Les outils génétiques en format de poche

La compréhension et la cartographie du code génétique des organismes vivants sont devenues des pierres angulaires des soins de santé humaine et de la médecine moderne. Elles représentent aussi l’avenir de la production d’aliments d’origine végétale et d’origine animale.

La génétique a beaucoup évolué en très peu de temps. Le séquençage du génome humain, achevé en 2003 après treize ans de travaux menés par une légion de scientifiques, a nécessité des investissements évalués à 3 milliards de dollars américains. Aujourd’hui, un appareil de poche permet d’obtenir ce résultat en quelques heures pour moins de 1 000 $. Et il n’est pas nécessaire de détenir un doctorat pour s’en servir.

Quelles sont les répercussions de ces grandes avancées dans les domaines du séquençage génétique et de l’identification par l’ADN?

En santé humaine, la capacité d’analyser l’ADN facilement, rapidement et à faible coût pourrait accélérer le diagnostic et le traitement de certaines maladies. Par exemple, l’analyse de l’ADN de cellules cancéreuses mutantes prélevées par biopsie permettrait d’établir le profil exact de la maladie ainsi que le traitement le plus efficace et le moins invasif. La capacité de vérifier la constitution génétique d’une infection bactérienne permettrait à votre médecin de savoir si celle-ci résulte d’une souche résistante à certains antibiotiques.

Ces actes médicaux pourraient bientôt s’accomplir directement dans les cabinets de médecins grâce à un dispositif à peine plus gros qu’un téléphone intelligent. À mesure que nous en apprenons sur les gènes associés à différents maux, les chances de traiter, de guérir ou de prévenir les problèmes de santé s’améliorent.

Quelles applications pour l’agriculture?

Des utilisations similaires entraîneront des avantages considérables en agriculture. Par exemple, les producteurs et les agronomes pourront identifier les mauvaises herbes par leur ADN et déterminer si elles ont développé une résistance aux herbicides, ce qui leur permettra d’adopter avec assurance les bonnes stratégies de désherbage. Les producteurs de fruits et de légumes, quant à eux, pourront différencier des ravageurs quasi identiques comme les pucerons et sélectionner les méthodes de lutte appropriées.

Pour les éleveurs, les avantages de cette technologie s’apparenteront à ceux qui sont liés à la santé humaine. L’identification des maladies, jusqu’à leur souche particulière, améliorera la capacité de réagir aux éclosions et d’éviter une résistance.

Enfin, dans le secteur de l’alimentation, on pourra cerner immédiatement toute fraude alimentaire, notamment en ce qui a trait aux espèces de poissons soi-disant de grande valeur, mais qui sont en réalité moins intéressantes.

La constitution d’une base de données renfermant des séquences de gènes de différentes espèces à l’Université de Guelph a conduit à la création d’une entreprise appelée TRU-ID. La base de données, baptisée Barcode of Life Database (BOLD), contient des milliers d’espèces. L’appareil de poche mis au point par TRU-ID permet aux utilisateurs d’identifier avec certitude n’importe quelle espèce répertoriée dans la base de données BOLD.

Jamieson Sources Naturelles, une entreprise canadienne qui vend des vitamines et des suppléments alimentaires à base de plantes, s’est associée récemment avec TRU-ID pour confirmer l’authenticité des ingrédients actifs dans les produits qu’elle vend.

Ce n’est qu’une question de temps avant que ces types d’appareils fassent partie de la trousse d’outils des agronomes, des vétérinaires et des producteurs agricoles.

D’après un article de l’AgriSuccès (juin 2018) de Peter Gredig.