Finir de payer sa première ferme (à l’âge de 30 ans, c’est possible!)

Aperçu

  • Trouvez des moyens de faciliter vos processus actuels et de les rendre plus efficaces
  • Chaque pas en avant coûte cher, il faut donc s'assurer que tout tourne rondement avant d'agrandir la ferme
  • Les données de l'industrie et les connaissances provenant d'autres producteurs sont les pierres angulaires du succès de l'entreprise
  • Privilégiez l'autoformation et les recherches menées à la ferme

Jeff Vanhie a toujours su qu'il voulait devenir agriculteur. Issu d'une famille de cinq enfants exploitant une ferme laitière de 30 vaches près d'Ailsa Craig, au nord‑ouest de London, en Ontario, il « labourait » le tapis du salon lorsqu'il était encore aux couches, et à l'âge de 12 ans, il économisait en vue d'acheter sa première ferme. À 23 ans, son rêve d'être agriculteur s'est réalisé, et sa ferme sera entièrement payée à son 30e anniversaire, en septembre de cette année.

« Pendant longtemps, j'ai loué ma terre agricole et amassé ma mise de fonds, et j'ai acheté ma première ferme trois ans après avoir terminé mes études, en me fixant l'objectif de l'avoir payée au plus tard à l'âge de 30 ans », affirme le diplômé de la cohorte 2006 du campus Ridgetown de l'Université de Guelph. « J'ai acheté une ferme qui était abordable. Grâce à ma bonne étoile, l'occasion propice s'est présentée à moi. »

Visez l'efficience

Son objectif à long terme, toutefois, était la production laitière. Une autre étape charnière a été franchie l'automne dernier lorsque Jeff et son épouse Sara ont commencé à traire des vaches à la ferme de la région de Kerwood où Sara a grandi. Pour atteindre leurs buts à long terme, confie Jeff, le mieux était d'acheter uniquement le quota du père de Sara et de louer le reste de son exploitation.

Aujourd'hui, Jeff et Sara possèdent 90 vaches laitières et exploitent 400 acres de cultures commerciales, mais ils comptent bien prendre de l'expansion. Étant donné l'investissement requis, ils s'attachent actuellement à maximiser l'efficacité de leur exploitation existante.

« Nous voulons prendre de l'expansion le plus vite possible, mais il est aussi important de trouver des moyens de faciliter nos processus actuels; la croissance passe aussi par l'efficacité, explique Sara, enseignante à temps partiel qui travaille aussi à la ferme. Chaque pas en avant coûte cher, alors on doit s assurer que tout tourne rondement avant d'agrandir la ferme. »

Il s'agit entre autres d'utiliser la technologie et de moderniser l'étable afin de réduire les besoins en main‑d'œuvre et d'améliorer la santé et le confort des animaux.

L'importance de s'informer

L'information est l'une des pierres angulaires du succès de leur entreprise. Avant de se lancer en production laitière, par exemple, Jeff a demandé à son directeur des relations d'affaires de FAC de lui fournir des données de  l'industrie qui l'aideraient à évaluer la rentabilité, et de l'amener rencontrer d'autres producteurs prospères pour qu'il puisse tirer des enseignements de leur exploitation.

YouTube est sa source incontournable de formation continue en agriculture, et des cours comme l'atelier Faites fructifier les profits de votre ferme du gouvernement de l'Ontario se sont avérés extrêmement utiles.« L'intérêt de ces programmes est qu'ils vous permettent de travailler avec des gens qui ont vu d'autres producteurs faire ce que vous essayez de faire, relate Jeff. Les nouvelles entreprises  comportent  toujours  un  risque financier, mais avec un peu d'aide, vous pouvez améliorer votre exploitation tout en atténuant ce risque. »

Grâce à l'initiative Cultivons l'avenir 2, Jeff et Sara ont eu accès à du financement pour consulter un professionnel de la planification de la relève. Ils travaillent aussi régulièrement avec un comptable qui les aide à exercer la gestion continue des finances et des affaires.

Des décisions fondées sur des données

La collecte d'information est très importante pour nous parce que les chiffres sont le moteur du progrès.

Leur processus décisionnel est fondé essentiellement sur la collecte et l'analyse de données. À l'aide de chiffriers électroniques perfectionnés et conçus sur mesure par Jeff et sa belle‑sœur, qui est ingénieure en logiciel, ils tiennent les dossiers à jour et consignent autant d'information que possible sur tous les aspects de la ferme.

« La collecte d'information est très importante pour nous parce que les chiffres sont le moteur du progrès », explique Jeff.

Même si Jeff et Sara maîtrisent l'informatique, le fait d'avoir un membre de la famille qui possède les compétences pour concevoir des outils personnalisés est une ressource inestimable. Tous leurs chiffriers électroniques sont adaptés à la ferme et aux préférences de Jeff en matière d’interprétation des données.

« Cela nous permet de tirer pleinement parti de nos investissements, en plus d'être concurrentiels du point de vue de nos marges », ajoute Sara.

Entourez-vous des bonnes personnes

La famille apporte aussi une contribution considérable au succès de la ferme, et ce, de bien d'autres façons. Jeff affirme d'ailleurs : « Nous ne pourrions pas réussir sans le soutien de nos familles et de nos employés. Les progrès à notre ferme sont possibles parce que nous sommes bien entourés. »

Parents de deux petits garçons, Jeff et Sara se soucient avant tout de l'avenir de leur famille, et leur but est de pouvoir pratiquer un jour l'agriculture avec leurs enfants ou de leur offrir une possibilité d'investir dans l'entreprise.

« Comme n'importe quelle carrière, on choisit l'agriculture par passion, et nous voulons que nos enfants aient la chance d'avoir le même genre d'avenir », confie Sara.

Principaux conseils aux jeunes agriculteurs

1. Planifiez - « Dès l'âge de 12 ans, je savais que l'achat d'une ferme était mon objectif premier. Alors, j'ai économisé, je me suis instruit sans perdre de temps, et je me suis assuré d'être libre de toute dette d'études une fois diplômé », fait valoir Jeff, qui a choisi de suivre un programme de deux ans.

2. Sollicitez des conseils et apprenez de vos erreurs - Jeff et Sara n'hésitent pas à solliciter les conseils d'autres agriculteurs et de professionnels de l'industrie (vétérinaires, nutritionnistes, fournisseurs d'intrants, fabricants d'équipement et autres) au sujet des nouveaux outils et des nouvelles technologies à utiliser à la ferme. Ils s'efforcent aussi de tirer des enseignements des situations qui tournent mal afin de ne pas répéter les erreurs.

« Nous tâchons de parfaire notre formation par nous‑mêmes et nous menons beaucoup de recherches à la ferme en ce qui a trait à l'élevage et à nos cultures, dit Jeff. Si on ne tente rien de nouveau, comment peut‑on apprendre? »

3. N'abandonnez jamais - L'agriculture exige sacrifices et détermination, affirment Jeff et Sara, mais il est important de ne pas perdre de vue son but ultime et de ne pas abandonner, même pendant les périodes difficiles.

D'après un article de l'AgriSuccès (septembre/octobre 2016) de Lilian Schaer.

Saviez-vous que nous offrons des événements d'apprentissage sur ce genre de sujets partout au Canada? Trouvez un événement près de chez vous.

Vous avez toujours rêvé de poursuivre une carrière en agriculture? Nous sommes là pour vous aider.

Découvrez comment