Une nouvelle usine de préparations pour nourrissons stimulera la croissance de l’industrie laitière de l’Ontario

Un nouveau marché important pour le secteur laitier de l’Ontario est en train de prendre forme.

La province a annoncé récemment un investissement de 24 millions de dollars dans la construction d’une usine de préparations pour nourrissons de plus de 225 millions de dollars de la société Canada Royal Milk ULC, à Kingston, en Ontario.

Canada Royal Milk ULC est une filiale de la société Feihe International, plus grande entreprise nationale de préparations pour nourrissons de la Chine. Cette entreprise produit, conditionne et distribue, en Chine, du lait en poudre et des produits connexes.

Première usine à l’extérieur de la Chine

L’usine de Kingston, qui sera en exploitation en 2020 et emploiera près de 280 personnes, sera la première usine de préparations pour nourrissons de l’entreprise à l’extérieur de la Chine.

Le secteur agricole de l’Ontario s’attend à de nouveaux débouchés pour les producteurs de lait de vache et de lait de chèvre.

« Ce projet ne peut avoir que des retombées positives pour l’industrie du lait de chèvre », estime Erin Harris, conseillère en matière d’élevage de chèvres laitières de l’entreprise B‑W Feed & Seed de New Hamburg. « La possibilité de continuer à diversifier le marché du lait cru aidera ce secteur à se développer et lui apportera une stabilité accrue. »

Mme Harris indique qu’à l’heure actuelle, environ 80 % du lait de chèvre est transformé en fromage, « de sorte qu’une augmentation du nombre de produits dans lesquels le lait de chèvre est utilisé aidera les producteurs à continuer à croître. »

Marché pour les surplus de lait

La nouvelle usine pourrait créer un marché lorsqu’il y a surplus de production, comme c’est le cas actuellement. Cette situation entraîne une baisse de prix.

« Les producteurs seraient enchantés de voir ces surplus de lait transformés », dit Mme Harris.

Tim May, exploitant de ferme laitière de Rockwood, est d’avis que cette usine accentuera la croissance déjà robuste de l’industrie laitière de l’Ontario.

La source exacte et la quantité de lait qui alimentera l’usine de Kingston n’ont pas encore été annoncées. Toutefois, Youbin Leng, président de la société, indique que l’Ontario possède un avantage géographique naturel « intéressant » et « familier » pour la production laitière.

En conclusion

La plus grande entreprise chinoise de préparations pour nourrissons est en train de construire une usine de production en Ontario, projet qui devrait renforcer le marché ontarien du lait de vache et du lait de chèvre.

Article par : Owen Roberts