner. Mais ils sont impatients de le voir revenir, tout comme sa sœur Reba, âgée de 21 ans.

Le vent dans les voiles

Henria Holsteins, qui possède un troupeau de 600 vaches et une terre de 3 200 acres, est l’une des plus grandes fermes laitières du comté de Grey – et elle ne cesse de prendre de l’expansion. Une nouvelle étable pour les jeunes génisses vient d’être construite, ce qui place cette ferme florissante en bonne voie de poursuivre son expansion.

Le nouveau bâtiment pour les génisses embellit l’exploitation, qui est déjà magnifique. La ferme possède une étable ultramoderne dotée d’une salle de traite rotative d’une capacité de 50 vaches et de planchers en briques. L’étable épurée construite sur mesure par le constructeur renommé John Ernewein est entretenue avec le plus grand soin, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

À la ferme Henria Holsteins, tous les membres de la famille ont un rôle particulier à jouer : Reba consacre tout son temps à la pouponnière; Maria est la gardienne du troupeau; et Henk est le principal gestionnaire. L’équipe compte aussi sur les services d’un comptable externe, sur six trayeurs à temps plein, deux préposés à l’alimentation des veaux, un opérateur à temps plein de ration totale mélangée, ainsi que six employés à temps plein et trois à temps partiel qui s’occupent des cultures et des génisses.

La techno agricole intéresse les jeunes

Les Pastink comptent sur le réseautage et consultent des spécialistes de l’industrie pour obtenir des idées, de l’information et du soutien. Ils utilisent Twitter et d’autres ressources en ligne comme le Journal of Dairy Science pour en apprendre davantage sur les innovations et les nouvelles pratiques.

« Nous voulons continuer d’apprendre et d’investir dans de nouveaux produits et de nouvelles technologies pour garder une longueur d’avance, dit Henk. Cela nous aide à nourrir l’intérêt de la prochaine génération, ce qui est très important pour nous. »

« J’ai eu la chance de grandir sur une ferme et d’acquérir de l’expérience à l’école et dans les emplois à temps partiel que j’occupe en Alberta, dit Gerrit. Je pourrai mettre toutes ces connaissances et ces compétences à profit une fois de retour à la maison. »

Entretien avec Gerrit

À quels genres d’activités éducatives participes-tu?

Je participe à la préparation et à la remise en état de moteurs, de transmissions mécaniques et de transmissions à changement de vitesse sous charge, de systèmes hydrauliques et électriques de tracteurs, de matériel de travail au sol, ainsi que de matériel d’épandage et de récolte.

Quelle a été ton expérience la plus marquante jusqu’ici?

Une affectation de six semaines avec un camarade de classe pour démonter complètement un tracteur New Holland T4.

Qu’est-ce qui te plaît le plus à propos de ce programme? 

C’est un programme axé sur la pratique. Je me suis rendu compte que j’apprends mieux en travaillant, ce qui fait que ce programme me convient parfaitement.

Où espères-tu que ton apprentissage te mènera?

Tout indique que je serai le gestionnaire de l’équipement de notre ferme, et j’espère prendre la relève de la ferme avec ma sœur Reba.

À la ferme, qu’est-ce qui te plaît le plus à propos de la production laitière?

Ce que j’aime par-dessus tout, c’est que la production laitière est une activité cyclique. J’aime le fait que nous produisons les fourrages que consomment nos vaches, et qu’ensuite, leur fumier enrichisse le sol en vue de la prochaine récolte. Et j’adore passer de longues heures au champ ou dans l’atelier.

Quel est l’enseignement le plus important que tu as tiré du travail à la ferme avec ta famille?

C’est le fait qu’on peut toujours compter les uns sur les autres. Lorsque ma mère et ma sœur sont absentes, mon père et moi pouvons effectuer la ronde en soirée dans l’étable à leur place. Si nous manquons d’employés au champ, Reba vient nous aider. J’ai aussi appris l’importance de prendre le temps de discuter de ce qui se passe dans chacune de nos sphères respectives ainsi que de nos plans. Nous nous rassemblons souvent autour d’une table dans un restaurant du coin pour discuter, planifier et rire!

Comment l’automatisation influencera-t-elle ton rôle de gestionnaire de l’équipement à la ferme?

L’automatisation accrue fait que les choses sont de plus en plus complexes. De nos jours, il est presque impossible de réparer un tracteur avec seulement un jeu de clés. Une machine qui ne nécessite pas d’entretien ou de réparation est une machine qui se fait oublier, donc je pense que mon travail a toujours sa raison d’être à la ferme.

Quelles sont les compétences essentielles des agriculteurs d’aujourd’hui?

L’expérience est le meilleur atout. Il faut aussi posséder des compétences interpersonnelles et des aptitudes à la gestion. Au cours d’une journée, nous sommes souvent appelés à travailler avec d’autres personnes, comme des employés et des représentants de l’industrie à qui nous devons être capables de demander conseil. Il est aussi très important de posséder des compétences en gestion des ressources financières. Heureusement, ma sœur et moi avons perfectionné ces compétences grâce à notre petite entreprise d’élevage de génisses. La compilation des reçus, le respect du budget et le suivi des dépenses sont indispensables.

Quels sont tes loisirs?

J’aime conduire de grosses machines lorsque je suis à la maison, et l’hiver, j’adore faire de la randonnée à motoneige avec mes amis.

D’après un article de l’AgriSuccès (mars 2019) par Owen Roberts.


Voir aussi

    Faites la connaissance de l’étoile montante Sara Kate Smith de Barriere, en Colombie-Britannique. Âgée de seulement 19 ans, Sara Kate a déjà beaucoup accompli et croit sincèrement que les 4-H l’ont amenée à exceller.